Les Sri-Lankais maintenus en zone d'attente (actualisé) :

Migrants : les avocats vont se pourvoir en cassation


Publié / Actualisé
Ce samedi 20 avril 2019, la Cour d'appel a prolongé de 8 jours la zone d'attente pour la centaine de migrants sri-lankais. 83 dossiers ont été examinés par les magistrats, certains concernent des familles. Au total : 99 migrants sont maintenus en confinement dans le gymnase de Sainte-Marie. Les avocats ont confirmé auprès d'Imaz Press qu'ils allaient se pourvoir en cassation. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 20 avril 2019, la Cour d'appel a prolongé de 8 jours la zone d'attente pour la centaine de migrants sri-lankais. 83 dossiers ont été examinés par les magistrats, certains concernent des familles. Au total : 99 migrants sont maintenus en confinement dans le gymnase de Sainte-Marie. Les avocats ont confirmé auprès d'Imaz Press qu'ils allaient se pourvoir en cassation. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La centaine de migrants retourne au gymnase : tous ceux qui attendaient une décision en cette journée du 20 avril 2019 ont été ramenés en zone d'attente. Pour rappel, jeudi 18 avril 2019, les juges des libertés et de la détention du tribunal d'instance avaient décidé de mettre fin au placement en zone d'attente des migrants. Le parquet avait appel de cette décision.

Lire aussi : Migrants : les Sri Lankais restent en zone d'attente

Les 99 personnes ont donc toutes regagné la zone de confinement. Ces migrants sri-lankais étaient arrivés à La Réunion samedi 13 avril 2019 à bord d'un bateau de pêche. En provenance d'Indonésie, l'embarcation transportait 123 personnes en tout, dont 120 migrants sri-lankais. On apprend que parmi eux se trouvent 9 femmes - dont deux enceintes - et 13 d'enfants. Les trois personnes restantes étant les membres d'équipage.

De nationalité indonésienne, ces marins ont ensuite été mis en examen pour aide à l'entrée ou au séjour irrégulier en bande organisée. Placés en détention provisoire ils seront jugés le mercredi 15 mai 2019 par le Tribunal correctionnel de Saint-Denis.

Lire aussi : Migrants : le procès des 3 passeurs présumés reporté au 15 mai

Les migrants ont été placés en zone d'attente dès leur arrivée. Ils ont déposé des demandes d'asile à la frontière. 21 dossiers ont déjà été déclarés éligibles à la demande de droit d'asile par l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Ces migrants sont logés dans des centres d'hébergement.

Lire aussi : Migrants: "nous voulons simplement vivre libres"

Les avocats des migrants ont déposé un référé devant le Conseil d'Etat pour obtenir la sortie de zone de confinement des 99 Sri-Lankais. Depuis mars 2018, 153 personnes en provenance du Sri Lanka sont arrivées à La Réunion. 71 s'y trouvent toujours et sont dans l'attente d'une décision de l'Ofpra concernant leur demande d'asile.

Le Tribunal administratif commencera d'ailleurs à examiner les recours des avis de l'Ofpra concernant les dossiers restants à partir du mardi 23 avril 2019. Selon les avocats, la première audience se tiendra à 15h.

mb et mm/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Vrai, Posté
De tout mon coeur j'espère que les sri lankais déjà sur l île pourront trouver une situation qui leur permet de vivre dignement. Beaucoup de logement social sont vides, rien que sur saint Denis au moufia il y a plein d appartement vide dans le même bâtiment. Il y a de la place pour les accueillir. Et chez les bailleurs privés c'est 30 000 logements vacants. Avancer, progresser c'est aussi aider et tendre la main. Les sri lankais ont beaucoup à nous apprendre, à commencer par l'humilité et le courage.
Soyons solidaire.