Nouvelle étude de l'Insee :

La Réunion compterait 7.200 élèves de moins d'ici 2030


Publié / Actualisé
Près de 170.000 élèves de 6 à 19 ans seraient scolarisés en 2030 à La Réunion dans les classes de CP à la terminale, si les tendances démographiques se confirment. Le nombre d'élèves baisserait à un rythme de 0,4 % par an en moyenne entre 2019 et 2030, et les établissements scolaires de l'île compteraient donc 7.200 élèves de moins qu'aujourd'hui. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Près de 170.000 élèves de 6 à 19 ans seraient scolarisés en 2030 à La Réunion dans les classes de CP à la terminale, si les tendances démographiques se confirment. Le nombre d'élèves baisserait à un rythme de 0,4 % par an en moyenne entre 2019 et 2030, et les établissements scolaires de l'île compteraient donc 7.200 élèves de moins qu'aujourd'hui. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Cette baisse du nombre d'élèves serait liée à celle de la natalité : à la suite du pic des naissances des années 2007 et 2008, mais la natalité a baissé ensuite. Le nombre d’élèves baisserait un peu plus au collège que dans l’élémentaire et au lycée.

L’évolution du nombre d’élèves pourrait varier selon les régions. À l’Ouest, la baisse serait très marquée (- 0,9 % par an en moyenne entre 2019 et 2030) Au Sud, les effectifs baisseraient aussi mais de manière nettement plus atténuée (- 0,4 % par an en moyenne). Dans les régions Nord et Est, le nombre d’élèves évoluerait faiblement : légère baisse au Nord, légère hausse à l’Est.

Deux hypothèses différentes : la première conduit à 166.000 élèves et la deuxième 171.400 élèves Deux scénarios en fonction des mouvements migratoires entre La Réunion, les pays étrangers et Mayotte : dans le scénario haut, le solde migratoire serait positif (davantage d’arrivées que de départs) tandis que dans le scénario bas, il serait négatif. En revanche, quel que soit le scénario, le solde migratoire de La Réunion avec la métropole est supposé constant dans le temps.

À la suite du pic des naissances des années 2007-2008 (environ 15.000 naissances chacune de ces années), les naissances diminuent : en moyenne, entre 2009 et 2018, 14.000 bébés sont nés. Les générations de 6-10 ans baissent depuis 2014, celles de 11-14 ans baisseront à partir de 2019, et celles de 15-19 ans à partir de 2023.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !