Les compagnies françaises mal classées (actualisé) :

Billets d'avion trop chers, service client trop léger : à La Réunion on le sait depuis longtemps


Publié / Actualisé
A l'occasion des vacances d'hiver austral qui débutent le 4 juillet, certains d'entre vous sont peut-être en train d'éplucher les dernières promotions, à l'affut du billet le moins cher possible. D'autres, plus prévoyants, seront peut-être déjà en train de réserver leur aller-retour pour les vacances d'été. Dans tous les cas le constat est le même : où que vous alliez, les billets sont hors de prix. Et malgré des prix en constante augmentation, le service client ne suit pas... mais tout cela on le sait depuis bine longtemps à La Réunion...(Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
A l'occasion des vacances d'hiver austral qui débutent le 4 juillet, certains d'entre vous sont peut-être en train d'éplucher les dernières promotions, à l'affut du billet le moins cher possible. D'autres, plus prévoyants, seront peut-être déjà en train de réserver leur aller-retour pour les vacances d'été. Dans tous les cas le constat est le même : où que vous alliez, les billets sont hors de prix. Et malgré des prix en constante augmentation, le service client ne suit pas... mais tout cela on le sait depuis bine longtemps à La Réunion...(Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Quand on paye son billet d’avion 1.300 euros l’aller-retour pour aller voir sa famille en métropole… on pourrait s’attendre à un minimum de confort et de qualité… Pourtant dans le "top 20" élaboré par le site Skytrax des meilleures compagnies aériennes du monde, aucune entreprise française. Air France n’arrive qu’en 23ème position.

A La Réunion, c’est notre identité insulaire qui le veut, nous sommes "coincés". Pas le choix, il faut prendre l’avion. Même pour aller visiter les îles voisines de l’Océan indien… La logique aurait donc voulu que le prix du billet s’adapte au kilométrage. Que nenni. Il n’en est rien.

Prenez la destination Maurice par exemple… 226 km, et autant d’euros (si on est chanceux) pour l’équivalent de 45 minutes de vol ! Le prix de l’aller-retour peut vite atteindre les 300-350 euros. D’une destination touristique à une autre, peu importe la distance, les prix explosent.

Et que dire du service ? Nous avons déjà parlé à plusieurs reprises d'Air Austral. Leur ponctualité laisse à désirer, sans parler du Boeing aujourd’hui immobilisé pour raisons techniques… Autant d’obstacles qui justifient de moins en moins le montant du billet. "Réservez au meilleur tarif", "billet pas cher" annonce le site de la compagnie. D’une part les réservations, sur une même sélection de dates, dépassent souvent de 100 euros les prix des concurrents, d’autre part le service clients ne suit pas... 12% de vols perturbés, selon une récente étude.

Lire aussi : La compagnie Air austral épinglée pour son manque de ponctualité

Mais ces problèmes ne sont pas isolés, ils ne concernent pas seulement ette compagnie. Entre l’espace souvent limité devant les jambes et les plateaux repas qui laissent à désirer… même avec un aller-retour qui peut coûter entre 1.000 et 1.200 euros pour voyager en métropole, il faut parfois dire adieu à son confort.

Certes il existe la continuité territoriale entre l'île et l’hexagone. Un concept louable bien que réduit à une petite tranche de la population, et payé entre autres par nos impôts. Faut-il alors payer deux fois ? Une première en tant que contribuable pour participer à ce dispositif ? Une seconde pour payer nos billets ?

Sans parler du fait que les compagnies aériennes ont bien saisi que ce dispositif existait… Raison de plus pour augmenter les billets. Ils sont déjà suffisamment chers lors des vacances.

C’est simple, pour éviter le surcoût, il ne faudrait partir qu’en basse saison et en semaine. Or tout le monde n’a pas la possibilité de décoller en semaine pour un "week-end" qui n’en plus vraiment un si l’on s’envole du lundi au mercredi…

Autant de freins, qui concernent la plupart des voyageurs, mais qui se ressentent d’autant plus pour tous les Réunionnais qui souhaitent voyager, ceux qui n’en ont pas les moyens, même pour aller sur une île voisine. Résultat : plus de 20% des habitants n’auraient jamais quitté le territoire.

Et à tout ceci s’ajoutent les célèbres arnaques propres à la réservation de billets en ligne. Appelé "l’ip tracking", la technique consiste à augmenter le prix des billets en fonction du support qu’on utilise, à faire gonfler les prix en repérant l’ip de l’utilisateur si on retourne plusieurs fois sur un même site, ou encore à faire croire qu’il ne reste que deux places dans l’appareil pour précipiter son achat.

Lire aussi : Recherche en ligne sur un ordinateur ou un smartphone : les prix des billets d'avions ne sont pas les mêmes

Toujours envie de prendre un billet d’avion ? Allez, on vous souhaite quand même bon voyage.

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Pierre, Posté
Et la liaison en speedboat entre la réunion et Maurice ? Aux Caraïbes cela existe depuis des années et les vols inte iles ont toujours leur place et remplissent leurs vols sans soucis.
Alors a quand cet accord commercial pour des liaisons maritimes inter îles ? En ces temps où l'on souhaite prendre conscience de l'impact écologique de l'avion alors qu'un bateau polue 30% de moins . C'est votre futur TGV a mettre en place ou plutÃ't de BTV (Bateau a Grande vitesse). Air Austral devrait se pencher sur des investissements dans ce type de transport. Avant qu'ils perdent des parts de marchés pour désaffection écologique et économique de l'avion.
Et l'île Maurice n'aura pas a ce plaindre d'une affluence de touristes français mais pas seulement. Les tour operators pourront proposer plus de combi Réunion + Maurice a un prix avantageux mais avec plus de volume = plus de bénéfices ! Regardez le concept d'IKEA pas cher mais du volume !
Le changement de modèle économique pour le tourisme dans l'océan indien doit évoluer avec les mentalités. Le nbre d'habitants rien sur pour la Réunion arrivera dans quelques années a 1 millions ....
Faites le calcul du potentiel financier si les prix baissent et les liaisons Avion et BTG serait optimisées...
Bref a vous investisseurs de l'aviation placez vos sous dans différents modèles économiques et réduisez les risques a long terme pour cette économie qui risque de battre de l'aile prochainement... Ce n'est que le début de la fin du Tout avion.
Le Sudiste, Posté
Et ça risque de bientôt être encore plus cher, vu qu'une majorité de français semble être favorable à la taxe sur le kérosène... Après en ce qui concerne l'IP Tracking, j'ai toujours des doutes, on la confond souvent avec le yield management qui fait évoluer les prix suite à une réservation qui n'est pas confirmée.