Pour des affaires de prise illégale d'intérêt et de harcèlement moral :

Jean-Claude Lacouture et sa directrice de cabinet au Tribunal correctionnel


Publié / Actualisé
Marie-Claude Lapierre, directrice de cabinet du maire l'Étang-Salé, Jean-Claude Lacouture, est convoquée devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre ce jeudi 28 mars 2019. Elle sera jugée pour des faits supposés "de recel de prise illégale d'intérêt d'un élu public dans une affaire qu'il administre ou qu'il surveille." Elle devra s'expliquer sur les conditions d'acquisition à un prix très bas de sa maison située dans un secteur prisé de l'Étang-Salé. Un terrain de 453 m2 pour la modique somme de 66.000 euros. Jean-Claude Lacouture n'est pas poursuivi pour ces faits prescrits en ce qui le concerne. Il sera néanmoins jugé le même jour et par le même tribunal pour un dossier de harcèlement moral à l'encontre de l'ancienne directrice du centre communale d'actions sociales (CCAS) de l'Étang-Salé.
Marie-Claude Lapierre, directrice de cabinet du maire l'Étang-Salé, Jean-Claude Lacouture, est convoquée devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre ce jeudi 28 mars 2019. Elle sera jugée pour des faits supposés "de recel de prise illégale d'intérêt d'un élu public dans une affaire qu'il administre ou qu'il surveille." Elle devra s'expliquer sur les conditions d'acquisition à un prix très bas de sa maison située dans un secteur prisé de l'Étang-Salé. Un terrain de 453 m2 pour la modique somme de 66.000 euros. Jean-Claude Lacouture n'est pas poursuivi pour ces faits prescrits en ce qui le concerne. Il sera néanmoins jugé le même jour et par le même tribunal pour un dossier de harcèlement moral à l'encontre de l'ancienne directrice du centre communale d'actions sociales (CCAS) de l'Étang-Salé.

• Un terrain pour 66.000 euros...

Au début de années 1980, José Pinna, alors maire en exercice, souhaite donner un nouveau souffle à une cité insalubre où vivent 45 familles de pêcheurs. Son objectif est de la transformer en lotissement, pour faire de la Cité Pétrole un groupe d’habitation composé de logements très sociaux. Baptisé "La Lagune", il se divise en plusieurs parcelles. À compter du 1er janvier 1989, les 45 familles deviennent propriétaires sous le principe de la location-vente.

Les faits reprochés à Marie-Claude Lapierre remontent eux à 2011. Le 31 mai de cette année là cette proche de Jean-Claude Lacouture, achète à la commune une parcelle de 453 m2 terrain située dans cette cité La Lagune. Elle débourse la modique somme de 66 000 euros. Soit 145,70 euros/m2 pour une parcelle viabilisée, en plein cœur de l’Etang-Salé les Bains. Un prix très bas par rapport au prix du marché dans le secteur... Pas très loin de là, les parcelles de la ZAC du Collège à l’Etang-Salé les hauts s’arrachent aux alentours de 300 euros/m 2 .

Marie-Claude Lapierre, devenue depuis directrice de Jean-Claude Lacouture, fait construire sur sa parcelle une luxueuse case à étage avec piscine.

Le tout sous le regard des deux soeurs Hoareau , héritières de la parcelle concernée. Ainsi que l'avait révélé Imaz Press à l'époque, elles affirment s’être fait "berner par le maire" qui se serait approprié le terrain pour "pour préserver les intérêts de la commune et assurer une bonne gestion de son patrimoine privé". Elles portent plainte.

Lire aussi => Bataille autour d'une parcelle, chefs de services virés, plaintes à gogo

Après des années de procédure et l’ouverture d'une enquête préliminaire ouverte pour des chefs de détournement de fonds publics et recel de prise illégale d'intérêt, une perquisition a lieu à la mairie de l’Etang-Salé.Marie-Claude Lapierre et Jean-Claude Lacouture sont placés en garde à vue. La première restera deux jours dans les locaux de la gendarmerie. Le second passera près de 24 heures à la caserne Vérines de Saint-Denis.

Lire aussi => Étang-Salé : Jean-Claude Lacouture est ressorti après trois heures d'audition à la Caserne Vérines

Lire aussi => Étang-Salé : la garde à vue de la directrice de cabinet de Jean-Claude Lacouture levée

Seule Marie-Claude Lapierre sera jugée dans cette affaire par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. L’élu public impliqué, en l’occurrence, Jean-Claude Lacouture, bénéficie de la prescription des faits supposés et ne sera donc pas inquiété.

• Burn out et Harcèlement moral

Jean-Claude Lacouture devra par contre s’expliquer dans un dossier de harcèlement moral à l’encontre de Mireille Malet, l’ancienne directrice du centre communale d’actions sociales de l'Étang-Salé. Elle avait porté plaine à l'encontre de Jean-Claude Lacouture à la mi-août 2017.

Mireille Malet a commencé à travailler au CCAS en 2013. Entre 2015 et 2016, la tension ne cesse de grimper et la directrice finit par être mise en congé maladie par son médecin pour burn out.

En novembre 2016, elle reçoit un courrier de la part du maire, suite à son absence "lors (d'une) réunion bilatérale avec monsieur le sous-préfet". Jean-Claude Lacoture reconnait que le congé de maladie est "un droit pour l’agent", mais il lui intime à la fin de la missive : "je vous invite donc à vous questionner sur la hauteur de vos responsabilités dans vos fonctions et à envisager une autre orientation professionnelle".

À son retour de congé maladie elle est démise de ses fonctions. Reléguée à un poste de chargée de mission au logement. Placardisée. Avec sur sa fiche de missions, des tâches aux allures de coquilles vide… comme celle concernant le plan "Grand Froid". Sur une île au cœur de l’Océan Indien, au climat tropical et où - même avec le changement climatique -, l’hiver austral est presque anecdotique, ça ne s’invente pas....

Lire aussi => Plainte contre Jean-Claude Lacouture pour harcèlement moral : les gendarmes enquêtent

En novembre 2017, Jean-Claude Lacouture est entendu par les gendarmes.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Maya, Posté
Ils vont s'en sortir la tête haute comme d'habitude
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...