Agriculture :

Un projet de résolution et une délégation pour appuyer la Production Locale Réunie


Publié / Actualisé
Ce jeudi 4 juillet 2019, Gérard Bally, délégué général et fondateur d'Eurodom a été auditionné par la délégation des Outremer de l'Assemblée nationale, mandaté par la Production Locale Réunie. Il a pu relayer les inquiétudes de l'ensemble des professionnels des filières agricoles et de la pêche des Outremer. Les professionnels de l'agriculture réunionnaise ont été entendus mais les inquiétudes sont toujours vives.
Ce jeudi 4 juillet 2019, Gérard Bally, délégué général et fondateur d'Eurodom a été auditionné par la délégation des Outremer de l'Assemblée nationale, mandaté par la Production Locale Réunie. Il a pu relayer les inquiétudes de l'ensemble des professionnels des filières agricoles et de la pêche des Outremer. Les professionnels de l'agriculture réunionnaise ont été entendus mais les inquiétudes sont toujours vives.

Le président de la délégation des Outremer de l’Assemblée nationale, Olivier Serva, a proposé qu’un projet de résolution soit constitué pour appuyer la démarche des professionnels. Il a aussi proposé qu’une délégation, représentée par un député par département de la délégation des Outremer, puisse accompagner systématiquement les professionnels lors de leurs rendez-vous auprès du gouvernement.

Cette " délégation " serait constituée de :

- Josette Manin (Martinique - socialiste)

- Max Mathiasin (Guadeloupe - MoDem)

- Un député réunionnais à définir

Le président du Syndicat du sucre et le président de l’ARIV ont pu également exprimer leurs très vives inquiétudes.

Les professionnels restent inquiets mais se sont sentis écoutés par leurs élus, relate la Production Locale Réunie. Ils espèrent que la résolution des députés leur permettra de se faire entendre auprès du gouvernement.

Tous unis sous une bannière commune

Les différentes filières agricoles s'unissent en une "Production Locale Réunie". Face à un gouvernement qui remet en cause certaines dispositions censées soutenir le secteur agricole de La Réunion, et face au mutisme de l'Etat quant à l'urgence de sauver les trois piliers agricoles de l'île (canne, maraîchage, viande-lait), toutes les filières se regroupent donc sous une bannière commune afin d'interpeller le gouvernement plus efficacement.

Lire aussi : Les filiales agricoles se regroupent sous la bannière "Production Locale Réunie"

Pour la Production Locale Réunie, l'agriculture quelle qu'elle soit à La Réunion est en danger. Ses trois piliers - canne, végétal, animal - dépendent les uns des autres et les différentes filières agricoles s'unissent pour défendre ensemble une agriculture globale réunionnaise malmenée. Ils tirent ensemble la sonnette d'alarme et appellent une fois pour toutes l'Etat à prendre ses responsabilités et honorer ses engagements.

Lire aussi : Le monde agricole réunionnais "décrète l'alerte rouge"

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !