Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Élections européennes, Rassemblement national, montée des eaux, maladie bovine, volcan


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 27 mai au vendredi 31 mai sur Imaz Press :

- Lundi 27 mai - Le Rassemblement national plébiscité à La Réunion, une première historique
- Mardi 28 mai - Rassemblement national : vote assumé, vote sanction, vote lourd de sens
- Mercredi 29 mai - Et si La Réunion finissait engloutie par les eaux...
- Jeudi 30 mai - La chlamydiose, nouveau frein pour les éleveurs bovins
- Vendredi 31 mai - Toussotements et tremblements : le volcan donne des signes de réveil
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 27 mai au vendredi 31 mai sur Imaz Press :

- Lundi 27 mai - Le Rassemblement national plébiscité à La Réunion, une première historique
- Mardi 28 mai - Rassemblement national : vote assumé, vote sanction, vote lourd de sens
- Mercredi 29 mai - Et si La Réunion finissait engloutie par les eaux...
- Jeudi 30 mai - La chlamydiose, nouveau frein pour les éleveurs bovins
- Vendredi 31 mai - Toussotements et tremblements : le volcan donne des signes de réveil

Lundi 27 mai - Le Rassemblement national plébiscité à La Réunion, une première historique

Pour la première fois de l'histoire politique de La Réunion, l'extrême droite arrive en tête d'un scrutin qu'il soit local ou national. La liste de Jordan Bardella se place en première position dans les 24 communes de l'île. Le protégé de Marine Le Pen caracole à 31,24% des suffrages exprimés loin devant toutes les autres listes. À Saint-Denis, fief PS, le RN rafle 27,12% des voix et  à Saint-Pierre, bastion LR, il totalise 25,89% des voix... A noter par ailleurs que La Réunion double sa représentativité au Parlement européen. Stéphane Bijoux (LREM) rejoint Younouss Omarjee (LFI) qui siège à Bruxelles depuis 2009. Quant à l'abstention, elle est bien moins importante qu'annoncée. Elle a été de 69,34%. Soit une baisse de 10 points par rapport aux européennes de 2014 (79,64)

Mardi 28 mai - Rassemblement national : vote assumé, vote sanction, vote lourd de sens

Plus de 31%. En tête dans les 24 communes de l'île. Aïe. C'est la première fois que le parti de Marine Le Pen réalise un tel score sur l'île. Vote utile ? Vote sanction ? Surtout un vote lourd de sens... Pourtant, La Réunion ne s'est pas réveillée en gueule de bois. Tout allait bien hier matin, comme un lundi finalement... Voiture, boulot, dodo. (Photo : RB pour Imaz Press Réunion)

Mercredi 29 mai - Et si La Réunion finissait engloutie par les eaux...

Dans une étude parue le 20 mai 2019, vingt-deux experts estiment que le niveau de la mer pourrait monter de deux mètres d'ici 2100. Une estimation bien au-dessus des chiffres annoncée dans la dernière étude de référence réalisée en 2014 par GIEC, le groupement d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. La Réunion, perdue dans l'océan indien, est l'un des territoires en première ligne face au phénomène. Deux mètres d'élévation, ce scénario est-il vraiment envisageable ? La Réunion sera-t-elle submergée par les eaux ? Comment parer ce phénomène ? Comment y faire face ? Pour en savoir plus, Imaz Press a interrogé des spécialistes du réchauffement climatique.

Jeudi 30 mai - La chlamydiose, nouveau frein pour les éleveurs bovins

Après la leucose bovine, voilà une nouvelle maladie qui fait son apparition sur les cheptels réunionnais. Peu connue, elle s'appelle la chlamydiose bovine et peut entraîner des avortements chez les vaches... mais aussi chez les humains. Début mai, un couple d'éleveurs à la Plaine des Cafres a appris que son cheptel, en plus d'être presque entièrement touché par la leucose, est aussi atteint en partie par la chlamydiose. Les autorités sanitaires maintiennent qu'il ne s'agit pas d'un pathogène majeur. Les éleveurs concernés, eux, ne voient pas ça du même oeil et s'inquiètent autant de ce coup de frein économique que des questions de santé publique.

Vendredi 31 mai - Toussotements et tremblements : le volcan donne des signes de réveil

Entre ce jeudi 30 mai et ce vendredi matin 31 mai 2019 le Piton de la fournaise a tremblé 109 fois. Les dernières secousses ont été enregistrés tôt ce vendredi matin. "Cette activité sismique fait suite à la reprise de l'inflation (gonflement) du volcan enregistrée depuis début mai" note l'observatoire volcanologique. Les scientifiques ajoutent que "cette activité sismique montre que le milieu se fragilise et que cette fragilisation s'accélère suite à une pressurisation du réservoir magmatique superficiel réalimenté par du magma plus profond". Ce qui veut dire que le volcan va bientôt entrer en éruption ? "Ce processus (...) peut durer plusieurs jours" avant que le magma jaillisse à la surface, "mais il peut également s'arrêter sans donner lieu à une éruption" répond l'observatoire. Patience, patience

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !