Le Collectif des citoyens de Mayotte réclame des excuses :

Mayotte : des cartes électorales estampillées "Anciennes colonies"


Publié / Actualisé
Les élections européennes se sont conclues ce dimanche 26 mai 2019, et ont apporté avec elles leurs lots de surprises. L'une d'entre elles s'est déroulée à Mayotte, où certains électeurs se sont vus attribuer de nouvelles cartes électorales avec comme lieu de naissance " Anciennes colonies ", ou bien même " Archipel des Comores ", ont indiqué nos confrères de France Mayotte matin.
Les élections européennes se sont conclues ce dimanche 26 mai 2019, et ont apporté avec elles leurs lots de surprises. L'une d'entre elles s'est déroulée à Mayotte, où certains électeurs se sont vus attribuer de nouvelles cartes électorales avec comme lieu de naissance " Anciennes colonies ", ou bien même " Archipel des Comores ", ont indiqué nos confrères de France Mayotte matin.

Il n’en aura pas fallu plus pour susciter l’indignation au sein du Collectif des citoyens de Mayotte, composé de différents comités locaux. Les membres se sont déclarés, dans un communiqué repris dans les pages du France Mayotte matin de ce lundi 27 mai ," profondément indigné par les inscriptions "Anciennes colonies" apparaissant sur les cartes de certains électeurs (…). Certaines cartes indiquent même "Archipel des Comores" comme pour nier le caractère français de notre île et valider la colonisation comorienne à l'oeuvre: c'est un scandale ! " .


La préfecture se défend cependant de toute discrimination, et explique qu’il s’agit du nouveau fonctionnement de l’établissement des listes électorales. En effet, le lieu de naissance inscrit sur la nouvelle carte reflète le statut juridique du département au moment où l’acte de naissance a été établi. France Mayotte matin précise par ailleurs que l’état " ajoute que ce nouveau système permet également l’inscription automatique sur liste, dès leur majorité, des jeunes électeurs et ce sans aucune formalité ".

Les électeurs peuvent toutefois demander une modification de leur état civil via le site internet de l’Insee. Il suffit d’être en possession de son numéro de sécurité sociale et d’une copie de son acte de naissance. Cela ne sera certainement pas suffisant pour les membres du collectif, qui réclamaient à Dominique Sorain, représentant du Gouvernement à Mayotte, des excuses officielles, la mise à pied des fonctionnaires responsables et le remplacement immédiat de " ces infâmes cartes électorales ".

A notre connaissance, aucune carte électorale délivrée à La Réunion ne porterait cette inscription.


www.ipreunion.com
 

   

1 Commentaire(s)

Titi974, Posté
C'est la vérité qui choque, Mayotte est un département français comme les autres illégalement détaché des Comores.