[LIVE] Séance plénière :

Le budget primitif 2019 voté à la Région


Publié / Actualisé
Traditionnellement, le budget de la Région Réunion est voté en décembre. Compte tenu du mouvement des Gilets jaunes, ce n'est que ce vendredi 29 mars 2019 que les conseillers régionaux réunis en assemblée plénière le voteront. Un budget d'un peu plus d'un milliard d'euros, qui doit, selon Didier Robert et sa majorité répondre à la crise. Emploi, continuité territoriale, financement du fret, transition énergétique... Suivez-nous, nous sommes en LIVE.
Traditionnellement, le budget de la Région Réunion est voté en décembre. Compte tenu du mouvement des Gilets jaunes, ce n'est que ce vendredi 29 mars 2019 que les conseillers régionaux réunis en assemblée plénière le voteront. Un budget d'un peu plus d'un milliard d'euros, qui doit, selon Didier Robert et sa majorité répondre à la crise. Emploi, continuité territoriale, financement du fret, transition énergétique... Suivez-nous, nous sommes en LIVE.
  • IPR

    Retrouvez ici le deuxième LIVE de la séance plénière : de 13h30 à 16h30

  • IPR

    Schéma régional biomasse adopté

  • IPR

    La PPE est adoptée

  • IPR

    Conseil citoyen consultatif, Bello réagit

    "Je regrette infiniment que l'on ne soit pas démocratique à la Région. Nous mettons en place un conseil consultatif mais nous ne sommes pas associé à cela. Vous le faites dans votre coin...," déplore la conseillère régionale de l'opposition.

  • IPR

    Débat autour de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

    La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) du 17 août 2015 prévoit une programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) sur 3 puis 5 ans, spécifique pour les territoires d’outre-mer et par conséquent, pour La Réunion. Elle s’articule autour de  5 grands volets :

    1.   L'amélioration de l’efficacité énergétique et la baisse de la consommation (fossile en particulier)

    2.  La sécurité d’approvisionnement et la sûreté du système énergétique

    3.  Le développement des réseaux, du stockage et du pilotage de la demande

    4.   Le  développement  des  énergies  renouvelables  (ENR)  et  de  récupération

    5.  La stratégie de mobilité durable : une amélioration significative de l’offre de transports en commune ; le  développement  des  modes  de  transports  actifs  et  collaboratifs ; le développement des véhicules à faibles émissions et des infrastructures de recharges associées➜ l’expérimentation de carburants alternatifs

    => Huguette Bello : "La transition énergétique est un chantier citoyen" commence la députée. "Tout le monde sait que La Réunion croule sous les déchets. La valorisation et le développement des filières qui traitent les déchets créent des emplois, des centaines et des centaines d'empois."

  • IPR

    Octroi de mer, Aide au fret, Didier Robert s'explique

    "Aussi bien sur l’aide au fret que sur l’octroi de mer : soit nous considérons qu’ils sont des sujets tabous, qui reviendront un jour en conférence de presse, soit nous en parlons. Nous devons en toute transparence nous exprimer sur l’octroi de mer : c’est une taxe locale qui reste à La Réunion et qui est intégralement distribuée ici, contrairement à la TVA, qui s’évapore entre Paris et La Réunion. Nous devons faire de la pédagogie."

    Aide au fret : "le Président de la Républuqe n’est peut être pas suffisamment conseillé sur ce sujet. Sur notre territoire, il y a des produits qu’on ne fabriquent pas. Au final ce sont les Réunionnais qui payent, et au 15 du mois, c’est très difficile ! On ne peut pas tout produire et on ne peut pas dire aux Réunionnais qu’ils n’ont pas droit à tout. C’est pour cela que nous avons besoin de l’aide au fret : il va dans le sens du pouvoir d’achat."

    40 millions d’euros seront consacrés à la prise en charge du fret

    Conseil citoyens consultatif : "nous avons déjà de très nombreuses contributions, notamment sur l’octroi de mer et l’aide au fret. Laissons parler les Réunionnais," termine Didier Robert

  • IPR

    Continuité territoriale

    «C’est un élément qui est venu renforcé le lien entre la métropole et La Réunion,» déclare Didier Robert. Le dispositif de la continuité territoriale sera ainsi maintenu dans sa totalité, il coûtera 50 millions d’euros. 450 euros pour les familles les plus modestes, 300 euros pour la classe moyenne, un billet chaque année. L'année dernière, 100.000 Réunionnais ont bénéficié du dispositif Réunion-Métropole et 40.000 pour la Métropole-Réunion.

  • IPR

    Retrouvez ici le premier LIVE de la séance plénière : de 9h30 à 13h30

  • IPR

    La Prison Juliette Dodu

    Aline Murin-Hoarau interpelle Gilbert Annette, maire de Saint-Denis sur la prison de Juliette Dodu. Elle dit avoir contacté plusieurs historiens, spécialistes et association :

    "Dodu c’est le mémorial des Réunionnais : Dodu trace l’histoire des esclaves et des engagés indiens. En France on met tout en œuvre pour protéger les monuments historiques. Monsieur le maire, votre silence nous inquiète : piétinez pas notre mémoire, piétinez pas nos ancêtres. Travaillez avec nous pour offrir aux Réunionnais un site pour valoriser l’Histoire de La Réunion."

  • IPR

    Huguette Bello à Didier Robert : "Avez-vous des nouvelles de Ludovic Mussard ?"

    "Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai appelé plusieurs fois votre directeur de cabinet pour le savoir," ajoute Huguette Bello.

    RAPPEL : En juin 2016, la presse écrite locale a dévoilé une affaire de harcèlement sexuel au Conseil Régional. Ludovic Mussard, ancien agent administratif accuse son supérieur de l'époque, Christophe H. Soutenu aujourd'hui par son avocat Georges-André Hoareau, il a porté plainte. Le parquet a ouvert une enquête.

    Lire aussi => Conseil régional : Un agent accuse son supérieur de harcèlement sexuel

  • IPR

    «De la littérature pour masquer un naufrage,» critique Olivier Hoarau

    S’agissant du logement : «Ce ne sont pas 15 millions d’euros qui vont résoudre le problème des logements insalubres. Allez sur le terrain : ces personnes souffrent. Un logement décent c’est s’impliquer. Lorsque je vois votre budget je vois que ce n’est pas ce qui vous importe.»

  • IPR

    L'opposition continue de s'exprimer, Virginie Gobalou prend la parole

    • "je constate que l’accent est mis sur le social, sur le pouvoir d’achat des Réunionnais. Mais quels sont les dispositifs régionaux pour répondre à l’urgence ? Les Réunionnais ont faim, ils ont besoin d’envoyer leurs enfants à l’école. La Réponse doit être immédiate !"

    • Elle poursuit : "Il est aussi question aussi de déverrouillage des monopoles : mais que comptez-vous faire : La Réunion est toujours sous l’emprise des monopoles ! Ils sont tolérés depuis cinquante ans, qu’allez-vous faire pour les casser et donner aux Réunionnais plus de pouvoir d’achat?"

    Sur le port de Saint-André : «Quel est l’intérêt d’avoir deux ports ? Alors que l'aéroport de Pierrefonds est en train de mourir. Pourquoi y-a-t-il besoin d’un deuxième Port ? Et dans le Nord ? Saint-André est-il le bon endroit ?»

    Sur les actions en matière touristique :"tout reste très timide. Des actions sont a mesurer par les professionnel. Il faut développer le tourisme, il est temps d’accompagner les professionnels."

    "Le taux d’endettement de la Collectivité reste alarmant."

  • IPR

    Huguette Bello prend la parole

    • "Un budget pour l'année voté en mars, c'est inhabitel et c'est dû à un manque d'anticipation," martèle Huguette Bello. Hier en conférence de presse, la députée se désolait : "Le budget voté demain repose sur plusieurs piliers qui ne sont en fait que des petits poteaux."

    Lire aussi => Le budget 2019 "ne va pas dans l'intérêt des Réunionnais", estime l'opposition

    Selon l’opposition, le compte n’y est pas. 115 millions d’euros sont dédiés au pouvoir d’achat des Réunionnais mais il n’y a pour le PLR aucune stratégie globale qui puisse permettre de relever l’économie.

    "Quelles sont les grandes lignes que vous voulez mettre en oeuvre pour réformer l'octroi de mer?", "Quelles conséquences sur le budget pour la baisse de la taxe carburant?", "Le montant du budget est dépasser par ses dettes !"

    • "Pillage de Fonds public"

    Rappellant le rapport assassin de la Cour des Comptes sur la gestion de la SPL Réunion des Musées Régionaux Huguette Bello parle de "pillage de fonds public". Elle annonce qu'elle aimerait le remettre aux Gilets Jaunes

  • IPR

    Le budget : 54 % en investissement et 46 % en fonctionnement

    • Dépenses de fonctionnement : 487.258.454 d’euros (46 %), Soit + 7 % par rapport au BP 2018, pour la mise en oeuvre de nouvelles actions

    • Dépenses d’investissement : 570.141.091 d’euros (54 %)

    Pour 2019, en plus des interventions/dispositifs classiques ce sont près de 160 millions d’euros consacrés en faveur de l’emploi et du pouvoir d’achat en plus des interventions classiques dont :

    - 44 millions d’euros pour le soutien à l’activité, à la formation et à l’emploi représentant plus de 10.000 emplois en faveur des Réunionnais.

    - 115 millions pour améliorer le pouvoir d’achat des Réunionnais.

  • IPR

    Chantier

    "Nous sommes sûrement l'une des Régions a engagé le taux le plus importants dans l'investissement : le pic pour la Route du littoral a été atteint en 2017-2018. La partie viaduc sera finalisée en mai. Le montant consacré pour ce chantier sera moins important. A l'inverse, les autres chantiers, les routes etc. est en progression"

    Ainsi près de 570.141.091 euros sont prévus en investissement pour 2019 : De gros chantiers de transports et de déplacements avec plus de 321 millions d’euros consacrés : lancement phase opérationnelle du RunRail, RRTG Ouest, poursuite des travaux du pont de la Rivière des Galets, NRL avec 240 millions d’euros prévus, et 2,4 millions d’euros pour le logement locatif social.

     

  • IPR

    24 millions d’euros en faveur du fonds pour l’emploi

    La création d’un fonds de soutien pour l’emploi avec 3 000 emplois dont 1 500 emplois non marchands en mobilisant une enveloppe d’un montant de plus 24 millions d’euros.

    Par rapport à 2018, la Région procédera à un triplement du dispositif en passant de 1.000 à plus de 3.000 emplois.

    Parmi ces 3000 emplois créés au titre du PEC "Parcours Emploi Compétence" (anciennement emplois aidés), 500 seront des emplois verts  supplémentaires déployés sur toute l'île en complément des emplois verts déjà en activité (plus de 1000).

  • IPR

    La commission donne un avis favorable au budget 2019 : «Il répond à l’urgence social,» déclare Virginie K’Bidi.

     

  • IPR

    Vote d'une aide financière d'urgence pour les populations touchées par le cyclone Idai

    "Il s'agit là du plus grand phénomène météorologique dans la zone Océan Indien ces dix dernières années," explique Olivier Hoarau. "Nous avons une histoire commune avec ces populations, meurtries," poursuit le maire du Port.

    Le cyclone Idai a fait plus de 700 morts au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi. Un bilan qui va s'alourdir.

    Le groupe majoritaire propose également une motion, il demande à l'Etat une aide humanitaire pour la PIROI. Deux motions qui seront votées ultérieurement

  • IPR

    Bonjour bonjour La Réunion et bienvenu dans ce live,

    Cette séance plénière sera consacrée au vote du budget primitif 2019 de la Région Réunion. Elle commence par une minute de silence en hommage aux trois enfants, assassinés dimanche 24 mars 2019 par leur père à La Rivière des Galets.

A propos

Le budget 2019 est soumis au vote des élus du Conseil Régional réunis en Assemblée plénière aujourd’hui, vendredi 29 mars 2019. Il fait suite aux orientations Budgétaires débattues le 22 février dernier. Pour 2019, le budget s’élève à 1.057.399.545 euros

Lire aussi => La baisse de la taxe sur les carburants adoptée

Pour le président de Région Didier Robert, ce budget répond à la crise sociale et aux demandes des Gilets jaunes. Près de 44 millions d’euros seront consacrés à l’emploi et en soutien à l’activité.

Le dispositif de la continuité territoriale sera aussi maintenu dans sa totalité, il coûtera 50 millions d’euros. 450 euros pour les familles les plus modestes, 300 euros pour la classe moyenne

La Région annonce également que 40 millions d’euros seront consacrés à la prise en charge du fret.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !