Les géantes des mers bientôt de retour à La Réunion :

La charte d'observation des baleines devrait être renforcée


Publié / Actualisé
Les baleines reviennent bientôt ! D'ici le mois de juin, peut-être avant, elles arpenteront à nouveau les eaux chaudes de l'Océan indien pour mettre bas, avant de repartir vers l'Antarctique autour des mois d'octobre-novembre. Si la saison des baleines est un spectacle de rêve pour les Réunionnais et les touristes, leur retour permet de rappeler toutefois quelques règles de bonne conduite, et l'existence d'une charte pour respecter la circulation des cétacés. Charte qui, selon la préfecture, serait amenée à être renforcée par de nouvelles règles. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)
Les baleines reviennent bientôt ! D'ici le mois de juin, peut-être avant, elles arpenteront à nouveau les eaux chaudes de l'Océan indien pour mettre bas, avant de repartir vers l'Antarctique autour des mois d'octobre-novembre. Si la saison des baleines est un spectacle de rêve pour les Réunionnais et les touristes, leur retour permet de rappeler toutefois quelques règles de bonne conduite, et l'existence d'une charte pour respecter la circulation des cétacés. Charte qui, selon la préfecture, serait amenée à être renforcée par de nouvelles règles. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)

"A force de les regarder trop près, vous finirez par ne plus les voir !" : le slogan de la charte est clair, vous pouvez observer les baleines, mais respectez-les. L'année 2018 a été faste : 283 spécimens ont été observés par le Globice (Groupe Local d'Observation et d'Identification des Cétacés). "Le nombre de baleines que l'on peut observer varie vraiment de saison en saison", nous explique Jean-Marc Gancille, chargé de mission communication et sensibilisation au Globice. "On en voyait très peu au début des années 2000, avant de connaître une hausse en 2007-2008. En 2015 et 2016, on a connu une fuite des baleines et elles sont revenues en force ces deux dernières années !".

Evidemment tout dépend des sorties, et le nombre de baleines ici correspond seulement aux cétacés observés, il pourrait y en avoir plus. "Il faut aussi savoir que les baleines sont seulement de passage", nous explique Jean-Marc Gancille. "62% des baleines observées ne restent qu'une seule journée à La Réunion". Les femelles naviguent dans les eaux chaudes de l'Océan indien pour mettre bas. Elles repartent ensuite à la fin de l'hiver austral vers l'Antarctique, là où elles peuvent s'alimenter en krill. Mine de rien, ces géantes des mers parcourent 6 000 km.

Un nouveau programme pour suivre leurs trajectoires

Le programme Niromen 2 va justement servir, pour les membres de Globice, à observer les trajectoires des baleines. Avec l'aide de plusieurs balises, posées sur une quinzaine de spécimens, il sera possible d'étudier les lieux précis vers lesquels les cétacés retournent. "On sait que les baleines restent maximum quelques jours autour de l'île, après elles repartent vers Madagascar et longent les côtes des îles de l'Océan indien. Mais on a très peu d'informations sur leur retour ensuite en Antarctique".

Le respect de l'animal au coeur des observations

Pour une approche responsable des mammifères marins - cela concerne donc aussi les dauphins - il existe donc cette charte, qui recommande plusieurs critères importants aux curieux. Le principal, la distance : un bateau doit se tenir à 100 mètres de l'animal. Pour les dauphins et les tortues, la distance passe à 50 mètres.

La durée d'observation, elle, est limitée à 15 mn en présence d'autres bateaux, 45 mn si aucun autre bateau n'est là. Le nombre de navires est d'ailleurs limité à 5 autour d'une même baleine ou groupe de baleines.

Selon Stéphanie Sorby est doctorante en droit international de l'environnement et prépare une thèse sur la protection des baleines dans l'Océan indien. Pour elle la charte est essentielle puisque La Réunion est l'un des très rares endroits où il est possible de se baigner en présence de baleines. "La charte ne propose pas de sanctions en cas de non respect, mais il existe quand même une loi dans le code de l'environnement, qui interdit la perturbation intentionnelle de ces animaux." L'arrêté ministériel du 1er juillet 2011 apporte d'ailleurs des précisions sur les cétacés et interdit leur poursuite, sous peine d'une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros.

Une charte qui a besoin d'être renforcée

La charte existe depuis plusieurs années mais elle a besoin d'être renforcée. "Malgré son existence, il y a toujours des dérives et des comportements déviants" explique Jean-Luc Gancille. Il serait donc possible d'intensifier la charte ou la renforcer avec des mesures réglementaires supplémentaires.

C'est ce que nous confirme la préfecture : des discussions sont en cours, dans l'objectif "d'encadrer un peu plus les sorties baleines". De nouvelles mesures réglementaires sont en cours d'élaboration, "pour accentuer la préservation des baleines et la sécurité des usagers" nous dit-on. Une première réunion s'est tenue le 2 mai 2019 avec l'ensemble des acteurs concernés. Cela pourrait peut-être aboutir sur un arrêté préfectoral, afin de mieux définir et encadrer l'observation de ces géantes des océans.

mm/www.ipreunion.com

   

31 Commentaire(s)

Patdu53, Posté
Protégeons ces animaux avant qu'il ne soit trop tard...
Bonsaï, Posté
Bien sur qu'il faut des règles et surtout les faire respecter.
Cathe , Posté
Plus de protection de ses animaux des océans et de l'environnement qui sont en voie de disparaîtres
Napo1804, Posté
le tourisme apporte énormément d'argent mais ces personnes ne respectent pas souvent l'environnement et détruise la faune sauvage pour leur plaisir personnel. Toute visite doit être scrupuleusement encadrée par des services de l'Etat compétents afin d'éviter toute dérive. Il y a encore beaucoup trop de bobos qui s'imaginent que du fait qu'ils paient ils peuvent tout se permettre !
Birdy, Posté
Merci de respecter les distances d'observation pour les bateaux de touristes qui viennent à la Reunion . Respect du Vivant .
Sulvie, Posté
Toute vie mérité qu' on la respecte
Inès , Posté
Arrêtons d'être égoïstes ! Nous ne sommes pas seuls sur Terre....
Lolo, Posté
La France a la plus grande surface maritime et doit montrer l'exemple et protéger la faune marine.
Francoise, Posté
Il faut stopper les bateaux qui dérangent les baleines . Et tous les animaux marins
Roland , Posté
Ils faut laisser vivre tous les cétacés. Et surtout les sauvés des horreurs de la communauté japonaise.
Armony, Posté
Respecter les baleines et la faune sous marine
Myr, Posté
Respectons là zone de distance nécessaire au bien être des cétacés.
Mireille , Posté
Que l'homme laisse vivre tous les espèces en paix
Nanou, Posté
Stopper la pêche afin de favoriser le repeuplement des mers et océans !
Zora, Posté
il faut respecter leur espace de vie surtout quand il y a maman est bébé
Julien, Posté
Veuillez respecter la nature , la faune et limiter aux maximum les perturbations . Tout doit être mis en oeuvre pour faciliter la vie marine et le reproduction des espèces marines, elles aussi très impactées par la pollution et l'activité humaine .
La charte doit être renforcée. L éducation et la communication envers les professionnels , les habitants, et les touristes doit être elle aussi claire et renforcée .

Vive la réunion !
Bulleocean, Posté
Protégeons l océan et ses habitants ..laissons les en paix
Lili, Posté
Qu'on leur foute la paix!! Respectez toute vie animale sur terre et en mer!!
Katia, Posté
Qu'on laisse ces animaux en paix les touriste n'ont qu'à les regarder à la télé
Mika, Posté
Il serait bien temps de prendre conscience que nos attitudes se repercuterons sur nos enfants, vos enfants ... Nos océans et notre terre ne sont la propriété de personne, pas plus aux élites politiques qu'aux lobbyistes qui sont souvent les premiers acteurs de catastrophes écologiques et humaines. Il serait temps d'agir avec réflexion et non par intérêt..
Mini, Posté
proteger tous ces beaux specimene il vive leur en paix
Cloclo, Posté
il faut eviter de s en approcher trop pres, elles sont tellement fragiles ! un jour, vous ne les verrez plus parcequ elles se sentiront menacees !
Dominique, Posté
Liberté et paix pour ces merveilleuses créatures les cétacés et pour tous confondu , vivre ne plus les chasser , ni les capturer.
Annie, Posté
Laissez les vivre leurs vie tranquille...arrêtons de leur prendre leur territoire...
Gill29, Posté
Je suis bien évidemment pour que soient minimisés tous les facteurs anthropiques perturbant les écosystèmes des espèces en voie d'extinction, cette charte allant dans ce sens, je la soutiens.
Fanfan, Posté
Laissez vivre ces merveilleuses créatures en paix avec leurs petits dans leur espace naturel. Punissez la chasse et le braconnage
Mcfa, Posté
Ces animaux , comme les auyres(, ont droit à leur espace que nous d3vons pas envahir. Limitez leur observation à quelques scientifiques qui nous en montreront des vidéos
Mémé des Mollies, Posté
Je pense qu'il est tant que l'humain arrête de se prendre pour le chef de cette planète; chez vous c'est les cétacés, chez nous c'est les carnivores (loups et lynx surtout)..... je regarde par ma fenêtre et je vois les animaux passés je ne vais pas les chercher ils passent tranquillement!!!! Faîtes de même...
Bernard, Posté
ah bon reunion en cachette des privilegies qui se la petent plus
Nadine, Posté
Bjr Et qui étaient " ces acteurs concernés" svp ?
Damien, depuis son mobile, Posté
Je suis pressé de revoir ces spectacles.