[VIDÉO] 1er mai :

Le muguet, un traditionnel porte-bonheur


Publié / Actualisé
Le 1er mai ne rime pas seulement avec fête du travail, c'est aussi le jour où l'on s'offre des brins de muguet. S'offrir des brins de muguet le 1er mai est une tradition qui remonte à La Renaissance. Emblème de ce jour férié, cette fleur peut être vendue sur les bords des routes par n'importe quel citoyen, ce qui est une exception. Petite histoire d'un petit brin de fleur (reportage publié le 1er mai 2018)
Le 1er mai ne rime pas seulement avec fête du travail, c'est aussi le jour où l'on s'offre des brins de muguet. S'offrir des brins de muguet le 1er mai est une tradition qui remonte à La Renaissance. Emblème de ce jour férié, cette fleur peut être vendue sur les bords des routes par n'importe quel citoyen, ce qui est une exception. Petite histoire d'un petit brin de fleur (reportage publié le 1er mai 2018)

Petite fleur blanche, discrète en forme de clochettes odorantes, elle pousse dans les forêts européennes. Depuis l’Antiquité, en Europe, elle est le symbole du retour des beaux jours. Elle était utilisée à l’époque pour célébrer la nouvelle saison et s’attirer les bonnes grâces des dieux pour les récoltes à venir. Dans la Rome antique, les célébrations en l'honneur de Flora, déesse des fleurs, atteignaient leur apogée le 1er mai. Ce sont les Celtes qui accordaient au muguet des vertus de porte-bonheur.

S’offrir des brins de muguet le 1er mai remonte en France à la Renaissance.

En 1560, le roi Charles IX en visite avec sa mère Catherine de Médicis dans la Drôme, se vit offrir par le chevalier Louis de Girard de Maisonforte un brin de muguet, cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Dès le 1er mai 1561, le roi se met à distribuer des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant: "Qu'il en soit fait ainsi chaque année". La coutume était née.

Le muguet n'a finalement été associé à la fête du travail que sous le gouvernement de Vichy. Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme "la Fête du Travail et de la Concorde sociale". L'églantine rouge, symbole de la journée internationale des travailleurs après 1891, trop connotée à gauche, est remplacée par le muguet.

Le gouvernement de Vichy la barbarie nazie, qu'il soutenait, sont tombés. La fête du travail et la petite fleur blanche à clochettes qui le symbolise sont restées.

La tradition s’est imposée à La Réunion au cours des 20 dernières années. Tous les ans, les vendeurs de brins de muguet sont nombreux en bord de routes. Les horticulteurs et fleuristes professionnels sont autorisés à le faire ainsi que tous les particuliers. Cette autorisation est l'exception confirmant la règle interdisant la vente ambulante sans patente.

Mais autorisation exceptionnelle ne veut pas dire foire d'empoigne, quelques règles doivent être respectées.

Les particulieurs vendeurs de muguet n’ont le droit de vendre que des brins de muguet à l'exclision de toutes autres fleurs. La quantité de brins ne doit pas être grande. Les marchands sans patente doivent s’installer à  distance des fleuristes classiques. La réglementation souligne qu'"il est interdit d’installer des tables, chaises, tréteaux ou d'autres accessoires pour la vente et aussi veiller à ce que cette vente ne pose pas de problème ou de gêne aux piétons ou aux automobilistes". Enfin, pseul le muguet sauvage, cueilli dans les bois, est autorisé à la vente, sans emballage. Ce qui peut poser problème puisque la fleur à clochette ne pousse à l'état sauvage dans aucune forêt de La Réunion

Quoi qu'il en soit cette plante doit être tenue à distance des animaux domestiques, car elle est toxique.  Les chiens, chats et rongeurs ne doivent pas l’ingérer même desséchée. Le muguet contient des substances irritantes qui peuvent provoquer des problèmes cardiaques chez les animaux.

Bonne fête du 1er mai à toutes et à tous avec une petite chanson pour la fin...

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Rosine, Posté
danger surtout pour les jeunes enfants et les animaux de compagnie ! ce qu'il faut savoir, de nombreuses plantes et fleurs décoratives communes présentent des dangers, de nature toxique ou allergique le plus souvent : outre le muguet, chrysanthème, tulipe, lys, primevère, gerbera, renoncule, géranium, narcisseâ?| : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=430