Collaboration avec la justice :

Facebook s'engage à fournir les adresses IP des auteurs de contenu haineux


Publié / Actualisé
Le secrétaire d'Etat au numérique a annoncé que Facebook s'était engagé à fournir les adresses IP que lui demandera la justice, lorsque ces adresses seront utilisées pour diffuser des contenus haineux.
Le secrétaire d'Etat au numérique a annoncé que Facebook s'était engagé à fournir les adresses IP que lui demandera la justice, lorsque ces adresses seront utilisées pour diffuser des contenus haineux.

Le réseau social Facebook s'engage à communiquer à la justice française les adresses IP des internautes qui tiennent des propos haineux, a indiqué mardi 25 juin à l’AFP un membre de l’entourage du secrétaire d’État français au numérique, Cédric O.

"Facebook s’est engagé à fournir les adresses IP que lui demandera la justice", lorsque ces adresses seront utilisées pour diffuser "un certain nombre de contenus haineux" comme "l’homophobie, le racisme et l’antisémitisme". Une information confirmée par le secrétaire d'Etat au numérique. L’adresse IP permet d’identifier et localiser l’ordinateur utilisé par un internaute.

Cet engagement "ne concerne que la France", a-t-on précisé. Joint par l’AFP, Facebook n’a pas souhaité commenter immédiatement l’annonce gouvernementale française.

Contre la "cyber-haine", l’Assemblée nationale s’apprête à examiner une proposition de loi qui prévoit notamment d’obliger les sites internet à retirer sous 24h des contenus illicites en référence à la "race, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle ou le handicap".

www.ipreunion.com avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !