La charte inclue l'employeur, le pompier et le SDIS :

Sapeurs-pompiers : signature d'une convention de disponibilité des volontaires


Publié / Actualisé
Le Service département d'incendie et de secours de La Réunion (SDIS 974) a signé ce mardi 14 mai 2019 la première convention de disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires (SPV). Elle vise 26 sapeurs-pompiers également personnels administratifs, techniques et spécialisés du SDIS. La convention est vouée à s'étendre par la suite à l'ensemble des partenaires extérieurs employeurs de volontaires dans le civil.
Le Service département d'incendie et de secours de La Réunion (SDIS 974) a signé ce mardi 14 mai 2019 la première convention de disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires (SPV). Elle vise 26 sapeurs-pompiers également personnels administratifs, techniques et spécialisés du SDIS. La convention est vouée à s'étendre par la suite à l'ensemble des partenaires extérieurs employeurs de volontaires dans le civil.

Le SDIS dispose d'un effectif important de citoyens engagés à la préservation l'île et de sa population avec en tout 1 484 sapeurs-pompiers volontaires. La signature d'une charte de disponibilité fixera les modalités pratiques des gardes entre l'employeur, le sapeur-pompier et l'établissement. Elle permettra en effet un échange direct avec l'employeur du sapeur-pompier volontaire. La convention formalise aussi les relations et fixe les conditions de disponibilité négociées entre l'employeur, le SPV et le SDIS 974.

"C'est gagnant-gagnant", nous explique Patrick Dorla, vice-président du SDIS 974, et président du comité consultatif départemental des sapeurs-pompiers volontaires. En effet l'intérêt pour l'employeur sera de disposer au sein de son entreprise de personnel formé aux premiers secours, réguler les absences de son employé dans le cadre de son activité de SPV, et percevoir une compensation financière en cas d'absence.
Pour les sapeurs-pompiers volontaires qui sont aussi agents administratifs et techniques du SDIS, la convention a plusieurs objectifs :

  • Les protéger socialement avec le principe de repos compensateur obligatoire après chaque garde pour éviter des accidents liés à la fatigue
  • Définir les modalités de la disponibilité opérationnelle en temps normal et en temps de crise, sans perturber l'entreprise
  • Définir les modalités de la disponibilité pour les formations, pour permettre aux SPV de progresser dans leur carrière

D'autres conventions à venir

Plusieurs partenaires extérieurs sont d'ores et déjà visés pour la suite. C'est le cas du Service de sauvetage et de lutte contre l'incendie d'aéronefs (SSLIA) de Pierrefonds. Idem avec celui de Gillot d'autres organismes pourvoyeurs de volontaires comme l'Education nationale, les communes ou encore la police.

Rappelons que les sapeurs-pompiers volontaires à La Réunion, c'est 1 484 personnes, et 150 candidats issus des sélections 2018 en attente de visite médicale et d'engagement cette année. Objectif : 1 700 volontaires en 2021. L'année 2019 doit permettre de finaliser le recrutement des candidats sélectionnés l'année dernière.

mm/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !