Avec son arme de service (actualisé) :

Entre-Deux : un gendarme se suicide


Publié / Actualisé
Un militaire aurait mis fin à ses jours dans les locaux de la gendarmerie de l'Entre-Deux avec son arme de service ce mardi 30 avril 2019. Des informations qui sont encore à confirmer. Les pompiers ainsi que les forces de l'ordre sont sur place. Pour le moment, aucune information ne filtre sur les circonstances exactes du drame, une enquête a été ouverte. (photo d'illustration: rb/www.ipreunion.com)
Un militaire aurait mis fin à ses jours dans les locaux de la gendarmerie de l'Entre-Deux avec son arme de service ce mardi 30 avril 2019. Des informations qui sont encore à confirmer. Les pompiers ainsi que les forces de l'ordre sont sur place. Pour le moment, aucune information ne filtre sur les circonstances exactes du drame, une enquête a été ouverte. (photo d'illustration: rb/www.ipreunion.com)

Le communiqué de la gendarmerie : 

"La gendarmerie de la Réunion a le regret de confirmer le suicide, ce jour, d'un de ses personnels de la brigade de gendarmerie de l'entre-deux. L'ensemble de ses camarades s'associe à la douleur de la famille et de ses proches.

Une enquête a été confiée à la section de recherches de St Denis par le parquet du TGI de St Pierre afin de préciser les causes de la mort."

   

6 Commentaire(s)

Patrick, Posté
Une triste nouvelle, vraiment attriste, un bon souvenir de Ludo courage a sa ses proches Ancien collegue vraiment attriste
Martine, Posté
Je compatis totalement à la douleur de la famille, moi même ayant eu à subir cette grande douleur il y a 3 ans, je comprends la souffrance de la mère et des enfants. Je demande aux personnes qui commentent de respecter ce deuil, tout le monde a des fils et frères. Merci
Julien , Posté
Je compatis à cette acte désespéré... Certaines douleurs sont insupportables... Les conflits et les pressions quotidiennes ne peuvent pas finir autrement !!! Surtout éviter de faire les étonnés !!! La souffrance est partout...
Seb, Posté
C'est toujours moins que les paysans qui ne sont pas armés et qui ne frappent personne (eux)
Podolof, Posté
Et pourquoi ne parle-t-on jamais des suicides des maçons , des bouchers, des infirmières et tous ceux qui obscurent travailleurs ; cèdent à ce geste un jour où l'autre ?
Madame ALAI , Posté
Quelle triste nouvelle, moi je suis une fille d'un militaire arrive à ce point ça fait mal au coeur je demande au gouvernement de réagir c'est trop ça fait mal aux couer