Tribune libre de l'association REVEZ :

La stérilisation pour lutter contre l'errance animale !


Publié / Actualisé
"Alon stériliz nout zanimo !" Voici le slogan entendu dans le spot télé récemment diffusé à la télévision par l'association, avec la participation financière de la préfecture. Le message est clair : nous devons tous nous sentir concernés par la problématique de l'errance animale. (Photo : RB, Imaz Press Réunion)
"Alon stériliz nout zanimo !" Voici le slogan entendu dans le spot télé récemment diffusé à la télévision par l'association, avec la participation financière de la préfecture. Le message est clair : nous devons tous nous sentir concernés par la problématique de l'errance animale. (Photo : RB, Imaz Press Réunion)

"" Alon stériliz nout zanimo ! " Voici le slogan entendu dans le spot télé récemment diffusé à la télévision par l’association, avec la participation financière de la préfecture. Le message est clair : nous devons tous nous sentir concernés par la problématique de l’errance animale.

L’étude mandatée par la préfecture a démontré que la prolifération des chiens et chats était principalement imputable aux animaux non stérilisés qui ont des maîtres qui les laissent divaguer par habitude.
Un animal errant, qui n’a pas de maître, a une espérance de vie de deux ans et un pouvoir reproducteur très limité par les maladies et la malnutrition. En revanche, un animal non stérilisé qui a des maîtres peut avoir jusqu’à 600 descendants. Rappelons que les mâles, quant à eux, peuvent féconder plusieurs femelles.

Les nuisances sanitaires sont préoccupantes, pour l’Homme comme pour les animaux : en témoignent les accidents de la route, les cas de maltraitance et les attaques sur les élevages ou les personnes.

Ce dimanche, c’est une attaque de chat qui a eu lieu à La Possession. Un chat en rut, attiré par une femelle en chaleur dans le quartier, a agressé violemment un homme pourtant impliqué dans la protection animale. Depuis des semaines, le matou occasionne des nuisances olfactives et sonores dans le voisinage, entre marquages urinaires et bagarres. Lorsqu’un de ses chats s’est une nouvelle fois fait attaquer, le bénévole a voulu chasser l’agresseur. Il a donc pris délicatement l’animal, habituellement docile, par la peau du cou pour le mettre dehors. C’est en le reposant sur le sol que le félin a sauté sur la jambe de sa victime avec une violence inouïe. L’homme s’est rendu à SOS médecin où 6 points de suture ont été nécessaires pour panser ses plaies. Antibiotiques et antidouleurs ont été prescrits.
Le chat est-il l’unique responsable de ces nuisances ? D’habitude câlin, ce dernier a forcément des maîtres, lesquels ne respectent pas la loi liée à l’obligation d’identification et se montrent de plus irresponsables en ne stérilisant pas leur animal, qui a été castré dès le lendemain. Quant à la femelle en chaleur, elle sera à son tour stérilisée dès aujourd’hui.

Nous pouvons tous agir pour lutter contre l’errance : commençons par stériliser nos animaux. Des campagnes de stérilisation gratuites existent. Il suffit de se renseigner auprès d’un vétérinaire ou de son intercommunalité. Sachant que l’association déplore des dysfonctionnements importants qui sont régulièrement remontés sur le territoire de la CASUD."

L'association REVEZ, ex CRAPA

   

3 Commentaire(s)

Paul Mac Watson, depuis son mobile, Posté
Il faut prendre le taureau par les bornes: abattage de ces pauvres bêtes abandonnées qui représentent un danger, puçage obligatoire pour tous les autres, ainsi l'on sera en capacité de connaître celui qui largue ses animaux dans la Nature, par excès d'humanité sûrement...
Yachine , Posté
Allons Stériliser , sauf que ces campagnes de stérilisations et identifications sont en sommeils depuis Janvier 2019 dans l'Est.
Concernant le Nord , impossible de prendre rdv à la SPA puisque personne ne répond et rappelle malgré plusieurs tentatives.
Bref , tout cela c'est que du furtif.
Stérilisation, identification : gratuite pour tous les foyers , et sur tous les Chiens et Chats Errants : Capturer, Stériliser, Relâcher, Maintenir dans le cadre des campagnes appelées CSRM.
BObby, Posté
Pour que ce type de programme fonctionne il faut s'adapter à la réalité locale, stériliser sans demander de papiers et gratuitement, puis profiter pour proposer un puçage et une identification a tarif très réduit ... et non pas l'inverse ... la plupart des animaux n'étant pas identifiés, il faut faire disparaître les contraintes liées a l'accès de la stérilisation ..