La chaîne devrait fermer en 2020 :

La députée George Pau-Langevin lance un manifeste pour sauver France Ô


Publié / Actualisé
La députée de la 15ème circonscription de Paris et ancienne ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, a lancé ce jeudi 9 mai 2019 un manifeste contre la fermeture de la chaîne de télévision France Ô.
La députée de la 15ème circonscription de Paris et ancienne ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, a lancé ce jeudi 9 mai 2019 un manifeste contre la fermeture de la chaîne de télévision France Ô.

La décision avait été annoncée en juillet 2018 et réaffirmée en mars dernier par Emmanuel Macron lui-même, qui avait indiqué ne pas trouver la chaîne " indispensable ".

La députée George Pau-Langevin, originaire de Guadeloupe, a donc décidé de lancer un manifeste adressé au gouvernement français afin de sauver la chaîne de télévision Ce manifeste a ensuite été relayé sur les réseaux sociaux et signé par la députée réunionnaise Ericka Bareigts. Alors que la fermeture est principalement justifiée par le manque de moyens de France Télévision, George Pau-Langevin affirme que France Ô n’est " pas si mal placée en termes d’audience rapportée à son coût, comparée à d’autres chaînes manifestement plus onéreuses ".

Plusieurs actions ont été lancée pour sauver la chaîne


Cette dernière s’inquiète principalement du manque de visibilité dont souffrent les Outre-mer. France Ô offrait une petite fenêtre sur la vie des ultramarins, alors que ces derniers sont victimes d’un " déni de visibilité qui pousse les Français de l’Hexagone à entretenir une vision stéréotypée de l’outre-mer et des populations qui en sont issues, stigmatisée par de nombreux clichés, qui signalent une ignorance obstinée de leurs réalités " souligne-t-elle.

Ce n’est d’ailleurs pas la première action lancée pour tenter de sauver la chaîne. Déjà l’année dernière, une pétition avait été mise en ligne par le collectif de salariés du Pôle Outre-mer, et qui avait notamment était signée par le député David Lorion.

Ce vendredi 10 mai, journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage, le collectif s’est rendu devant les marches du Panthéon à Paris pour manifester pour " l’abolition du mépris envers les Outre-mer ". Ils ont d’ailleurs été rejoint par George Pau-Langevin.

 



 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !