Assises :

Terry Laymard condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Paulette Telmar


Publié / Actualisé
Le 23 juillet 2016, Paulette Telmar, 80 ans est retrouvée sans vie dans sa maison au Port. La gramoune a été tabassée à mort. Durant six mois, l'enquête piétine, les investigations ne mènent à rien et les enquêteurs n'arrivent pas à trouver identifier le meurtrier de cette gramoune sans histoire. Puis tout s'accélère, en février 2017, Terry Layemard est interpellé, son ADN correspond à celui retrouvé sous les ongles de Paulette Telmar. Le jeune homme de 19 ans au moment des faits finit par avouer le crime. En manque de Rivotril, il serait entré chez la gramoune pour lui voler ses médicaments. Surpris dans son larcin, il aurait paniqué. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il a été condamné par les magistrats de la Cour d'Assises, ce jeudi 6 juin 2019, à 30 ans de réclusion criminelle pour homicide aggravé sur personne vulnérable. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le 23 juillet 2016, Paulette Telmar, 80 ans est retrouvée sans vie dans sa maison au Port. La gramoune a été tabassée à mort. Durant six mois, l'enquête piétine, les investigations ne mènent à rien et les enquêteurs n'arrivent pas à trouver identifier le meurtrier de cette gramoune sans histoire. Puis tout s'accélère, en février 2017, Terry Layemard est interpellé, son ADN correspond à celui retrouvé sous les ongles de Paulette Telmar. Le jeune homme de 19 ans au moment des faits finit par avouer le crime. En manque de Rivotril, il serait entré chez la gramoune pour lui voler ses médicaments. Surpris dans son larcin, il aurait paniqué. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il a été condamné par les magistrats de la Cour d'Assises, ce jeudi 6 juin 2019, à 30 ans de réclusion criminelle pour homicide aggravé sur personne vulnérable. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !