Des électeurs peut-être radiés à tort :

La ville du Port craint des anomalies dans le scrutin


Publié / Actualisé
La mise en place d'un Répertoire électoral unique (REU) décidée en 2016 provoque des difficultés dans certaines communes, avec le risque que des électeurs ne puissent pas voter aux européennes le 26 mai. Problèmes d'état-civil, électeurs non inscrits... La ville du Port s'inquiète et craint des erreurs sur ces nouvelles listes. (Photo d'illustration : RB/Imaz Press Réunion)
La mise en place d'un Répertoire électoral unique (REU) décidée en 2016 provoque des difficultés dans certaines communes, avec le risque que des électeurs ne puissent pas voter aux européennes le 26 mai. Problèmes d'état-civil, électeurs non inscrits... La ville du Port s'inquiète et craint des erreurs sur ces nouvelles listes. (Photo d'illustration : RB/Imaz Press Réunion)

"Nous accusons réception de l'avenant à l'instruction (...) relatif à certaines erreurs apparues au cours de la mise en oeuvre du REU. Nos vains échanges récents avec vos services et cet addendum me contraignent à vous interpeler quant à l'organisation du scrutin du 26 mai prochain. En effet, la liste des anomalies listées dans ce document s'avère non exhaustive ; elle ne fait notamment pas référence aux problèmes des électeurs radiés à tort et aux inversions de numéro de bureau de vote," écrit la mairie du Port, interpellant le préfet de la Réunion.

Elle poursuit : "le président d'un bureau de vote ne saurait endosser la responsabilité d'autoriser ou non un électeur à voter sur la base d'autres éléments que l'état civil des électeurs inscrits. Bon nombre d'entre eux risquent ainsi de se retrouver dans l'impossibilité de voter pour une erreur matérielle indépendante de leur volonté."

En cause, le REU, dont les européennes constituent le baptême du feu. Géré par l'Insee, il remplace les fichiers électoraux autrefois gérés par les 35.000 communes pour lutter contre la non-inscription sur les listes et le phénomène des mal-inscrits.  Les listes ont dété nettoyées et le nouveau système permet notamment l'inscription automatique des jeunes majeurs.

Avant la date de clôture des listes pour les européennes, le 6 mai, l'affluence sur le serveur de l'Insee et des difficultés informatiques ont provoqué un engorgement. "Pendant deux ou trois jours de surchauffe, ça a créé un émoi légitime des communes, mais aujourd'hui il n'y a plus de problèmes d'engorgement sur le serveur", indique-t-on au ministère de l'Intérieur, en soulignant que "les écarts minimes" sur l'état-civil d'une personne ne l'empêcheront pas de voter. Des personnes peuvent en revanche avoir été radiées, simplement parce que leur inscription sur la liste électorale n'était pas conforme. Par précaution, le ministère invite les électeurs à vérifier s'ils sont bien inscrits avant le jour du scrutin, sur ce SITE.

Pour autant, la ville de Port n'est en rien rassurée et poursuit sa missive : "l'absence d'instructions précises de votre part (du préfet ndlr) sur la procédure à suivre face aux anomalies, que nous rencontrerons le jour du vote, ne nous permet pas de garantir la bonne organisation du scrutin sur notre territoire. Vous comprendrez dès lors que l'ouverture des bureaux de vote ne saurait engager la responsabilité de l'Autorité Municipale quant aux conséquences de ces dysfonctionnements, susceptibles d'entacher le scrutin d'irrégularités et être source de contentieux électoral."

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !