Ils dénoncent un manque d'effectif :

Débrayage à la Caisse générale de sécurité sociale de Saint-Denis


Publié / Actualisé
Ce jeudi 18 juillet 2019, le service social de la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) de La Réunion était en grève pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail. Le personnel s'est rassemblé devant les locaux de la CGSS de Saint-Denis à 10 heures pour un débrayage.
Ce jeudi 18 juillet 2019, le service social de la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) de La Réunion était en grève pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail. Le personnel s'est rassemblé devant les locaux de la CGSS de Saint-Denis à 10 heures pour un débrayage.


"Cette manifestation est une façon de tirer une nouvelle fois la sonnette d'alarme concernant le manque d'effectif flagrant dont souffre la CGSS à La Réunion, explique Louise Hoarau, déléguée syndicale de la CFDT CGSS. Le secteur social est en crise, et nous demandons donc aujourd'hui un management respectueux de ses équipes, et une augmentation des effectifs."

Le syndicat dénonce une dégradation des conditions de travail ces dernières années, alors que les charges de travail ne font qu'augmenter. "Dans l'urgence, il faudrait qu'au moins cinq postes soient ouverts" souligne Louise Hoarau.

Récemment, un chef de projet a été embauché par la CGSS. Ce recrutement a mis le feu aux poudres, alors que les personnels réclament depuis plusieurs mois de nouveaux recrutements sur le terrain. "Nous n'avons pas besoin d'un nouveau chargé de projet, mais de personnes travaillant sur le terrain, avec nos administrés" continue la syndicaliste.

Elle ne lance cependant pas la pierre à la direction actuelle, qui les a par ailleurs reçu dans la matinée. "Ce qu'il se passe aujourd'hui, c'est la conséquence de la politique de l'ancienne direction. Aujourd'hui, les nouveaux directeurs sont à notre écoute : un appel à candidature va être fait, et une analyse des besoins va être effectuée" souligne-t-elle, satisfaite. Le 25 juillet, lors de la prochaine séance plénière, une présentation complète sera faite pour mettre en lumière toutes les difficultés rencontrées par le personnel. "Globalement, le bilan de ce débrayage est plutôt positif" conclut Louise Hoarau.

as/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...