[VIDÉO] Depuis un sous-marin :

Fonds marins: le président seychellois lance un cri d'alarme


Publié / Actualisé
Le président seychellois Danny Faure a plongé à plus de 120 mètres de profondeur à bord d'un sous-marin pour lancer un appel pour la protection des océans.
Le président seychellois Danny Faure a plongé à plus de 120 mètres de profondeur à bord d'un sous-marin pour lancer un appel pour la protection des océans.


" Le problème est immense, et nous ne pouvons pas attendre que la prochaine génération soit celle à se charger de le résoudre. Nous sommes à cours de temps et d’excuses pour ne pas agir " a-t-il déclaré. Le président seychellois, qui a déclaré l’environnement grande cause du mandat, s’est rendu à 120 mètres de profondeur à bord du submersible Ocean Zephir. " Je peux non seulement observer la beauté de notre océan, mais aussi l’urgence de le protéger " a-t-il continué.

Le submersible, qui sera utilisé pour la mission " Nekton ", parcourra l’océan durant sept semaines afin d’étudier la vie marine, cartographier le fond marin, et déposer des capteurs jusqu’à 2 000 mètres de profondeur. A partir de 2020, les Seychelles devraient désigner 30% de sa surface marine " zone protégée ", le pays étant particulièrement vulnérable à la destruction de ses coraux.

" L’océan est le cœur de notre planète, et pourtant nous avons de meilleures cartes de Mars que de notre propre fond marin. Cela doit changer " a noté Danny Faure. Les informations collectées pendant la mission Nekton, qui se basée à Oxford en Angleterre, seront utilisées lors d’un sommet de l’océan Indien fin 2021.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

1 Commentaire(s)

Etienne , Posté
Et bien s'il commençait par simplement regarder l'émissions de nos confrères de Cash Investigation Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles sur France 2, émission du 05-02-2019, sur les excès de la pêche aux thons dans l'océan Indien et notamment avec des bateaux qui ont l'autorisation de décharger leur pêche aux... ?? Seychelles pardi :-) et Les DPC. Et le relargage d'espèces protégées mais en mauvais état. Le relargage des trop pleins de cuves de Thons morts et remis à l'eau.
Bref nulle besoin d'aller sous l'eau pour se rendre compte des ravages provoqués par les DPC (plus de 700 autorisé par l'Union Européenne et cela par bateau) et par l'achat de nos boites de thon que nous achetons régulièrement en grande surface et autres, les sandwichs au thon, les salades au resto, etc. et bien nous sommes tous autant responsables en achetant ces produits de la mer qui viennent de l'océan Indien et dont les techniques de pêches sont désastreuses.
Nous volons par la même occasion, le garde manger dont d'autres espèces plus grosses se nourrissent, je vous laisse deviner lesquelles et des conséquences de l'impact économique et touristique que cela a généré sur nos cÃ'tes depuis environs 10 ans ..
Alors à vos TV et jeter au moins un Å"il même rapide sur ce que les industriels et politiques mettent dans nos et leurs assiettes.
En effet nous sommes bien capable d'être dévasté par l'incendie d'une cathédrale qui est le pilier de l'histoire, alors pourquoi nous ne le sommes pas pour les ravages de cette technique de pêche dont la mer est tout simplement LE pilier de l'humanité? Rien n'est différents, mais tout reste complémentaire.