Un peu en avance... :

Quelques baleines seraient déjà dans nos eaux


Publié / Actualisé
Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, des internautes annoncent avoir aperçu les premières baleines... "Il est tout à fait possible que certains individus soient déjà présents dans nos eaux mais, au regard de nos données historiques, ce sont plutôt des cas isolés," tempère le Groupe local d'observation et d'identification des cétacés (Globice) dans un post sur Facebook. Globice étudie chaque année l'évolution de la fréquence d'observation au cours de la saison. "Certaines saisons ont un démarrage tonitruant (comme en 2017 et 2018 avec des baleines à bosse déjà relativement nombreuses début juin) mais la plupart décollent doucement pour atteindre un pic en août ou septembre. Les causes de ces aléas demeurent complexes à appréhender (mais nous y travaillons très sérieusement !). Bref, un dos de baleines ne fait pas le Printemps (enfin l'automne austral)," s'amuse le Globice... (Photo : RB/Imaz Press Réunion)
Depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, des internautes annoncent avoir aperçu les premières baleines... "Il est tout à fait possible que certains individus soient déjà présents dans nos eaux mais, au regard de nos données historiques, ce sont plutôt des cas isolés," tempère le Groupe local d'observation et d'identification des cétacés (Globice) dans un post sur Facebook. Globice étudie chaque année l'évolution de la fréquence d'observation au cours de la saison. "Certaines saisons ont un démarrage tonitruant (comme en 2017 et 2018 avec des baleines à bosse déjà relativement nombreuses début juin) mais la plupart décollent doucement pour atteindre un pic en août ou septembre. Les causes de ces aléas demeurent complexes à appréhender (mais nous y travaillons très sérieusement !). Bref, un dos de baleines ne fait pas le Printemps (enfin l'automne austral)," s'amuse le Globice... (Photo : RB/Imaz Press Réunion)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !