Une vingtaine de pompiers réunionnais en renfort (actualisé) :

Mayotte se prépare à l'arrivée de la tempête modérée Kenneth


Publié / Actualisé
Le météore s'est renforcé pour atteindre le stade de tempête tropicale modérée et a été baptisé Kenneth à la mi-journée ce mardi 23 avril. Depuis, l'île aux parfums se prépare à l'arrivée imminente du météore. Des vigilances orage, vent fort et forte houle sont en vigueur. Les établissements scolaires de toute l'île seront fermés mercredi 24 avril. Car Kenneth se rapproche, à 16h ce mardi 23 avril, la tempête modérée se trouvait à 530 km des côtes mahoraises. Le quatorzième météore de la saison se déplace vers l'ouest à 13 km/h et menace aussi la Tanzanie et le Mozambique. Cette zone de l'Afrique australe ne s'est toujours pas relevée du cyclone intense Idai qui l'a frappé en mars dernier provoquant la mort d'un millier de personnes. La zone perturbée se trouve à 1340 km au nord-nord-ouest de notre île et ne présente aucun danger pour La Réunion (Photo www.mtotec.com)
Le météore s'est renforcé pour atteindre le stade de tempête tropicale modérée et a été baptisé Kenneth à la mi-journée ce mardi 23 avril. Depuis, l'île aux parfums se prépare à l'arrivée imminente du météore. Des vigilances orage, vent fort et forte houle sont en vigueur. Les établissements scolaires de toute l'île seront fermés mercredi 24 avril. Car Kenneth se rapproche, à 16h ce mardi 23 avril, la tempête modérée se trouvait à 530 km des côtes mahoraises. Le quatorzième météore de la saison se déplace vers l'ouest à 13 km/h et menace aussi la Tanzanie et le Mozambique. Cette zone de l'Afrique australe ne s'est toujours pas relevée du cyclone intense Idai qui l'a frappé en mars dernier provoquant la mort d'un millier de personnes. La zone perturbée se trouve à 1340 km au nord-nord-ouest de notre île et ne présente aucun danger pour La Réunion (Photo www.mtotec.com)

La préfecture de Mayotte met en application les mesures de sauvegarde

• Tous les établissements scolaires de l'île aux parfums seront fermés demain, mercredi 24 avril. 

• La circulation des transports scolaires, des transports routiers supérieurs à 7,5 tonnes ainsi que des transports de matières dangereuses est interdite ce mercredi 24 avril. 

• Conformément aux préconisations de la direction de la mer Sud Océan indien et de la capitainerie, les propriétaires de bateaux sont invités à prendre les mesures adaptées à la mise en sécurité des embarcations. 

Vigilance orages, vent fort et forte houle

En lien avec le passage de la tempête Kenneth à environ 200km au nord de l'île demain, une dégradation du temps est attendue. Des averses orageuses sont prévues dès ce soir 20h, du vent fort (rafales supérieures à 80km/h) et une mer forte à très forte (4m en dehors du lagon) est à prévoir de la fin de la nuit prochaine.

Le système dépressionnaire baptisé Kenneth par le service météorologique de Madagascar ce mardi 23 avril en début d'après-midi

Une vingtaine de pompiers réunionnais à Mayotte

Une vingtaine de pompiers réunionnais partent sur l'île aux parfums en renfort dès la fin d'après-midi ce mardi 23 avril.

Une seconde zone pertrubée s'est formée bien plus loin et se trouvait à 10 heures mardi à 3165 km à l'est-nord-est de La Réunion. Elle se déplace vers le sud-sud-est à la vistesse de 15km/h. Elle ne menace pas l'île

Lire aussi : Cyclone Idai: plus de 2 milliards de dollars de dégâts en Afrique australe

Ce que dit Météo France dans son bulletin

Vents maximaux (moyennés sur 10 minutes) estimés sur mer: 55 km/h.
Rafales maximales estimées sur mer: 75 km/h.
Pression estimée au centre: 1001 hPa.

Position le 23 avril à 10 heures locales Réunion: 10.3 Sud / 50.0 Est.
Distance des côtes réunionnaises: 1305 km au secteur: NORD-NORD-OUEST
Distance de Mayotte: 600 km au secteur: EST-NORD-EST
Déplacement: OUEST, à 15 km/h.

Généralement épargnées par les dépressions, les Comores et Mayotte devraient ressentir les premiers effets de la dépression dès ce mardi soir. Des rafales de vents soufflant à 75 km/h sont attendues.

Les Mahorais de La Réunion sont inquiets

La communauté mahoraise de La Réunion s'inquiète, la question de la solidité des infrastructures étant probablement la principale préoccupation. " Il y a beaucoup d'abris de fortune dans les hauteurs de Mayotte, qui subissent déjà des glissements de terrain. En cas de cyclone, ces habitations risquent d'être fortement endommagées" explique Zaitouni, Mahoraise habitant La Réunion. " Nos infrastructures ne sont pas aussi solides qu'à La Réunion. Lorsqu'il y a un cyclone ici, il y a souvent des dégâts, alors imaginez ce qu'il peut se passer pour Mayotte..." redoute Jacob, lui aussi Mahorais.

Selon Zaitouni, les habitants ne seraient pas non plus assez sensibilisés. " Cela fait longtemps qu'on n'a pas eu de cyclone, les habitants ne savent pas forcément quel comportement adopter. Quand la population n’est pas bien préparée, c’est difficile de faire face aux dégâts" souligne-t-elle.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !