Les comptes à nouveau déficitaires :

Air Austral augmente son capital pour renflouer les caisses


Publié / Actualisé
La compagnie réunionnaise Air Austral organise son assemblée générale mixte ce jeudi 11 juillet 2019. L'occasion de présenter les chiffres de l'exercice 2018-2019, bien plus mauvais que les années précédentes, ainsi que le montrent les documents comptables dont Imaz Press Réunion a pris connaissance. La compagnie affiche un résultat négatif de -4,5 millions d'euros, en raison dit-elle du prix du fuel, de l'immobilisation de plusieurs appareils et de la crise sociale en fin d'année. Un chiffre qui fait monter le déficit cumulé de la compagnie à plus de 50 millions... comment palier cette situation ? Tout simplement en renflouant les caisses. 48 millions d'euros sont injectés cette année dans le capital, en majeure partie déboursés par la Sematra. Composé de fonds publics, le capital de ce principal actionnaire d'Air Austral est majoritairement détenu par le Conseil régional. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La compagnie réunionnaise Air Austral organise son assemblée générale mixte ce jeudi 11 juillet 2019. L'occasion de présenter les chiffres de l'exercice 2018-2019, bien plus mauvais que les années précédentes, ainsi que le montrent les documents comptables dont Imaz Press Réunion a pris connaissance. La compagnie affiche un résultat négatif de -4,5 millions d'euros, en raison dit-elle du prix du fuel, de l'immobilisation de plusieurs appareils et de la crise sociale en fin d'année. Un chiffre qui fait monter le déficit cumulé de la compagnie à plus de 50 millions... comment palier cette situation ? Tout simplement en renflouant les caisses. 48 millions d'euros sont injectés cette année dans le capital, en majeure partie déboursés par la Sematra. Composé de fonds publics, le capital de ce principal actionnaire d'Air Austral est majoritairement détenu par le Conseil régional. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le chiffre d’affaires d’Air Austral est en bonne forme, ses capitaux un peu moins… L’exercice 2018-2019 affiche un résultat net de - 4.514.600 euros. Un chiffre indiqué dans le compte-rendu comptable qu'Imaz Press Réunion s'est procuré. Un déficit amoindri par un chiffre d'affaires de 388 millions d’euros cette année. C’est 11 millions de plus que l’année dernière.

En terme de bénéfice annuel par contre, les résultats baissent d'année en année. En 2018 déjà, la compagnie affichait - de justesse - un bilan positif. Faible, certes, avec seulement 340.000 euros affichés, mais positif quand même. Pour l’exercice 2016-2017, ce résultat annuel s’élevait à 6,15 millions d’euros. En deux ans, Air Austral perd donc de la vitesse…

Mais pour la compagnie aérienne, pas de panique. Elle affirme, dans le rapport qu'Imaz Press Réunion a pu consulter et qui a été remis aux administrateurs, que ce bilan annuel est "conforme" à ses prévisions. D'autant plus que le nombre de passagers augmente de 4%, avec 1,12 million de voyageurs transportés, sur 2,4 millions au total à Roland Garros. Soit pratiquement la moitié des passagers. Air Austral reste le leader sur la plateforme aéroportuaire de Saint-Denis.

Un déficit cumulé qui se creuse

L’exercice comptable 2018-2019, clos au 31 mars chez Air Austral, a cependant souffert de plusieurs éléments, se justifie la compagnie. L’augmentation du prix du fuel à partir du second semestre y a largement contribué.

Autre impact : l’immobilisation de deux appareils, les Boeing 787-8, pour raisons techniques. La compagnie a donc dû affréter des avions extérieurs pour compenser ce contretemps et éviter de modifier plus amplement son calendrier de vols. L’avion Aigle Azur a d’ailleurs été lui aussi bloqué récemment en raison d’une panne… Des désagréments financiers qui ont eu également des conséquences fortes en terme d’image.

Lire aussi : Nouvelle panne chez Air Austral

Lire aussi : Air Austral essaie de limiter la casse

Enfin, la compagnie évoque la crise sociale fin 2018 menée par les gilets jaunes et faisant baisser les réservations et la fréquentation des avions, notamment sur les vols long courrier.

Conséquence : un bilan négatif de -4,5 millions qui s’ajoute à un déficit cumulé de -46 millions d’euros au cours des précédents exercices. Un chiffre douloureux pour les fonds propres de l’entreprise, c’est-à-dire ses capacités de trésorerie ou ses ressources…

La loi impose d’avoir un montant des fonds propres supérieur à la moitié du capital de la société. A l'exercice comptable de 2016-2017, publié et mise en ligne par l'entreprise, Air Austral affichait un capital total de plus de 67 millions d’euros. Contactée, la compagnie nous informe au bout de plusieurs échanges téléphoniques menés dès ce lundi 8 juillet 2019 que ce capital est passé, en 2017-2018, à 76 millions d’euros.

Conformément à la réglementation, il faut soustraire de ce montant le déficit cumulé de -51 millions d’euros. La somme restante constitue les fonds propres et ils s'élèvent à environ 25 millions d'euros. Le compte n’y est pas : le total tombe bien en-dessous la barre des 50% du capital social.

Résultat, c’est une formalité mais elle est obligatoire : une résolution extraordinaire doit être votée pour demander aux actionnaires d’Air Austral de se décider sur le maintien ou non de l’activité.

Une augmentation totale du capital de 100 millions

Alors comment faire ? La solution était trouvée depuis 2016… et c’est la compagnie elle-même qui nous en informe. Explications… Il y a 3 ans, lors de l’assemblée générale mixte d’Air Austral, une très large augmentation de capital a été votée. Cette hausse s'établissait à 100 millions d’euros, surtout financés par la Sematra, principale actionnaire d’Air Austral et détenue en grande partie par le Conseil régional.

Selon Air Austral, cette somme devait surtout servir à acheter de nouveaux avions. Plusieurs études ont ensuite été menées afin de savoir comment répartir cette augmentation de capital. Elle a eu lieu en trois phases. Une première partie a été ajoutée dès 2016, à hauteur de 44 millions. Puis 8 millions ont été ajoutés entre 2017 et 2018 lors d’une deuxième phase – c’est ce qui a fait monter le capital à 76 millions d’euros comme dit plus haut. L'année 2019 marque la troisième phase : les 48 millions d’euros restants s’ajoutent au capital social, qui passe à 124 millions d'euros.

Ainsi mécaniquement, les fonds propres augmentent eux aussi, et passent de 25 à 72 millions… ce qui devient bien supérieur à la moitié du capital social de la société. Problème résolu. L’augmentation du capital permet de rentrer dans les clous.

Des défis pour l'exercice 2019-2020

Après cinq années de résultats dans le vert, Air Austral passe donc du côté négatif mais avait de quoi rééquilibrer les comptes. La Sematra et donc le Conseil régional restent des soutiens de taille. La compagnie, fragile, ne peut absolument pas se passer de ces financements issus de fonds publics.

Pour l’année prochaine, Air Austral compte miser sur la diversification de ses services, même si l’immobilisation de ses deux Boeing, qui devrait durer encore quelques mois, la contraint à revoir son programme de vols. Le calendrier pourrait alors être un peu différent de celui qui avait été présenté aux passagers. La ligne Mayotte-Paris en serait la première impactée.

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Clelie777, Posté
Une entreprise gerer par des fonds publics Â" notre argent n'est ce pas ? Â" donc ces avions devraient profites a ces actionnaires Â" le peuple Â" mais dans ce cas present je ne vois pas l'intérêt de se casser la tête. On parle de millions . Il faudrait redecendre sur terre . Vive french bee . Ma seule tristesse va pour les employés qui risquent gros..
Huet, Posté
Les copains coquins sont installés à des postes de ministre- dans cette compagnie déficitaire où la justice doit avoir l'oeil Sur ces dérives
Avocat97, Posté
Le PDG de cette entreprise ainsi que son équipe dirigeante doivent démissionner ( ou être démissionnés ).
Ils sont mauvais dans tous les domaines sans exceptions.
Combien sont payés ces princes de l'Aérien ?? 40000 ? 80 000 ? 100 000 par mois ? .. ou plus ?
Les citoyens, via la région Réunion, sont des actionnaires ultra majoritaires de cette entreprise qui doit d'être transparente à défaut d'audit par la cour des comptes ...
Gueénec, Posté
Encore de la magouille comptable et qui paie certainement pas les fautifs
REGION REUNION diot changer de non un qui lui irai bien REGION MILLONS
Maki, Posté
@marie ange: pas que le DG... Ceux du top 10 d'air austral! Air Austral, c'est un peu une mini République bananiere ou les chefs se partagent le gâteau et le reste est payé a minima...
Canard, Posté
Ces 48
Millions étaient prévus depuis 2016, ok ? Quant au contribuable qui paie, la majorité des réunionnais sont au RSA et eux même lancent des commentaires sur les impÃ'ts qu'ils paient eux même pas.
Et au passage, ceux qui aimeby
Nuire à l'image de cette compagnie, pourquoi allez vous pas devant Corsair ou french bee les supplier de réouvrir la
Ligne mayotte reunion et Mayotte paris.
Si ils ne le font pas, c'est pour une seule et bonne raison ; piste courte, carburant cher, performance décollage dégradés, mahorais trop exigents. Voyagent même plus que le réunionnais. Et tous ceux qui commentent sont pas contre près à acheter une voiture 40% plus cher qu'en métropole et aucun commentaire la dessus. Par contre si Air France moins cher de 2% qu'air Austral, tout se suite air austral ceci cela. Occupez vous des vrais problèmes. Vous même voyagiez en 1990 pour 10.000 francs (1500â"¬) et aujourd'hui 700â"¬ billet trop cher encore avec des avions neufs. Enfants gâtés et en dehors de la réalité des choses et des coÃ"ts de maintenance d'une flotte d'avion sous les tropiques à 10.000 km de paris.
Frigidaire, Posté
Et c'est toujours le contribuable qui passe à la casserole.
Vacoatlne, Posté
God save Air Austral.
Marie Ange, Posté
Le salaire mensuel du directeur général d'air austral est de combien s'il vous plait? Dites le aux réunionnais, aux contribuables
CHABAN, Posté
Elle n'est pas belle la vie ?
Drein à lui , Posté
C'est louche ces histoires d'avion cloués au sol, cette commande d'avion à Seattle alors qu'ils savaient pertinemment que ces moteurs étaient à problème. Intéressant ce cas d'air austral IMAZ PRESS, il faut juste mener votre enquête !