En trois heures de contrôles :

Électropicales: les policiers ont attrapé quatorze automobilistes alcoolisés


Publié / Actualisé
À l'occasion du festival de musique électronique Electropicales, des contrôles d'alcoolémie ont été réalisés à Saint-Denis par les forces du SIAAP affectées à la Délégation Départementale de la Sécurité Routière. Une vingtaine de policiers issue des Groupe de Sécurité Routière, Motards et Section d'Intervention, ont procédé aux contrôles des usagers qui empruntaient les voies du chef-lieu afin de se rendre dans l'ouest entre minuit trente et trois heures trente ce dimanche.
À l'occasion du festival de musique électronique Electropicales, des contrôles d'alcoolémie ont été réalisés à Saint-Denis par les forces du SIAAP affectées à la Délégation Départementale de la Sécurité Routière. Une vingtaine de policiers issue des Groupe de Sécurité Routière, Motards et Section d'Intervention, ont procédé aux contrôles des usagers qui empruntaient les voies du chef-lieu afin de se rendre dans l'ouest entre minuit trente et trois heures trente ce dimanche.

Quatorze conducteurs se sont révélés conduire sous l'emprise de la boisson avec une alcoolémie mesurée au-delà des taux autorisés.

Plus précisément, dix conducteurs ont été verbalisés pour avoir été contrôlés à un taux contraventionnel et quatre au delà du taux délictuel. Le permis de tous ces conducteurs sera amputé de 6 points, celui des quatre conducteurs en délit étant en plus immédiatement retenu en attente d'un arrêté de suspension du permis ou limitant la conduite aux seuls véhicules dotés d'un éthylotest anti-démarrage. 

Plusieurs conducteurs se singularisaient par leur comportement. L'un ne respectait pas l'arrêt à un feu rouge fixe du Bld Jean Jaurès et le contrôle révélait qu'il conduisait alcoolisé à un taux contraventionnel et sans assurance.

Un autre se soustrayait au contrôle du front de mer et prenait la fuite vers la RD 41, où se trouvait un des autres points de contrôle. Intercepté par une patrouille de motards de la Formation Motocycliste Urbaine Départementale, son alcoolémie était mesurée 0,56mg d'alcool par litre d'air expiré, le taux le plus élevé de la soirée étant constaté à 0,75 mgl d'air (soit tout de même 1,5g/l de sang).

Un conducteur de moto-cross était contrôlé sans casque. Il était verbalisé pour ce défaut et la circulation sur une voie ouverte à la circulation d'un véhicule non homologué. Ce dernier était immobilisé.

En plus des quatorze procédures pour une conduite alcoolisée, dix contraventions hors alcool étaient relevées, le tout justifiant six immobilisations. 

Ce bilan montre la persistance du mariage impossible entre conduite et consommation excessive d'alcool alors que différentes mesures visant à limiter cette consommation avaient été prises à St Denis ce week-end.

Les impératifs d'une conduite sécurisée justifient que chaque conducteur prenne en compte son alcoolisation en renonçant le cas échéant à prendre le volant ou guidon voire en prévoyant des mesures de transport alternatives (co-voiturage avec un chauffeur sobre...).

L'alcool est présent dans plus d'un accident mortel sur trois à la Réunion.

   

1 Commentaire(s)

Luc, Posté
Cela nous fait 2 accidents mortels sur trois sans alcool