Service public de proximité :

Plaine des Makes : Inauguration d'une Maison France services


Publié / Actualisé
La première "Maison France services" a été inaugurée le vendredi 12 juillet à Saint-Louis, plus précisément à la Plaine des Makes. Initiée par le gouvernement, ces Maisons France services répondent à la demande des Français d'améliorer le service public de proximité. Ces Maisons de France services sont en fait des guichets uniques pour réaliser ses démarches administratives. L'accès au service public de l'emploi, aux services sociaux de la ville, du Département, de la CAF ou encore la CGSS, implique obligatoirement un déplacement fréquent vers le centre-ville de Saint--Louis ou de La Rivière. Il en est de même pour les commerces, la garde d'enfant, le collège, le lycée, pour les commerces, etc. Le communiqué en intégralité de la municipalité de Saint-Louis.
La première "Maison France services" a été inaugurée le vendredi 12 juillet à Saint-Louis, plus précisément à la Plaine des Makes. Initiée par le gouvernement, ces Maisons France services répondent à la demande des Français d'améliorer le service public de proximité. Ces Maisons de France services sont en fait des guichets uniques pour réaliser ses démarches administratives. L'accès au service public de l'emploi, aux services sociaux de la ville, du Département, de la CAF ou encore la CGSS, implique obligatoirement un déplacement fréquent vers le centre-ville de Saint--Louis ou de La Rivière. Il en est de même pour les commerces, la garde d'enfant, le collège, le lycée, pour les commerces, etc. Le communiqué en intégralité de la municipalité de Saint-Louis.

Origines du projet de Maison France Service

Avec 65% de son territoire situé dans les Hauts, la commune de Saint-Louis entend s'appuyer sur ses richesses et potentialités en respectant l'identité des territoires et de ses habitants pour développer des actions réaffirmant sa dimension plurielle et notamment rurale.

Le développement des mi-pentes et des territoires ruraux dont le bourg de La Plaine des Makes constitue l’un des paysages les plus remarquables est un atout majeur de différenciation pour notre commune et non un frein.

L'urbanisation des bas est devenue limitée du fait du manque d’espaces disponibles alors que des perspectives intéressantes d'aménagement et de développement existent sur le quartier de la Plaine des Makes et source d’attractivité. Le cirque de la Plaine des Makes couvre un vaste étendu d’espaces naturels se situant en partie dans le périmètre du Parc National des Hauts. Le village typique des Makes y est incrusté et connait un regain de vitalisation grâce notamment au dispositif " Contrat de Bourg " mais également il bénéficie des retombées de la route des Tamarins qui débouche sur la plaine du Gol.

Géologiquement, la Plaine des Makes est constituée par un cirque d’effondrement, témoignage évolutif de la géomorphologie tourmentée du massif du Piton des Neiges. Ce mini-cirque est caractérisé par des ravines encaissées et des massifs montagneux et bénéficie d’un climat tempéré au sein d’une île tropicale. Du site de " La Fenêtre ", les Makes offrent une vue exceptionnelle sur le cirque de Cilaos. Ce contexte géographique original contraint assez fortement l’implantation humaine et constitue une attraction à part entière. De cette dualité se dégage " la force des Hauts ".

Le bourg des Makes fait l’objet depuis une vingtaine d’années d’investissements lourds en matière d’aménagements et d’infrastructures grâce aux financements européens et aux contreparties nationales. Le quartier peut être considéré aujourd’hui comme le plus attractif de la commune.

C’est pourquoi, dans le cadre du partenariat avec le Parc national de La Réunion, le bourg de la Plaine des Makes est identifié comme une " porte de parc " avec l'objectif d'organiser et de structurer la mise en découverte du territoire de Saint Louis depuis les bas vers les hauts en développant une offre de services et de produits cohérente, innovante et de qualité axée sur la mise en valeur des patrimoines naturel, culturel et paysager.

Par ailleurs, le nombre insuffisant de structures touristiques et d’équipements de loisirs ne permet pas d’offrir aux visiteurs de passage suffisamment d’activités pour rester toute une matinée et faire ainsi vivre une activité de restauration si elle n’est pas accompagnée d’hébergement.

L’enjeu est donc de mettre en œuvre des actions pour développer et de densifier l’offre de services privé et public pour soutenir l’activité locale et maintenir la population dans un lieu de vie agréable, animé et porteur de développement.

Depuis le dernier recensement, le village comptabilise 2 742 habitants et connait une augmentation régulière de sa population et cela depuis quelques années après avoir connu une stagnation alors que sa partie forestière perd des habitants mais cette baisse reste relative et concerne presqu’exclusivement des agriculteurs.

Cette augmentation régulière est la preuve d’une attractivité retrouvée car n’oublions pas que la Plaine des Makes a été un lieu de villégiature et de " changement d’air " comme on dit chez nous. Aujourd’hui les gens s’installent pour y vivre dans un microclimat de fraicheur à à peine un quart d’heure du centre-ville de Saint-Louis.

Pour soutenir cette nouvelle dynamique retrouvée, il est devenu nécessaire de développer la présence du service public et également ceux d’intérêt général pour apporter des réponses de proximité aux besoins des habitants et aussi venir en relais aux nombreuses initiatives qui s’y développent, qu’elles soient citoyennes – en matière d’environnement par exemple – ou qu’elles soient d’origine privée.

Si un centre multiservices existait, son activité était limitée jusqu’à présent. Un bureau administratif permet d’assurer un service minimum d’accès aux droits sociaux pour les personnes âgées (CMU, ACS). Le bureau de poste assure des fonctions minimales. Les habitants étaient donc amenés à se déplacer sur le centre-ville de Saint Louis et de façon secondaire à La Rivière. Ainsi à titre d’exemple, uniquement en matière d’action sociale, le guichet des solidarités de Saint Louis a enregistré en 2016 une fréquentation de 320 personnes originaires du village de la Plaine des Makes pour solliciter un service social.

Les enjeux

Au regard des faiblesses constatées en matière d’offres de services de proximité mais aussi en présence d’opportunités existantes à saisir, la collectivité de Saint Louis se trouvent à des choix stratégiques importants qui sont qui sont ceux :

- L’attractivité des Hauts par le développement d’activités créant du lien social,
o Le maintien des traditions et du cadre de vie,
o Le maintien de la population.

Le défi pour la collectivité de Saint-Louis est donc de savoir optimiser la mise en œuvre des dispositifs sur le territoire communal, ce qui exige une volonté politique affirmée et une organisation territorialisée.
Cette nouvelle organisation territorialisée vise :
- Un développement renforcé de l’accès aux droits et services,
- Un accompagnement des projets sociaux et économiques,
- Une mobilisation accrue des acteurs internes et des partenaires extérieurs,
- Un pilotage territorial harmonisé et renforcé.

Le projet " Maison de France Service "

L’accès au service public de l’emploi, aux services sociaux de la ville, du Département, de la CAF ou encore la CGSS, implique obligatoirement un déplacement fréquent vers le centre-ville de Saint--Louis ou de La Rivière. Il en est de même pour les commerces, la garde d’enfant, le collège, le lycée, pour les commerces, etc.

Par ailleurs, la digitalisation accélérée des services est aujourd’hui un frein supplémentaire à l’accès et au maintien des droits sociaux car nécessitant un accompagnement renforcé pour les publics les plus fragiles.

Afin de réduire ces inégalités, la ville et son CCAS entreprennent de renforcer la présence des services publics sur les territoires en difficultés en créant des plateformes de services regroupant un ensemble de partenaires ayant le souci de la qualité des services rendus, de la proximité mais celui aussi de la mutualisation.

A la faveur d’un appel à projet de l’Etat et aussi avec le soutien des Fonds Européens FEADER et le Conseil Départemental, le CCAS a été retenu et labellisé pour l’ouverture d’une Maison de services aux publics (MSAP) ancienne appellation de la Maison France Service présenté par le Président de la République comme un axe fort de développement des territoires locaux par un renforcement des services publics sous toutes ses formes.

Les objectifs poursuivis sont triples :

1. Développer l’ancrage territorial des services publics, parapublics ou privés à intérêt général pour développer l’accès aux droits et aux services pour les habitants du territoire de la Plaine des Makes ;
2. Développer un lieu de maitrise des outils numériques en direction du plus grand nombre ainsi que l’usage des plateformes de dématérialisation ;
3. Créer une dynamique de développement local économique, sociale et culturel dans une approche de co-construction avec les habitants selon une démarche de développement social local.

Les habitants pourront ainsi :
- Accéder à leurs droits sociaux fondamentaux dans un lieu de proximité où ils pourront bénéficier d’un accompagnement personnalisé et rénové ;
- Développer leur pouvoir d’agir en matière numérique grâce à un coaching digital personnalisé mais aussi des ateliers collectifs et des formations plus complètes en lien avec les nombreux partenaires ;
- Prendre des rendez-vous sans avoir à se déplacer trop loin grâce aux visio-rdv ;
- Bénéficier d’un diagnostic complet de leurs droits et avoir ainsi un accompagnement personnalisé jusqu’à l’obtention des droits manquants potentiels ;
- Participer à des ateliers d’identification des besoins collectifs du quartier et contribuer à la mise en des projets identifiés ;
- Disposer d’un tiers de rencontres et de développement de projets en étant accompagnés ou pas 

Une stratégie intégrée et volontariste

Le projet de MFS s’insère dans une dynamique globale favorable au niveau communal car la question d’un développement résilient des hauts de la Commune de Saint Louis est devenue une vraie préoccupation des décideurs locaux et s’intègre désormais dans une stratégie et une démarche structurée.

Un Manager de projet se consacre désormais au pilotage de cette stratégie au sein de la " Maison France Service " et à l’accompagnement des initiatives privées et publiques visant à renforcer l’offre de service aux populations et à l’inclusion sociale et numérique en règle générale.

Par ailleurs, la Commune et son établissement public ont développé ces dernières années une stratégie de coopération avec les principaux acteurs institutionnels de l’économie, de l’insertion et du social en vue de rendre plus performantes les politiques publiques territoriales. Cela a donné lieu ou débouche actuellement sur des partenariats pluriannuels et des plans d’actions innovants au bénéfice des habitants sur leur territoire. La présence de ces partenaires sera donc renforcée ainsi de cette nouvelle plateforme MFS.

Les partenaires seront amenés à être de plus en plus nombreux. Actuellement au sein de la Maison France Service des Makes, plusieurs ont d’ores et déjà signé une convention :
- Etat (DGFiP)
- CAF
- Pôle Emploi
- La Mission Locale Sud
- L’Espace Initiative
- La Maison de l’Emploi du Sud
- Solidarnum
- La Poste
- Le Conseil Départemental
- Les services communaux (Etat-civil, urbanisme, affaires scolaires, etc.)
L’équipe permanente :
- 1 cadre manager
- 2 agents de médiation des droits sociaux et numériques

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !