Harcèlement moral :

Six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende requis contre Jean-Claude Lacouture


Publié / Actualisé
Le vice-procureur a requis six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende à l'encontre de Jean-Claude Lacouture. Le maire de l'Etang-Salé sera fixé sur son sort le 25 avril prochain. Il comparaissait ce jeudi 29 mars 2019 devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, pour harcèlement moral à l'encontre de Mireille Malet, l'ancienne directrice du Centre communale d'actions sociales (CCAS) de la commune. Elle avait porté plaine contre Jean-Claude Lacouture à la mi-août 2017.
Le vice-procureur a requis six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende à l'encontre de Jean-Claude Lacouture. Le maire de l'Etang-Salé sera fixé sur son sort le 25 avril prochain. Il comparaissait ce jeudi 29 mars 2019 devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, pour harcèlement moral à l'encontre de Mireille Malet, l'ancienne directrice du Centre communale d'actions sociales (CCAS) de la commune. Elle avait porté plaine contre Jean-Claude Lacouture à la mi-août 2017.
   

2 Commentaire(s)

Mancity , Posté
Qui va payer l'amende le maire ou la commune donc les citoyens
Réunionnais , Posté
Entre temps terrain des gens là fini spolié , ces maires sont de vrais délinquants