La grève des hommes du feu n'aura duré qu'une journée (actualisé) :

Les pompiers et la direction du SDIS ont trouvé un terrain d'entente


Publié / Actualisé
Ce mercredi 12 juin, une cinquantaine de sapeurs-pompiers se sont lancés dans une grève illimitée à l'initiative du syndicat départemental des sapeurs-pompiers professionnels. Après avoir installé des palettes devant les locaux du SDIS et bloqué la rue Monthyon dans le centre-ville de Saint-Denis, toute la journée, ils ont rencontré la direction. Les deux parties ont finalement signé un protocole de sortie de crise. Les pompiers en colère qui dénonçaient un manque de transparence de la part direction, un manque d'effectif, des primes versées arbitrairement et une mauvaise gestion du budget ont pu obtenir des réponses et des garanties de la part de Serge Hoarau, le président de la structure.
Ce mercredi 12 juin, une cinquantaine de sapeurs-pompiers se sont lancés dans une grève illimitée à l'initiative du syndicat départemental des sapeurs-pompiers professionnels. Après avoir installé des palettes devant les locaux du SDIS et bloqué la rue Monthyon dans le centre-ville de Saint-Denis, toute la journée, ils ont rencontré la direction. Les deux parties ont finalement signé un protocole de sortie de crise. Les pompiers en colère qui dénonçaient un manque de transparence de la part direction, un manque d'effectif, des primes versées arbitrairement et une mauvaise gestion du budget ont pu obtenir des réponses et des garanties de la part de Serge Hoarau, le président de la structure.

Mouvement de grève au Sdis, une actualité qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Mais pour Serge Hoarau, le président du conseil d'administration du Sdis, en place depuis janvier dernier, c'était un baptême du feu.

Après que le syndicat départemental des sapeurs-pompiers professionnels ait déposé un préavis de grève il y a quelques jours, les deux parties se sont rencontrés. Durant cette entrevue de trois heures, les pompiers en colère ont pu expliquer leurs griefs et le patron de la structure a pu y répondre. Seul hic, aucun accord écrit à la sortie de la réunion.

Pour faire pression, les hommes du feu ont donc maintenu leur mouvement de grève. Ce mercredi 12 juin, ils étaient une cinquantaine devant les locaux du Sdis à bloquer la circulation, regardez

Leurs revendications portaient sur plusieurs points : manque d'effectif, de transparence de la part de la direction. Les pompiers dénonçaient aussi une mauvaise gestion du budget du Sdis. Willy Lauret, le président du syndicat départemental des sapeurs-pompiers professionnels explique les raisons de la colère des hommes du feu, regardez :

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Chistophe, Posté
Eh oui , que le SNSPP !!! au pas , toujours sous les ordres du '' Contrôleur Général '' dans l'ombre , qui veut que , avant de quitter définitivement cette boite , foutre son ultime bordel Eh les gars , écoute pas allez bosser té Nana y gagne même pas 1/10 eme de votre salaire