Une vigilance accrue autour des personnes âgées :

EHPAD: on s'organise pour lutter contre la chaleur


Publié / Actualisé
On étouffe ! il fait chaud, humide et lourd ! Un ressenti confirmé par Météo France, le premier trimestre de 2019 est le plus chaud des cinquante et unes dernières années. Plusieurs records de chaleur ont été atteints, battus, dépassés et nous pendant ce temps-là, on transpire à grosses gouttes ! Mais attention, cette vague de chaleur peut avoir des conséquences notamment pour les populations les plus vulnérables. Les personnes âgées sont particulièrement sensibles à ces hausses de mercure, à l'EHPAD Saint-François à Saint-Denis, le personnel soignant est très vigilant sur l'hydratation des résidents. (photo d'illustration rb/www.ipreunion;com)
On étouffe ! il fait chaud, humide et lourd ! Un ressenti confirmé par Météo France, le premier trimestre de 2019 est le plus chaud des cinquante et unes dernières années. Plusieurs records de chaleur ont été atteints, battus, dépassés et nous pendant ce temps-là, on transpire à grosses gouttes ! Mais attention, cette vague de chaleur peut avoir des conséquences notamment pour les populations les plus vulnérables. Les personnes âgées sont particulièrement sensibles à ces hausses de mercure, à l'EHPAD Saint-François à Saint-Denis, le personnel soignant est très vigilant sur l'hydratation des résidents. (photo d'illustration rb/www.ipreunion;com)

La clim à gogo 

Quand vous entrez dans l’établissement, la première chose qui vous frappe, c’est ce petit vent léger, une douce brise qui vous caresse la peau. Bye, bye chaleur étouffante, bonjour climatisation rafraichissante ! Et oui, les quatre-vingt pensionnaires de l’EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) peuvent jouir de la climatisation dans leurs chambres et toutes les parties communes.

Bien sûr, cela a un coût, que Raphaël Bianco, le directeur de l’EHPAD  ne souhaite pas donner "évidemment, avoir une climatisation centrale, c’est un coût de fonctionnement élevé mais c’est le prix à payer pour que nos résidents soient en sécurité, on ne peut pas se permettre de faire des économies là-dessus." 

De grandes rasades d'eau...  

Au vu des températures de ces trois premiers mois de l’année, la climatisation a tourné davantage dans l’établissement. Le système est mis en place dans les vingt-quatre structures pour personnes âgées du territoire, la climatisation est l’outil principal de la lutte contre la chaleur. Pour Gillette De Villecourt, c’est vraiment un plus. La coquette dame de 95 ans a toujours vécu dans les bas, à Saint-Denis, la chaleur, elle y est habituée… Toutefois, la gramoune a remarqué que le mercure grignotait quelques degrés d’année en année, alors en plus de la climatisation, la gramoune qui dit ne pas être une grande buveuse, s’hydrate tout au long de la journée pour éviter le coup de chaud. Regardez son interview:

Une vigilance accrue 

Dans l’EHPAD de Saint-François, il n’y a pas eu d’embauche supplémentaire ou un dispositif exceptionnel mis en place car "les personnes âgées sont habituées au climat tropical et il fait toujours très chaud l’été sur Saint-Denis " explique Raphaël Bianco. Le directeur d’ajouter  " les dispositifs pour lutter contre la chaleur sont en place depuis plusieurs années, ils sont rodés et le personnel soignant est sensibilisé à cela".

Effectivement, le personnel soignant fait preuve d’une vigilance accrue quand il fait chaud. Leur botte secrète pour affronter cette vague de chaleur intense: trouver les astuces pour faire boire les personnes âgées. Comme ils sont moins en mouvement, les seniors ne ressentent pas toujours la chaleur, ils ont donc moins envie de boire pourtant, ils se déshydratent. Pour éviter le coup de chaud, le personnel soignant fait preuve d’imagination, regardez l’interview de Rouxana Mansour:

Des passages plus réguliers, une vigilance accrue, cela n’évite pas toujours les coups de chaud. Car le personnel soignant ne peut pas être partout, le directeur de l’établissement affirme qu’il n’y a eu aucun incident lié à la chaleur depuis le début de l’année mais il est conscient que les équipes travaillent à flux tendu. " Ce qui nous a rendu la tâche plus difficile, c’est la diminution du nombre de contrats aidés. Ces personne accompagnaient les personnes âgées, animaient des ateliers, mine de rien, ils avaient un œil sur nos résidents. Il est vrai que si nous avions davantage de personnel soignant, cela permettrait de passer plus de temps avec les personnes âgées." explique Raphaël Bianco. 

Peu de place en EHPAD et plus chères en plus

Comme le reste du territoire national, La Réunion souffre d’un manque chronique de personnel soignant dans les structures spécialisées. Mais à la différence de la métropole, l’offre en établissement dédiés aux personnes âgées est très inférieure et le coût d’une place en EHPAD supérieur de 25% au coût moyen national.

fh/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...