L'année 5120 arrive :

Nouvel an tamoul : "Nous souhaitons retrouver la sérénité"


Publié / Actualisé
Alors que le nouvel an tamoul se tiendra ce dimanche 14 avril, la Fédération tamoule de la Réunion a tenu à communiquer sur les dossiers à venir pour cette année 5120.
Alors que le nouvel an tamoul se tiendra ce dimanche 14 avril, la Fédération tamoule de la Réunion a tenu à communiquer sur les dossiers à venir pour cette année 5120.

Le nouvel an est un événement plus qu’important pour la communauté tamoule, qui est célébré par l’ensemble de la population réunionnaise. L’occasion pour Jean-Luc Amaravady, président de la fédération, de s’exprimer sur les sujets sur lesquels travaille cette dernière. " Nous sommes dans une optique de professionnalisation de notre fédération, explique-t-il, nous souhaitons devenir un véritable acteur économique, culturel et social de l’île ".

De nombreux dossiers sont actuellement en cours. En première ligne, l’enseignement du tamoul et de l’hindi dans les écoles réunionnaises. " Nous sommes en contact avec l’Académie de La Réunion afin de voir aboutir ce projet, qui est capital si nous souhaitons que les jeunes de notre communauté aient des opportunités en Inde " souligne Jean-Luc Amaravady. Le président est, selon ses dires, plutôt confiant quant à l’aboutissement de ce projet.

La fédération souhaite par ailleurs créer des liens avec l’Inde, afin de pouvoir offrir aux jeunes de la communauté l’occasion d'y partir pour y étudier, faire des stages et travailler. " Nous avons un devoir de mettre en place les structures et les moyens pour familiariser nos jeunes à leurs racines " insiste-t-il.

Retrouver l'esprit solidaire de La Réunion

Une autre revendication est essentielle à leurs yeux : la reconnaissance du nouvel an comme jour férié. " C’est un dossier ouvert depuis 1974, et qui est extrêmement important pour notre communauté. N’oublions pas que cette journée est un jour de partage, de rencontre, de festivités, mais aussi de remise en question : comment faire pour que demain soit meilleur ? " s’interroge-t-il . Si cette année la nouvelle année tombe un dimanche, beaucoup ne peuvent pas participer aux célébrations quand elles tombent en semaine. " C’est un manque de volonté de la part de nos politiciens " précise-t-il.

Enfin, la fédération souhaite que l’île retrouve l’esprit de solidarité et de vivre-ensemble qui la caractérise. " Cette année a été difficile, avec la crise sociale des Gilets jaunes. Les Réunionnais ont toujours été caractérisés par leur générosité exceptionnelle, et nous espérons que cette année sera l’occasion de revenir à cet esprit qui nous est si cher " a conclu Jean-Luc Amaravady.

Le calendrier traditionnel, édité depuis 1986, est d'ores et déjà prêt. Tiré à environ 8.000 exemplaires, il est devenu un objet indispensable pour les familles tamoules réunionnaises. Celui-ci détaille toutes les célébrations de l'année, les temples qui accueillent le public pour ces dernières, et toutes les informations nécessaires pour pratiquer sa foi. Cette année, la thématique choisie est celle de la diaspora. Chaque mois est donc illustré par une communauté tamoule présente dans les différents pays du monde.

Vous pouvez retrouver l'interview de Jean-Luc Amaravady ci-dessous.
 

 

as/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !