[PHOTOS] Une messe hommage ce samedi 27 avril :

C'était il y a trente ans, le pape Jean-Paul II venait à La Réunion


Publié / Actualisé
C'était il y a trente ans et pourtant, le souvenir de la visite de Jean-Paul II à La Réunion est encore vif dans la mémoire collective réunionnaise. Personne n'a oublié le fameux " Ress pa dan' fénoir, viens dans la lumière ". Ni cette messe célébrée par le souverain pontife sur l'esplanade de la Trinité devant 150 000 Réunionnais, un moment de communion avec ce pape qui avait su trouver les mots, ceux, qui parlent à l'âme des Réunionnais. Au delà de la religion, il y a l'Histoire, ce 2 mai 1989, un quart de la population de l'île était venu assister à la messe de Jean-Paul, des fidèles et des curieux... Du jamais vu... ni revu. La messe solennelle de ce samedi 27 avril célébrée par monseigneur Aubry à 15 heures sur le parvis de la médiathèque François Mitterand rend hommage à cette visite papale qui a marqué bon nombre de Réunionnais.
C'était il y a trente ans et pourtant, le souvenir de la visite de Jean-Paul II à La Réunion est encore vif dans la mémoire collective réunionnaise. Personne n'a oublié le fameux " Ress pa dan' fénoir, viens dans la lumière ". Ni cette messe célébrée par le souverain pontife sur l'esplanade de la Trinité devant 150 000 Réunionnais, un moment de communion avec ce pape qui avait su trouver les mots, ceux, qui parlent à l'âme des Réunionnais. Au delà de la religion, il y a l'Histoire, ce 2 mai 1989, un quart de la population de l'île était venu assister à la messe de Jean-Paul, des fidèles et des curieux... Du jamais vu... ni revu. La messe solennelle de ce samedi 27 avril célébrée par monseigneur Aubry à 15 heures sur le parvis de la médiathèque François Mitterand rend hommage à cette visite papale qui a marqué bon nombre de Réunionnais.

Ça a failli ne pas arriver

Cette année là, le pape était en tournée dans la zone. Avant La Réunion, la papa mobile s’était arrêté à Madagascar. La venue du souverain pontife sur notre île avait été annoncée par le Vatican plusieurs mois à l’avance, début janvier 1989. Pourtant, Jean-Paul II a bien failli ne pas venir, la faute au cyclone Firinga qui a frappé l’île le 29 janvier 1989.

Les conséquences avaient été terribles, quatre morts, de nombreux blessés. Suite aux pluies torrentielles, plusieurs rivières étaient sorties de leur lit, des maisons, des routes, des infrastructures avaient été emportés. La visite pontificale prévue quelques mois plus tard était compromise. Mais La Réunion s’est relevée.

Une visite papale forte en émotion 

Jean-Paul II est arrivé sur l’île le 1er mai 1989 en fin de journée. À sa descente d’avion, les deux genoux à terre, il embrasse le sol. Une image forte, symbolique encore bien présente à l’esprit des Réunionnais.

Le souverain pontife montrera, tout au long de son séjour, son attachement à notre île avec des gestes forts. Homme du peuple, il prendra le temps de bénir les fidèles massés derrière des barrières qui attendaient de l’apercevoir au Barachois avant de rencontrer les officiels dont le Premier ministre de l’époque Michel Rocard qui avait fait le déplacement pour l’occasion, à la préfecture.

Le pape célèbre sa première messe à la Cathédrale de Saint-Denis le 1er mai au soir. 1 500 fidèles s’y pressent. Quasiment une messe intimiste au vu de celle qui aura lieu le lendemain. Ce 1er mai, Jean-Paul II quitte la Cathédrale de Saint-Denis et se rend directement à l’évêché pour se reposer. Ce qu’il ne sait pas, c’est que plusieurs centaines de Réunionnais l’attendent déjà et dorment sur l'esplanade de la Trinité pour être au plus près du souverain pontife pour la messe du lendemain …

La messe à la Trinité, un moment de partage

Cette messe entrera dans l’Histoire. 150 000 Réunionnais amassés sur l’esplanade de la Trinité pour écouter, regarder ou juste apercevoir le pape Jean-Paul II célébrer la messe. Un Réunionnais sur quatre… Le discours du Saint-Père résonne encore trente ans après : " Ress pa dan' fénoir, viens dans la lumière. Mette par côté çaq l'a pas bon et marche droite avec zot conscience droite. Soleil y lève, soleil y dort, la lune y lève, la lune y dort ; zot même la lumière y éteinde pas. "

Des mots soufflés par Monseigneur Aubry, déjà évêque depuis une dizaine d’années. Un hommage au créole réunionnais, à la foi réunionnaise, à l’Histoire réunionnaise. Les fidèles sont conquis, touchés au cœur, Jean-Paul II les invite à rejoindre la lumière de Dieu. Durant plus de trois heures, le souverains pontife va célébrer la messe, sous un soleil de plomb, dans une chaleur humide, certaines ouailles tombent des les pommes.

Un silence religieux, une émotion palpable. Ce jour-là, le Pape béatifiera le frère Scubillion, c’était d’ailleurs l’objet de sa visite. Puis il regagnera sa papamobile, sous les chants en créole, sous les larmes de ses ouailles, de ses Réunionnais qui ont été heureux de le rencontrer.

Le pape Jean-Paul II est le seul souverain pontife à avoir foulé le sol réunionnais.

fh/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !