Tribune libre :

Jean Hugues Ratenon exprime sa solidarité au président mauricien après Joaninha


Publié / Actualisé
Je tiens ici à vous exprimer toute ma solidarité avec les Rodriguais qui viennent de subir les violents assauts du cyclone intense Joaninha. Des vents de près de 190 km/h et des pluies torrentielles ont causé des dégâts importants aux habitations et bâtiments publics. Selon un premier bilan 4 blessés sont à déplorer mais fort heureusement pas de pertes humaines.
Je tiens ici à vous exprimer toute ma solidarité avec les Rodriguais qui viennent de subir les violents assauts du cyclone intense Joaninha. Des vents de près de 190 km/h et des pluies torrentielles ont causé des dégâts importants aux habitations et bâtiments publics. Selon un premier bilan 4 blessés sont à déplorer mais fort heureusement pas de pertes humaines.

Rodrigues vient de faire face à son 3éme cyclone depuis le début de la saison et le courage de la population est mis à rude épreuve. Aussi, je voulais sans plus attendre exprimer la solidarité de la population Réunionnaise ainsi que la mienne à nos sœurs et frères Rodriguais avec qui nous sommes liés par une histoire commune du peuplement dans notre bassin de l’Océan Indien.

Veuillez leur transmettre tous mes encouragements, et je me tiens à votre disposition pour alerter le Président de la République Française ainsi que notre Gouvernement si vous avez besoin d’aide.

La solidarité ne doit pas être un vain mot ; la coopération régionale doit trouver tout son sens dans ces moments difficiles. Vous pouvez compter sur la population Réunionnaise et sur moi-même pour participer à toute action de solidarité envers les Rodriguais.

Je vous prie de croire Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très Haute considération.

Jean Hugues Ratenon 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !