[PHOTOS/VIDEO] Le péril du feu est écarté :

Notre-Dame : "cette cathédrale, nous la rebâtirons" a déclaré Emmanuel Macron


Publié / Actualisé
Un violent incendie à l'origine encore inconnue a ravagé lundi soir la cathédrale Notre-Dame de Paris et a dévoré la toiture du bâtiment. L'emblématique flèche de la cathédrale s'est effondrée, suscitant une vague d'émotion internationale et poussant Emmanuel Macron à reporter son allocution télévisée post-grand débat. en fin de nuit les pompiers ont indiqué que le sinistre était en grande partie éteint et sous contrôle. Plusieurs souscriptions seront lancées pour participer à la réhabilitation de la cathédrale. Notre-Dame avait été construite il y a plus de 800 ans
Un violent incendie à l'origine encore inconnue a ravagé lundi soir la cathédrale Notre-Dame de Paris et a dévoré la toiture du bâtiment. L'emblématique flèche de la cathédrale s'est effondrée, suscitant une vague d'émotion internationale et poussant Emmanuel Macron à reporter son allocution télévisée post-grand débat. en fin de nuit les pompiers ont indiqué que le sinistre était en grande partie éteint et sous contrôle. Plusieurs souscriptions seront lancées pour participer à la réhabilitation de la cathédrale. Notre-Dame avait été construite il y a plus de 800 ans

Le président, qui se rendait sur place accompagné du Premier ministre Édouard Philippe, a écrit dans un tweet: "Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous".


Arrivé sur place, le président s'est exprimé en direct. "Le pire a été évité même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée", a déclaré le chef de l'Etat sur le parvis de l'édifice sinistré. Mais "cette cathédrale, nous la rebâtirons", a-t-il promis

Plus de 400 pompiers ont été engagés dans la lutte contre des flammes qu'ils ont eu beaucoup de mal à maîtriser

La flèche de la cathédrale s'est effondrée vers 22 heures (heures de La Réunion) malgré les efforts des soldats du feu

Au bout de plusieurs heures de lutte, les pompiers ont annoncé que "la scructure de Notre-Dame est sauvée"

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et plusieurs membres du gourvenement se sont rendus sur place

 

- Le choc et les larmes -

"Je n'arrive pas à y croire, j'ai envie de pleurer, tout le toit brûle", a déclaré à l'AFP Nathalie, 50 ans, une Française expatriée à Londres. Une partie de l'île de la cité a été évacuée, dont les urgences de l'hôtel-Dieu, voisin de la cathédrale, a expliqué un médecin sur place. L'incendie, qui s'est propagée extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale, ont indiqué les pompiers, évoquant "un feu difficile". Il semble être parti au niveau d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, construit entre le XIIe et le XIVe siècle.

Lire aussi : "Paris est défiguré!" le choc et les larmes devant Notre-Dame de Paris en flammes

"Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d'un côté et du XIIIe de l'autre, il n'en restera plus rien", a indiqué à l'AFP André Finot, le porte-parole de Notre-Dame. Selon lui, le feu s'est déclaré aux alentours de 20H50 (heure de La Réunion). "Il faut voir si la voûte, qui protège la cathédrale, va être touchée ou pas", a-t-il ajouté, "les objets sacrés sont préservés dans la sacristie, normalement il n'y a pas de risque que des choses soient brûlées".

"Un haut-lieu de la foi catholique est en train de brûler", a déploré auprès de l'AFP le porte-parole des évêques de France. "Mes collègues vont sans doute privilégier d'aller à l'intérieur mais le but est de ne pas perdre des hommes", a indiqué à l'AFP un pompier. Il existe aussi la possibilité d'"utiliser des grandes échelles avec des bras élévateurs articulés, avec une nacelle au bout", a-t-il ajouté.

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête sur les causes de ce sinistre qui a semé la stupeur dans la capitale. Le long des quais et sur les ponts qui mènent à l'île de la cité, une foule de badauds est arrêtée et prend des photos, de l'immense panache de fumée.

"Notre Dame is on fire?!" ("Notre Dame est en feu ?") interroge incrédule une touriste japonaise. "J'espère que c'est pas un attentat", ajoute quelqu'un d'autre en français.

 

- 12 millions de touristes -

Le chef de l'État qui devait dévoiler à 22H00 (heure de La Réunion) ses mesures de synthèse du grand débat national a décidé de reporter son allocution télévisée à une date qui n'a pas été précisée, a-t-on appris de l'Élysée.

En 2017, 12 millions de touristes ont visité ce bijou de l'architecture gothique, situé au c?ur de la capitale française. D'importants travaux y ont lieu depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l'édifice, noirci par la pollution.

Très prisée des touristes, cette cathédrale, qui est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, continue d'assurer ses fonctions d'édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2.000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

La flèche de la cathédrale, dressée sur les quatre piliers du transept, était un des symboles de la capitale française.

Les touristes d'outre-Atlantique sont notamment particulièrement attachés à Quasimodo et aux autres personnages -- immortalisés par le cinéma et la comédie musicale -- sortis de l'imaginaire de Victor Hugo, dont le roman "Notre-Dame de Paris" (1831) a amplifié le mouvement en faveur de la restauration de la cathédrale au XIXe siècle.

Lire aussi : "Notre-Dame de Paris", chef-d'oeuvre d'Hugo qui sauva la cathédrale

Cet incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.

- De nombreuses réactions -

Plusieurs personnalités en France et dans le monde ont fait part de leur émotion. Au-delà des frontières, plusieurs responsables étrangers ont aussi fait part de leur émotion, Donald Trump évoquant des "images terribles à voir" et Angela Merkel "un symbole de la France et de notre culture européenne". A New York, depuis les marches de la cathédrale Saint-Patrick, le cardinal et archevêque Timothy Dolan a exprimé sa "désolation" pour Notre-Dame.

L'Unesco, se tient aux "côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable" a tweeté sa directrice générale, l'ancienne ministre française de la Culture Audrey Azoulay

 

Montréal (Québec) a décidé d'éteindre ses lumières lundi soir en signe de solidarité

Annick Giradin, ministre des outre-mer, a dit ressentir "une grande tristesse"

A La Réunion dans un communiqué publié en milieu de buit la députée Huguette Bello a écrit : "en cette Semaine Sainte, grande émotion et grande tristesse devant l'incendie de Notre Dame de Paris. Plus qu'un symbole architectural, c'est un grand témoin de l'histoire de France et du monde chrétien. Je ne peux qu'être bouleversée. Force, courage et solidarité pour que vive Notre Dame de Paris".

La députée Nadia Ramassamy a souhaité "la fin (du) cauchemar"

 

La sénatrice et conseillère départementale Nassimah Dindar a elle déclaré que "Notre-Dame renaîtra de ses cendres"

Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, a partagé ce mardi matin le communiqué suivant : " C’est un morceau du cœur de Paris, un morceau du cœur de la France, un morceau du cœur de l’humanité qui a été hier la proie des flammes. Les images sont terrifiantes, elles nous sidèrent, les mots ne seront  jamais assez forts pour exprimer notre émotion et notre tristesse. Nous devons tous nous unir pour aider à reconstruire ce patrimoine de l’humanité ".

En visite officielle à Mayotte, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a écourté son séjour et a quitté l'île aux parfums dns la nuit de lundi à mardi

Le président de la République a annoncé qu'une souscription nationale sera lancée pour aider à la reconstruction de la cathédrale. Plusieurs autres institutions et associations ont elles aussi l'intention de faire des appels aux dons. La famille Pinault - de riches entrepreneurs - a délcaré qu'un fond de 100 millions d'euros sera débloqué pour aider aux reconstructions, via sa société d'investissement Artemis. De son côté, la famille Arnault, propriétaire de LVMH, a annoncé vouloir donner 200 millions d'euros. La Fondation du patrimoine a elle indiqué lancer une collecte nationale. Des années de travaux seront nécessaires pour restaurer Notre-Dame de Paris
 

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !