Le brevet décalé en Métropole à cause de la canicule (actualisé) :

La chaleur c'est pour tout le monde : nou lé pas plus nou lé pas moin, respect anou !


Publié / Actualisé
Le ministre de l'Education a décidé de repousser le brevet pour le bien des élèves à cause de la canicule... Seuls les collégiens de Métropole étaient concernés au départ, finalement le ministère rétropédale et décale également les épreuves des jeunes réunionnais pour s'aligner sur l'Hexagone. C'est la pagaille... En-dehors de ce cafouillage de dates, un plan canicule pour les élèves, on applaudit sincèrement. Mais nous ? La chaleur à La Réunion, c'est notre riz quotidien et pourtant... Après les vacances de l'été austral, la rentrée scolaire a lieu en janvier, alors que la météo est sens dessus dessous, entre les cyclones et les températures à plus de 35 degrés avec un ressenti de 42 degrés. Après l'annonce ministérielle les parents d'élèves et les enseignants de La Réunion sont en colère. On les comprend. Face à la chaleur, c'est deux poids deux mesures. Et une fois de plus, les Outre-mer en général et La Réunion en particulier ne bénéficient pas du même traitement... de faveur (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le ministre de l'Education a décidé de repousser le brevet pour le bien des élèves à cause de la canicule... Seuls les collégiens de Métropole étaient concernés au départ, finalement le ministère rétropédale et décale également les épreuves des jeunes réunionnais pour s'aligner sur l'Hexagone. C'est la pagaille... En-dehors de ce cafouillage de dates, un plan canicule pour les élèves, on applaudit sincèrement. Mais nous ? La chaleur à La Réunion, c'est notre riz quotidien et pourtant... Après les vacances de l'été austral, la rentrée scolaire a lieu en janvier, alors que la météo est sens dessus dessous, entre les cyclones et les températures à plus de 35 degrés avec un ressenti de 42 degrés. Après l'annonce ministérielle les parents d'élèves et les enseignants de La Réunion sont en colère. On les comprend. Face à la chaleur, c'est deux poids deux mesures. Et une fois de plus, les Outre-mer en général et La Réunion en particulier ne bénéficient pas du même traitement... de faveur (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C’est pour "garantir la sécurité des élèves" que le diplôme national du brevet a été reporté… Annonce de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education en conférence de presse à Paris ce lundi 24 juin. Dans l’Hexagone, on applaudit, dans les Outre-mer on se raidit un peu… La sécurité de nos élèves à nous, elle est où ?

"Ici nos enfants sont obligés d'aller à l'école pendant la période des fortes chaleurs de janvier-février et aucun responsable politique ou associatif ne se plaint... pauvre Réunion !" s’offusque une internaute sur la page Facebook d’Imaz Press Réunion. "Nos élus ne sont même pas capables d'installer des ventilateurs dans les classes", lui répond un autre.

Lire aussi : Examen : le report du brevet ne concerne pas La Réunion

Car la "canicule" ici, on la vit tous les étés. Et pourtant rien n’est fait. Les élèves s’endorment sur les tables, les enseignants doivent redoubler de créativité pour les faire tenir durant les périodes de fortes chaleurs, la climatisation est rare dans les écoles… Le calendrier de vacances scolaires a rétréci comme peau de chagrin au fil des années. On est passé d'un retour en classe à la mi-mars il y a 30 ans à une reprise à la mi-janvier de nos jours !

Officiellement le calendrier a été remanié maintes et maintes fois pour coller à la rentrée de universités et grandes écoles métropolitaines. Certains, forcément des mauvaises langues, ont d'autres explications. Il est question de la volonté d'avoir des vacances calquées le plus possible sur celles de la Métropole...

Quoi qu'il en soit c'est donc dans un climat de fournaise que les élèves doivent reprendre le chemin de l'école en janvier. Et puis si jamais il fait un peu moins chaud... il y a toujours les cyclones. Bref, une météo idéale pour aller en classe, s'instruire, suivre des leçons tout en devant bien sûr resté concentré.

Récemment, la ville de Saint-Paul a décidé de planter des arbres dans les écoles pour lutter contre la chaleur. Objectif : ramener de l’ombre dans la cour et permettre de rabaisser la température dans les salles de classe. Réponses des internautes : planter des arbres plutôt qu’investir dans des ventilateurs, ou des travaux d’isolation, que faut-il choisir ?

Car quand il s’agit de construire des bâtiments administratifs flambants neufs, ou des nouveaux centres commerciaux étalés sur des centaines d’hectares, on fait tout de suite plus attention à l’aspect bioclimatique. C’est la mode en ce moment. Par manque de crédits alloués par l'Etat, les dotations elles aussi retrécissent comme peau de chagrin, les écoles, leurs toits en tôle et les élèves en-dessous suant à grosses gouttes, doivent attendre...

Lire aussi : Avril 2019 a été le plus chaud des 52 dernières années

Lire aussi : La Réunion : "le premier trimestre 2019 est le plus chaud des 51 dernières années"

Un plan canicule pour les examens ? Très bien. Mais pourquoi pas pour tout le monde, monsieur le ministre ? Chaque année, chaque canicule, c’est la même rengaine : l’Hexagone s’affole et met tout en oeuvre pour protéger sa population. Les habitants des DOM, eux, doivent s’habituer à la chaleur, point.

"Du grand n'importe quoi en métropole ! Quelle désolation !", s’agace un autre internaute. "Ça va durer quoi, 8 jours, et les élèves Réunionnais doivent bien aller à l'école malgré les grosses chaleurs, pendant combien de mois ils subissent ça ?" Réponse de l'internaute suivant : "Et quand nos collégiens allaient en cours en janvier avec 40 degrés personne ne les plaignait !!!"

Lire aussi : Il fera chaud jusqu'en juin...

Coup de théâtre et grosse pagaille

Contrairement aux annonces en direct du ministre Jean-Michel Blanquer en personne - "le calendrier des épreuves reste inchangé pour les Outre-mer" - et au ministère de l'Education nationale qu'Imaz Press Réunion a contacté dès ce lundi 24 juin... les collégiens de La Réunion sont aussi concernés par ce report du brevet. Au lieu de plancher sur leurs copies les 27 et 28 juin et de travailler sur des sujets de secours, pour éviter que les copies soient divulguées aux petits camarades métropolitains d’ici le 1er juillet… ils changent eux aussi de date.

Lire aussi : Finalement, les épreuves du brevet sont décalées aux 1er et 2 juillet à La Réunion

Des épreuves décalées à cause de la métropole qui a trop chaud, et qui commencent à 10h pour se dérouler parfois en plein repas comme pour le bac… on l’aura compris, les Outre-mer en général et La Réunion en particulier doivent suivre. Quitte à finir l'école plus tard. Après tout, les collégiens de La Réunion patienteront bien un week-end de plus avant de pouvoir profiter des vacances.

Quand il s’agit du bien-être des élèves, c’est deux poids deux mesures visiblement. Et face à la chaleur les priorités ne sont pas les mêmes partout...

Monsieur le minstre, "nou lé pas plus nou lé pas moin : respect anou" a-t-on l'habitude de dire à La Réunion. Cela pourrait se traduire par liberté, égalité, fraternité, la devise de la République inscrite sur le fronton des mairies et même sur les murs de certaines écoles.

Pensez-y monsieur le ministre, pensez-y...

mm/mb/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Gigib, Posté
Ah ! Quand-même, les Réunionnais se réveillent ! C'est ce que je disais à des amis l'autre jour ; à la Réunion l'été c'est la canicule qu'on a ici sur une toute petite période ; alors qu'ici c'est la panique à bord pour 1semaine de canicule alors pourquoi on oblige les enfants Réunionnais à aller en classe que pour se caler sur la métropole. La Réunion a un climat tropical et il faut le respecter pour la santé et le bien être des enfants. Est ce que la Métropole accepterait qu'on leur inflige celà ?
Isametropole, Posté
Non en métropole, tout le monde n'applaudit pas.
Ici aussi dès les premières belles journées, avril mai, les températures montent dans les classes (sûrement moins qu'en outre Mer) mais nous aussi ce que l'on souhaite, c'est que les établissements scolaires soient enfin équipés correctement afin que les élèves puissent aller à l'école jusqu'au 5juillet sans faire de malaise, que les élèves puissent passer leurs examens aux dates prévues.
Métropole, outre Mer, même combat pour le bien des enfants, il faut arrêter de laisser le gouvernement et les médias diviser le peuple français.
Montois, Posté
ou conné prof zoreil i declare lé malad avant le 12 décembre ? i pren billet moin cher et op y decale pa lu i avance départ lé pa pareil
Zergo, depuis son mobile, Posté
Arète râler pou 1 oui pou 1 non. Ici y fait chaud c'est vrai. Mais la canicule lé pire. Zot lé pas content parce que soit zot vacances lé retardés soit zot billets l'avion fine prêts.
Guénec, Posté
MAELIE bonjour la clim dans chaque classe vous révez! pas de sous disent nos élus je ne vois qu'une solution le poste clim identique au poste petits fours vous allez voir l'explosion de ce poste et celui de la clim par vases communiquant
C'est pas grave, c'est la Réunion......, Posté
Merci pour ce message. Il aura fallu un affront, un de plus, à la population des outre-mers, pour lire ce message. J'espère que le ministre le lira aussi. Sinon, il peut bien continuer à parler, il sera comme une banane pourrie, butinée par les mouchettes.
Laurence, Posté
C'est inadmissible ! Après ma fille aînée qui vient de vivre un bac S hallucinant (fuite des sujets, erreurs dans les énoncés, sujets de physique représentant 5% du programme, sujet de remplacement de SVT car fuite... ) et là c'est ma cadette qui doit subir le report du Brevet ...
Est ce que les Réunionnais se plaignent de passer leur BAC aux horaires métropoles, soit de 10h à 14h et de 16h à 19h ???
Comme dit ma fille : distribuer des bouteilles et des ventilateurs ...Nous on n'en a même pas en Eté dans nos classes.
Pourquoi ne pas laisser les dates initiales pour la Réunion ??
Maélie , Posté
Ok !!! Cest comme ça ??? Allons exiger la clim dans toutes les salles de classe !
Croc, Posté
C'est du grand n'importe quoi... la chaleur ne va pas diminuer la semaine prochaine comme par miracle.. à peine 1 ou 2 degrés s'ils sont chanceux... de + certains ont peut être pris leur billet d'avion... pas cool tout ça. .. et ce n'est pas le ministre qui va corriger les copies ! Pour un peu que les profs de mettent en grève. ..