De grosses prises pour la Marine nationale :

Cinq tonnes de cannabis interceptées dans l'océan Indien


Publié / Actualisé
Ce dimanche 5 mai 2019, la Marine nationale française a annoncé avoir saisi plus de 5 tonnes de cannabis, ainsi que 7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d'héroïne dans la mer d'Arabie.
Ce dimanche 5 mai 2019, la Marine nationale française a annoncé avoir saisi plus de 5 tonnes de cannabis, ainsi que 7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d'héroïne dans la mer d'Arabie.

La frégate Floréal, stationnée à La Réunion quand elle n’est pas en mer, est à l’origine de ces arrestations. En quatre jour, les marins ont donc intercepté trois boutres - un type de voilier - transportant des drogues destinées principalement au marché européen : " Les deux premiers boutres transportaient respectivement 2,2 tonnes et 2,6 tonnes de résine de cannabis tandis que le dernier détenait une cargaison plus diverse comprenant plus de 650 kg de cannabis, 5,7 kg de méthamphétamine et enfin 1,3 kg d’héroïne " a détaillé la marine nationale dans son communiqué, publié sur Facebook.

D’après nos informations, les passeurs étaient d’origine pakistanaise. " Dans ce genre de cas, nous ne procédons cependant pas à l’arrestation des passeurs. Ces derniers effectuent souvent ce travail sous la menace de cartels, et les arrêter reviendraient à mettre en danger de mort les membres de leur famille " explique une source proche du dossier. Un papier officiel déclarant que les drogues ont été saisies leur est donc délivré, afin d’essayer d’assurer leur sécurité.

Au total, ce sont environ 30 millions d’euros de drogues qui ont été saisis. Selon la procédure, ces dernières ont été détruites en mer, la frégate étant actuellement en transition entre différents pays et ne pouvant pas amarrer à l'étranger avec de la drogue à son bord.

 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !