[VIDEO/PHOTO] Le squale a été vu vendredi soir dans le lagon :

Saint-Leu : opération de pêche nocturne pour capturer le requin


Publié / Actualisé
Depuis ce vendredi 22 mars 2019, baignade et les activités nautiques sont interdites sur tout le littoral de Saint-Leu dans une zone comprise entre la plage et 300 mètres au large. Cette décision a été prise après qu'au moins un requin bouledogue d'environ deux mètres ait été vu vers 18 heures ce vendredi dans le lagon. Une opération de pêche va avoir lieu dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 mars. Le préfet appelle la population à la prudence - (Photo : Facebook/Jean-François Nativel - Video : Inés Léo Giménez)
Depuis ce vendredi 22 mars 2019, baignade et les activités nautiques sont interdites sur tout le littoral de Saint-Leu dans une zone comprise entre la plage et 300 mètres au large. Cette décision a été prise après qu'au moins un requin bouledogue d'environ deux mètres ait été vu vers 18 heures ce vendredi dans le lagon. Une opération de pêche va avoir lieu dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 mars. Le préfet appelle la population à la prudence - (Photo : Facebook/Jean-François Nativel - Video : Inés Léo Giménez)

Il a ainsi été décidé de déployer dès ce soir des opérations de pêche ciblées de type Palangre Verticale avec Alerte de Capture (PAVAC) dans la zone allant du cimetière jusqu’à la pointe des châteaux.

Un nouveau survol du lagon est prévu demain dimanche 24 mars dans la matinée. Cette opération ainsi que les résultats de la pêche de ce soir permettront aux services de la mairie de décider ou non de lever l’arrêté d’interdiction de baignade et d’activités nautiques sur les plages de Saint-Leu.

 - Aucune trace de requin -

Le CRA a indiqué avoir effectué ce samedi 23 mars, au matin, un survol en drone du lagon. Aucune trace de requin n'a été détectée. "Après plusieurs passages du drone sur l’ensemble du lagon, de la passe et de la barrière de corail, aucune nouvelle observation de l’animal n’a pu être faite" ont-t-ils indiqué.

Par mesure de précaution, les plages restent tout de même fermées jusqu'à nouvel ordre.

- Des témoins étaient sur place -

"J'étais à la plage Saint-Leu cet après-midi (vendredi après-midi - ndlr) et me baignais lorsque nous avons a été alertés par une personne sur la plage" relate Inés Léo Giménez. "Je n'ai vu qu'un seul requin" précise-t-elle. Elle est sortie de l'eau et a pu filmer le squale. Elle nous a fait parvenir cette vidéo. Regardez

 

Lire aussi : Saint-Leu: deux requins observés dans le lagon, les plages de la commune fermées

Selon la mairie de Saint-Leu"le squale se situait entre les deux postes de maîtres nageurs sauveteurs (MNS) de la plage du centre-ville et celui de la Citerne 46" et il était "en train de chercher une passe". Les équipes du CRA (centre de ressources et d'appui sur le risque requin) se rendent sur place ce samedi matin.

Vous pouvez regarder la vidéo publiée par Océan Prévention Réunion sur leur page Facebook en suivant ce lien (attention certaines images peuvent choquer)

En attendant" la levée de doute (...) le drapeau rouge est hissé jusqu’à nouvel ordre" souligne la mairie de Saint-Leu qui demande aux usagers de la mer de "respecter les consignes"'

- Le préfet appelle à la prudence -

En début de soirée, le préfet a publié le communiqué suivant : "ces dernières semaines, une augmentation de la pratique d’activités nautiques, notamment de surf et de bodyboard, a été constatée au moment du lever et du coucher du soleil. Ces périodes de la journée sont propices aux attaques de requins. Or, le risque reste présent comme le montrent la capture en milieu de semaine dernière d’un requin tigre de 4 mètres en baie de Saint-Paul, et le signalement ce vendredi soir d’un requin bouledogue de 2 à 2,5 mètres dans le lagon de Saint-Leu.

C’est pourquoi le préfet de La Réunion recommande de nouveau la plus grande vigilance à tous les usagers de la mer, et plus particulièrement aux pratiquants de ces activités nautiques particulièrement exposées au risque requin et qui font l’objet d’une réglementation spécifique.

- Rappel de la réglementation en vigueur -

L’arrêté préfectoral du 13 février 2019, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, restreint dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir :

- la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ;

- les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).

Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.

- Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur -

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :

- un drapeau rouge vif signifiant "interdiction de se baigner"

- un drapeau jaune orange signifiant "baignade dangereuse mais surveillée"

- un drapeau vert signifiant "baignade surveillée et absence de danger particulier".

Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :

- la flamme rouge comportant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords
- la flamme orange comportant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents…).

En l'absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Canard, Posté
Dans tous les grands lagons du monde il y a des requins. La question est de savoir s'il s'agit d'une espèce agressive ou d'un retour d'une espèce de requin normal pour cet environnement.A-t-il été confirmé qu'il s'agisse d'un bouledogue? la population sais-t-elle que cette espèce est aussi un éboueur recherchant les eaux boueuses porteuse parfois de charogne ? Y-a-t-il des sacrifices rituels sur cette plage ? il y en a régulièrement sur la plage de la pointe au sel il me semble (foulard rouge, tête de poulet, fleurs)