Examen :

Des étudiants seychellois à La Réunion pour passer leur bac


Publié / Actualisé
Aux Seychelles aussi, des élèves sont dans l'angoisse des examens du baccalauréat 2019. Une dizaine d'étudiants seychellois ont d'ailleurs fait spécialement le déplacement à l'Île de la Réunion pour y passer leurs épreuves, leurs écoles n'ayant pas l'homologation du ministère de l'Éducation Nationale pour faire passer le bac aux jeunes seychellois et expatriés français.
Aux Seychelles aussi, des élèves sont dans l'angoisse des examens du baccalauréat 2019. Une dizaine d'étudiants seychellois ont d'ailleurs fait spécialement le déplacement à l'Île de la Réunion pour y passer leurs épreuves, leurs écoles n'ayant pas l'homologation du ministère de l'Éducation Nationale pour faire passer le bac aux jeunes seychellois et expatriés français.

C’est au Lycée Leconte De Lisle à Saint-Denis, que les étudiants seychellois ont planché, sur la philosophie, les maths, et les autres épreuves pour décrocher le précieux sésame, qui leur donnera accès aux études supérieures.

La venue dans cet établissement de la Réunion peut être déstabilisante pour ces jeunes, par sa grandeur et le nombre des élèves, contrairement à l’école Française des Seychelles qu'ils fréquentent où il y a qu’une trentaine de lycéens.

Les terminales effectuaient pour la deuxième fois le déplacement à la Réunion, étant déjà venus à Saint-Denis pour passer le bac de Français l’année dernière. Pour les premières qui passent cette année leur bac de Français, c'était par contre la première fois qu'ils visitaient La Réunion.

Ce fut une découverte pour l’ensemble du groupe, alors que le professeur les accompagnant a profité de quelques jours libres pour faire découvrir le volcan, ainsi que les spécialités culinaires de la Réunion à ses élèves. Tout cela pour le plus grand bonheur des jeunes seychellois, qui pour certains n’avaient jamais quitté leurs îles.

Un voyage annuel

Les jeunes de l’École Française des Seychelles font le déplacement tous les ans à La Réunion, l'école Française des Seychelles n'étant pas abilitée à faire passer l'examen. Cette année l’ensemble des terminales, accompagné de leur enseignant, sont logés dans une pension de famille de Bellepierre.

Les futurs bacheliers seychellois seront à La Réunion près d'un mois encore, car en cas de d’imprévus, ils devront passer par la casse des rattrapages.

D'ailleurs, cette séparation ne sera qu’un début puisque pour certains, les études universitaires seront loin des Seychelles, loin de leur famille, soit en France ou la Réunion.

Ce déplacement a par ailleurs un coût financier important pour les familles seychelloises, (près de 2 000 euros), ces dernières devant  payer le billet d’avion, l’hébergement, les repas ainsi que toutes les autres dépenses. Mais quel que soit le résultat, ils garderont en tête des souvenirs inoubliables de leur passage à la Réunion.

www.ipreunion.com avec Seychelles News Agency

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !