Consultation citoyenne pour la charte d'approche des cétacés :

Baleines : vous voulez les observer, alors donnez votre avis


Publié / Actualisé
Afin de respecter les cétacés lors de leur passage à La Réunion, la charte d'observation va être durcie par un arrêté préfectoral. Ce projet d'arrêté est ouvert à la consultation, le public peut ainsi donner son avis en ligne du 5 au 11 juin 2019. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture à ce sujet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Afin de respecter les cétacés lors de leur passage à La Réunion, la charte d'observation va être durcie par un arrêté préfectoral. Ce projet d'arrêté est ouvert à la consultation, le public peut ainsi donner son avis en ligne du 5 au 11 juin 2019. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture à ce sujet. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La Réunion a le privilège d'accueillir dans ses espaces maritimes des cétacés, baleines et dauphins, donnant l'occasion de spectacles extraordinaires. Les baleines à bosse, en particulier, sont présentes à un stade sensible de leur cycle de développement (reproduction, mise bas, repos). Il est important de garantir des conditions d'observation respectueuses de ces animaux tout en assurant un risque limité pour celles et ceux qui s'en approchent.

Une concertation approfondie des différents partenaires de l'observation des cétacés a permis de préparer un projet de réglementation contribuant à mieux répondre à ces objectifs. Le moment est venu d'élargir cette consultation à toute la population pour que la voix de chacun puisse être entendue sur ce sujet particulièrement suivi.

Le préfet de La Réunion souhaite recueillir l’avis du public. Ainsi, vous pourrez participer à la consultation du 5 au 11 juin 2019 en cliquant sur ce lien ou en envoyant vos contribution à l’adresse mail am.dm-soi@developpement-durable.gouv.fr.

Sur l'observation en bateau

 

  • Dans la zone des 300 mètres autour des cétacés : la présence de plus de cinq navires est interdite, la vitesse d’évolution des navires est limitée à 4 noeuds, les sondeurs, sonars et radars doivent être éteints et les lignes de pêche remontées à bord.
  • Lorsqu’un navire en activité d’observation de cétacés se trouve à une distance de 100 mètres ou moins d’une ou plusieurs baleines ou de 50 mètres ou moins d’un groupe de dauphins, son moteur doit être mis au point mort. Chaque jour à partir de 13h, cette distance est portée à 300 mètres (à l’approche de tout cétacé).
  • La poursuite et l’encerclement des cétacés sont interdits. Les navires doivent tous se tenir du même côté des cétacés. Le temps d’observation est limité à 45 minutes lorsque le nombre de navires en observation est inférieur ou égal à 5, et à 15 minutes dès lors que ce nombre est supérieur à 5.

Sur la mise à l'eau

 

  • Toute personne effectuant une mise à l’eau doit obligatoirement être dotée des équipements suivants : palmes, masque et tuba, combinaison ou équipement de protection conforme. La mise à l’eau est interdite à tout mineur de moins de 8 ans. Les mineurs ne sont pas autorisés à évoluer en autonomie.
  • En cas de mise à l’eau, une personne titulaire du titre de conduite du navire approprié doit rester à bord et assurer une veille active. La présence de plus de trois navires est interdite.
  • Le nombre de personnes à l’eau est limité à 10, hors accompagnateur dans le cadre d’une activité assurée par un professionnel. Les personnes doivent se situer dans un périmètre de 20 mètres autour d’une bouée de signalisation réglementaire (couleur orange). Les mises à l’eau dans la bande des 300 mètres à partir du littoral s’effectuent obligatoirement dans le cadre de l’activité de randonnée subaquatique.
  • Le temps d’observation est limité à 45 minutes lorsque le groupe de personnes à l’eau est seul, et 15 minutes lorsque d’autres groupes de personnes sont en attente. La poursuite ou l’encerclement des cétacés par les personnes à l’eau est interdit. Toute approche intentionnelle à moins de 15 mètres des cétacés est strictement interdite, y compris sous la surface. Si l’animal se rapproche à moins de 15 mètres, tout contact doit être évité. Il est interdit de toucher les cétacés. L’utilisation de flash, lampes de plongée et de tout appareil susceptible de blesser un animal est interdite.
  • La mise à l’eau n'est autorisée que jusqu'à 13h et est interdite lorsque les animaux sont actifs (sauts, chasse, mouvements de nageoires, râles) et doit cesser immédiatement en cas de survenance d’une activité de ce type.

Sur les sanctions

 

  • Les infractions au présent arrêté exposent leurs auteurs aux mesures conservatoires, poursuites, peines et sanctions disciplinaires prévues par  l’article R.415-1 du Code de l’environnement, l’article L.212-8 du code du sport, les articles L. 5242-1 et L. 5242-2 du code des transports et les articles 131-13 et R. 610-5 du code pénal.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Véronique , Posté
A Monsieur le Préfet, Je soutiens les nouvelles dispositions de l'arrêté préfectoral qui prévoit de limiter les mises à l'eau l'après-midi pour une plus grande quiétude des baleines à bosse Merci de votre soutien !
CR, Posté
Effectivement, une charte nouvelle doit être décidée. Mais: 10 personnes à l'eau semblent beaucoup, autant pour le cétacé que pour la sécurité des gens. Le temps d'observation est de 15 minutes, dès lors qu'il y a plus de 5 bateaux.... Combien signifie "plus de 5 bateaux"??? Ne peut-on écrire clairement les poursuites, peines et sanctions en euros et emprisonnement. Ce serait plus lisible pour tout le monde. Y aura-t-il plus de contrôles ? Pour cela, il faudra nommer davantage de personnel. C'est important pour préserver le monde sous-marin mais également afin de préserver cette spécificité réunionnaise. Merci pour ce qui sera fait.
Boiboise, Posté
Il me semble que 5 bateaux c'est trop!, obligatoirement il va y avoir encerclement.
10 personnes a l'eau c'est également trop!
Marie, Posté
Interdire l'approche des baleines car les gens ne respecteront pas le reglement
Verbaliser plus sévèrement
C'est l'occasion de faire un geste pour la protection de l'espèce animale qui fait partie de notre environnement et, c'est d'actualité
Murat5962, Posté
Bravo!!!!
Oldiver, Posté
"Mise à l'eau dans la bande des 300m autorisée dans le cadre des randonnées subaquatiques" ça veut dire quoi exactement ? On vise à interdire la plongée à partir du rivage ? Vitesse limitée...elle l'est déjà dans la réserve marine et personne ne la respecte et personne n'est sanctionné Avant d'édicter de nouvelles contraintes faisons respecter celles qui existent ! Assez d'écritures, de voeux pieux, des actes !
Moutamix , Posté
Perso oui faut La durcir pie tout ceux qui est sécurité humaine Les ausdi baleine sa je le comprend bien ? Mes franchement interdire les drone De Les survolé ses du n importe Quoi donc dans se cas La interdisont Les hélico et ulm ainsi que Les avion de ligne De décollé et De Les survolé un drone et ausdi sur q'un hélico ou otre. Bien au contraire sa nous permet de filmez dès image inédite qui passe au infos pour le plus grand bhonneur De tous
Sissi974, Posté
Je suis pour la restriction d'approche des baleines, nous devons les laisser vivre tout simplement, on ne se rend pas compte mais les humains ou les activités nautiques proches des baleines sont néfastes pour eux et si on veut pouvoir encore accueillir ces baleines prés de chez nous, longtemps, il faut alors respecter cet arrêté préfectoral ou mieux encore, évitez de s'en approcher !
Aquaman, Posté
En ce qui me concerne , je pense qu il a proscrire toute approche en pmt des baleines, et au mieux une observation par bateaux a 150 m..et interdire les drones qui sont a moins de 50 mètres car c est une grosse tendance qui va se généraliser et perturbé les mises bas possible.