En tournée dans l'Océan Indien (actualisé) :

Le pape François en visite à La Réunion en septembre


Publié / Actualisé
Après avoir annoncé la semaine dernière qu'il se rendait au Mozambique, à Maurice et à Madagascar, le pape François a confié à Monseigneur Aubry qu'il s'arrêtera également à La Réunion les 10 au 11 septembre 2019. Il prolonge ainsi son voyage de deux jours dans l'Océan Indien, pour le plus grand bonheur des fidèles réunionnais. Si son programme n'est pour le moment pas révélé, tout se prépare pour accueillir en grande pompe le souverain pontife.
Après avoir annoncé la semaine dernière qu'il se rendait au Mozambique, à Maurice et à Madagascar, le pape François a confié à Monseigneur Aubry qu'il s'arrêtera également à La Réunion les 10 au 11 septembre 2019. Il prolonge ainsi son voyage de deux jours dans l'Océan Indien, pour le plus grand bonheur des fidèles réunionnais. Si son programme n'est pour le moment pas révélé, tout se prépare pour accueillir en grande pompe le souverain pontife.

"Sa Sainteté le pape François effectuera un voyage apostolique au Mozambique, à Madagascar, à l'île Maurice et à La Réunion, du 4 au 11 septembre. Ce dernier déplacement n'était pas prévu, mais j'ai longtemps échangé avec le Saint-Siège et nous avons convenu que sa Sainteté se rendra également notre île," s'enthousiasme Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion.

En apprenant le voyage du Pape François dans l'Océan Indien, l'ecclésiastique était déçu de ne pas voir La Réunion dans la liste des territoires visités. "J'ai contacté Monseigneur Georges Pontier, (archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France ndlr) qui a pu me mettre en relation avec le Saint-Siège. J'ai pu convaincre le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège et ensuite ce n'était pas si difficile," raconte Monseigneur Aubry, un sourire dans la voix.

Pour autant, organiser une visite papale n'est pas de tout repos. Début mai, une équipe du Vatican, diligentée par Monseigneur Mauricio Rueda, organisateur des voyages pontificaux, se rendra à La Réunion pour préparer la venue de pape François. Ils repéreront des lieux pour les événements prévus pour la journée du 11 septembre. Sans parler des critères très précis qu'il faudra respecter... comme le type de siège sur lequel il sera assis. "Le Vatican fournira une partie de l'équipement, bien entendu," précise l'évêque de La Réunion. Et que dire de la papamobile...

"Trente ans après la visite Saint Jean-Paul II, c'est un beau clin d'oeil"

Le programme dans ses détails n'est pour le moment pas révélé. Une seule certitude : le pape sera bien sûr à Saint-Denis. La messe traditionnelle sera peut-être organisée au même endroit que celle qui s'est tenue il y a trente ans... lors de la venue du pape Jean-Paul II. "Rest pa dann fénoir, vyen dann la limière," avait soufflé le souverain pontife béatifié, enflammant la foule. Des mots restés gravés dans la mémoire des quelque 100.000 chanceux venus l'accueillir. Seuls les premiers arrivés avaient trouvé une place, il fallait se lever à l'aube ! "C'est un beau clin d'oeil, trente ans après," déclare Monseigneur Aubry.

Le casse-tête de la sécurité

Du côté de la Préfecture, on commence déjà à préparer la venue du souverain pontife. "Nous travaillons en collaboration avec le Vatican, il ne faut oublier que c'est avant tout une visite d'Etat. Pour la sécurité, je ne peux bien sûr rien divulguer, mais des renforts seront demandés à Paris ou Mayotte," indique le Préfet de La Réunion Amaury de Saint-Quentin.

"La visite du pape sera un défi hors norme en termes de sécurité. Des milliers de personnes feront le déplacement. En 1989, lors de la venue de Jean-Paul II, plus de 100.000 personnes étaient présentes. 100.000 ! Vous imaginez ? Celle-ci sera guère différente. Des rues et des routes seront interdites à la circulation, les accès seront contrôlés, des navettes seront mises en place... Tout un plan mobilité doit également être vu puisqu'une déambulation sera prévue," confie à Imaz Press Jean-François Lebon, directeur départemental de la sécurité publique.

L'ampleur de l'évènement sera, en effet, exceptionnelle. A titre de comparaison, la messe du pape François aux Emirats Arabes Unis en février dernier a rassemblé 35.000 à 170.000 personnes, celle en Irlande en août 2018, au moins 50.000 personnes...

Une grosse logistique qui coûtera probablement quelques euros... Mais Monseigneur Aubry est optimiste : "oui cette visite nous coûtera, mais elle nous rapportera beaucoup."

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Ti caf bord mer, Posté
Un canular du 01avril
Hardcore, Posté
La venue du 11 septembre est un poisson d Avril haha haha oui j'adore
SINAMAN, depuis son mobile, Posté
Poisson d'avril
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...