Les 19 et 20 septembre prochain :

Rencontres de l'océan Indien : deux jours pour promouvoir la collaboration dans la région


Publié / Actualisé
Les 19 et 20 septembre 2019, les Rencontres de l'océan Indien se tiendront pour la première fois à La Réunion. Deux journées qui ont pour objectif de réunir les acteurs du monde de la communication de l'océan Indien et des pays francophones. Madagascar, Maurice, le Kenya, les Seychelles et le Mozambique seront donc représentés lors de ces journées, placés sous les thématiques de " la transformation numérique " et les " territoires et les marques " (photo d'illustration as/www.ipreunion.com)
Les 19 et 20 septembre 2019, les Rencontres de l'océan Indien se tiendront pour la première fois à La Réunion. Deux journées qui ont pour objectif de réunir les acteurs du monde de la communication de l'océan Indien et des pays francophones. Madagascar, Maurice, le Kenya, les Seychelles et le Mozambique seront donc représentés lors de ces journées, placés sous les thématiques de " la transformation numérique " et les " territoires et les marques " (photo d'illustration as/www.ipreunion.com)

Thomas Giraud-Castaing, président de l'Association des agences-conseil en communication (AACC) Outre-mer et co-fondateur des Rencontres de l’océan Indien, et Christian Cappe, lui aussi co-fondateur de l'événement, présentaient ce jeudi 11 juillet 2019 les grandes lignes de ces deux journées à venir. Trois grands axes structureront l’événement : des conférences, un concours de jeunes talents, et des avant-premières.

" Cette première édition représente pour nous une occasion de sensibiliser les acteurs privés et publics dans la mise en place d’une collaboration étendue sur la marque " Réunion ", que ce soit dans le domaine du tourisme, de l’export, de l’attractivité du territoire, et de coordonner tous les acteurs grâce à des rencontres avec des experts en la matière " explique Thomas Giraud-Castaing.

Thomas Giraud-Castaing présente les Rencontres de l'océan Indien. Regardez :

Une trentaine d’interlocuteurs sont attendus pour ces deux jours, bien que les organisateurs restent pour le moment secret sur la liste de ces intervenants. Pour l’instant, seules deux persones ont été annoncées : Dominique Wolton, directeur de la revue internationale Hermèset chercheur au CNRS, qui présentera une conférence sur " Le Français, langue politique et économique de la mondialisation ", et Jacques Séguéla, fondateur du groupe de conseil en communication Havas, dont la thématique de la conférence n’a pas encore été dévoilée avec.

"Le climat et la santé face aux campagnes d’infox "

Le concours de jeunes talents de la publicité sera, lui, placé sous la thématique " climat et santé face aux campagnes d’infox (fake news) ". Pendant deux jours et demi, ils seront encadrés par un directeur de la création, et devront présenter en six minutes devant un jury composé de dirigeants de médias issus des pays de l’océan Indien une campagne publicitaire intégrant leur culture régionale.

" Les candidats à ce concours seront soumis par leur employeurs, et le seul impératif est qu’ils aient 30 ans ou moins et qu’ils travaillent pour une agence publicitaire. Ils peuvent avoir un profil créatif, marketing, stratégie, commercial… Peu importe, tant qu’ils sont motivés pour travailler sur le sujet des fakes news concernant la santé " explique Thomas Giraud-Castaing.

Une dimension culturelle

Enfin, plusieurs avant-premières de films et séries télés seront présentées pour apporter une dimension culturelle à l’événement, en présence de Dominique Besnehard, producteur de la sérieu "Dix pour cent". " Nous voulons créer un marché commun et d’échanger sur les métiers de la communication et de la culture, c’est donc important pour nous d’intégrer cette dimension culturelle " souligne Christian Cappe.

A termes, les organisateurs souhaitent pérenniser cet événement afin de créer un réseau pour sensibiliser les acteurs publics et privés une collaboration dans l’océan Indien. Déjà l’an dernier, l’événement avait été organisé à Maurice. L’objectif est d’aujourd’hui l’organiser une année sur deux à La Réunion et à Maurice.

Concernant le lieu, les organisateurs restent encore une fois très secrets. "Tout ce qu'on peut vous dire, c'est que cela se tiendra dans des lieux typiquement réunionnais" conclut Christian Cappe.

Christian Cappe nous parle de l'événement à venir. Regardez :

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !