Gilets jaunes :

Première consultation sur le Référendum d'Initiative Citoyenne à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Le collectif RIC Réunion organise la première consultation sur le Référendum d'initiative citoyenne (RIC) ce samedi 13 juillet 2019. Les citoyens auront la possibilité de s'informer sur ce nouvel outil démocratique. Ils seront aussi appelés à voter sur la procédure du RIP (Référendum d'Initiative Partagée) qui porte sur la privatisation des aéroports de Paris et se déroule jusqu'au 12 mars 2020. Quatre urnes seront déployées à Saint-Denis de 9h à 17h sur la rue Maréchal Leclerc. Une marche citoyenne est également prévue par tout un groupe citoyen ce dimanche 14 juillet. L'idée : instaurer un défilé citoyen en marge du défilé militaire chaque année. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le collectif RIC Réunion organise la première consultation sur le Référendum d'initiative citoyenne (RIC) ce samedi 13 juillet 2019. Les citoyens auront la possibilité de s'informer sur ce nouvel outil démocratique. Ils seront aussi appelés à voter sur la procédure du RIP (Référendum d'Initiative Partagée) qui porte sur la privatisation des aéroports de Paris et se déroule jusqu'au 12 mars 2020. Quatre urnes seront déployées à Saint-Denis de 9h à 17h sur la rue Maréchal Leclerc. Une marche citoyenne est également prévue par tout un groupe citoyen ce dimanche 14 juillet. L'idée : instaurer un défilé citoyen en marge du défilé militaire chaque année. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Une marche citoyenne est prévue ce dimanche 14 juillet sur Saint-Denis. Le départ est donné à 9h du Jardin de l'Etat en direction du Barachois. Le 14 juillet marque bien sûr symboliquement le jour de la fête nationale, avec son traditionnel défilé militaire. "C'est pourtant la seule date du calendrier républicain à proprement parler" rappelle Darma Seethanen, qui fait partie des citoyens à l'origine des deux actions prévues ce week-end. "Nous avons voulu nous réapproprier le 14 juillet, date de la prise de la Bastille, et acte fort de rébellion".

Il ajoute que la révolution française était notamment une manifestation citoyenne "contre la vie chère". Le parallèle avec notre époque est donc évident selon lui. "C'est en 1789 qu'est né le concept de citoyen moderne, avant on parlait de 'sujets'. Il faut que la vraie citoyenneté revienne."

Vers un défilé citoyen annuel

Ces citoyens souhaitent instaurer un défilé citoyen annuel, qui se tiendrait chaque année le 14 juillet "comme un symbole, quelque chose que l'on n'oublie pas".

L'idée de ce défilé n'est évidemment pas déconnecté de l'actualité. "Le message est le même que celui des gilets jaunes : notre démocratie est en danger", explique Didier Bourse, présent également comme citoyen lors de la marche prévue ce dimanche. "La seule vraie liberté qu'on ait aujourd'hui c'est celle des capitaux."

Faire revivre une "révolution", telle est le message, pour arrêter de parler simplement de "grogne" ou de "colère". "Il y a un double combat : la fin du mois et la fin du monde. Un premier combat de société, économique. Et un second écologique, lié à l'urgence du climat. Les deux sont liés", estime Didier Bourse. Celui-ci ajoute que le défilé n'est pas forcément "apolitique" : "il faut au contraire qu'on se réapproprie la politique".

Clarisse Lauret, également citoyenne organisatrice du défilé, estime qu'il faudrait plutôt parler de mouvement "apartisan". Cette marche dimanche pourrait être le symbole d'un "nouveau souffle" pour la mobilisation sociale qui s'est un peu éteinte depuis la fin des blocages des gilets jaunes. "Nous avons bien compris que blocages et fermeture forcée des magasins était contre-productif et que les premiers visés c'était les petits commerçants, nos familles, etc." Plutôt opposée, donc, à une reprise des manifestations comme celles de la fin de l'année 2018, elle pense que ce week-end peut être "la suite du mouvement des gilets jaunes", à travers une nouvelle forme. "Il faut que l'on montre qu'on est toujours là. C'est une petite flamme, mais elle brûle quand même."

Des consultations dédiées au RIC

Le collectif RIC Réunion organise dès ce samedi 13 juillet la première consultation sur le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) de l'île. Les Réunionnais pourront "s'informer sur ce nouvel outil démocratique fortement plébiscité par la majorité des Français".

En fin de journée, vers 17h30, un dépouillement des urnes sera effectué en public et les résultats seront communiqués publiquement. Une huissier s'assurera de sceller les urnes le matin et les Réunionnais souhaitant vérifier le bon déroulement de la consultation sont invités à venir en tant qu'observateur, rapporte le collectif.

Cette action citoyenne sera également "l'occasion d'informer et de permettre aux réunionnais ne disposant pas d'internet de voter sur la procédure du RIP (Référendum d'Initiative Partagée) portant sur la privatisation des aéroports de Paris qui se déroule du 12 juin 2019 au 12 mars 2020." Selon Didier Bourse, ce n'est pas parce qu'il s'agit de Paris que les Réunionnais ne sont pas concernés : "le sujet n'est pas si lointain puisque l'aéroport de Roland Garros devrait être privatisé lui aussi".

Le défilé de dimanche servira également à sensibiliser les citoyens sur le RIC, afin de recueillir l'avis des Réunionnais sur cet outil démocratique, "indispensable au fonctionnement de la vie politique du pays" selon Gilets jaunes Réunion. "Le RIC est un emblème", estime Darma Seethanen. "Il s'agit de redonner la parole au peuple."

Cette opération est la première d'une longue série puisqu'il est envisagé de l'organiser sur les 24 communes de l'île dans les mois à venir, pour aller à la rencontre notamment des Réunionnais ne pouvant pas se déplacer.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

VERNON, Posté
bonne initiatives reproduire chaque année !