Un film choc réalisé par des pro-vie :

Vidéo anti-avortement sur internet, attention aux fausses infos


Publié / Actualisé
Une vidéo circule en ce moment sur la toile en disant montrer la souffrance d'un embryon qui se tortille lors d'un avortement. C'est faux, il s'agit d'une fiction produite par des anti-IVG. L'AFP Factuel est allé à la rencontre de gynécologues pour expliquer pourquoi la vidéo, partagée par un groupe chrétien pro-vie, est trompeuse. (Photo d'illustration)
Une vidéo circule en ce moment sur la toile en disant montrer la souffrance d'un embryon qui se tortille lors d'un avortement. C'est faux, il s'agit d'une fiction produite par des anti-IVG. L'AFP Factuel est allé à la rencontre de gynécologues pour expliquer pourquoi la vidéo, partagée par un groupe chrétien pro-vie, est trompeuse. (Photo d'illustration)

La vidéo a été partagée plus de 9.000 fois. Publiée le 20 juin 2019 sur Facebook, elle prétend montrer "la souffrance du foetus lors d'un avortement". En y regardant de plus près, l'AFP Factuel révèle que les auteurs de ce mini-film sont deux hommes anti-IVG. Une association chrétienne "pro-vie" se cache également derrière la réalisation et le partage de la vidéo.

Alors que voit-on dans ce film choc ? Une femme subit une IVG (interruption volontaire de grossesse) en compagnie d'une amie qui lui tient la main pendant toute l'intervention. Il s'agit plus précisément d'un avortement chirurgical, réalisé par écoguidage, pour aspirer le foetus à l'aide d'une vacurette. Première erreur : dans le film, baptisé "Unplanned" ("imprévu" en français), la femme qui subit l'IVG est consciente. Or, selon les gynécologues interrogés, ce type d'intervention chirurgicale se fait anesthésiée.

Autre point, l'embryon censé être représenté dans la vidéo a 13 semaines. Les gynécologues affirment que la taille correspond à celle d'un foetus de 13 semaines. Or en France une IVG ne peut être pratiquée que jusqu'à 12 semaines. Aux Etats-Unis, selon les Etats, il est possible de le faire jusqu'à 24 semaines, en fonction de la viabilité du foetus. Mais dans la vidéo, on voit le foetus se "tortiller de douleur", selon ceux qui partagent ce film. C'est faux. Tous les gynécologues interrogés expliquent bien qu'13 semaines il est impossible de ressentir la douleur. L'embryon remue car l'introduction d'une vacurette fait bouger le sac, mais pour ressentir de la douleur, cela s'appelle la noniception et ce n'est pas avant 20 semaines.

La vidéo est également montée de façon habile : les plans découpés alternent entre l'embryon visible par échographie, la femme concernée qui semble souffrir, et surtout son amie, les larmes aux yeux, qui assiste au spectacle terrifiée. Un "habile montage" selon les gynécologues interrogés pour faire peur aux femmes.

La page Facebook française qui l'a partagée se nomme "L'exemple du couple chrétien". Les deux "cinéastes" qui ont produit le film sont publiquement anti-avortement et parle de l'IVG comme d'un "péché impardonnable" sur leur page professionnelle. Par ailleurs, le film est distribué aux Etats-Unis par une société de productions nommée "Pure films" et liée au christianisme évangélique. Autant d'acteurs pro-vie, qui ont donc monté une fiction se faisant passer pour la réalité. Mais qui n'est, nous venons de le voir, en aucun cas réaliste.

www.ipreunion.com avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !