Les crédits de paiement sont reportés :

Non, le budget des Outremer ne baissera pas en 2020


Publié / Actualisé
Annick Girardin veut rassurer les Réunionnais : le budget du ministère des Outremer ne contient pas de mesure d'économie. Pourtant en apparence le chiffre affiché est bien de 100 millions d'euros en moins. L'an dernier, la ministre avait présenté un budget de 2439 milliards d'euros. Elle affirme que les comptes sont stables, et que les 100 millions en moins ne correspondent pas au budget à proprement parler mais aux crédits de paiement. Ceux de cette n'ayant pas été consommés, ils sont déduits de l'année prochaine. Explications. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Annick Girardin veut rassurer les Réunionnais : le budget du ministère des Outremer ne contient pas de mesure d'économie. Pourtant en apparence le chiffre affiché est bien de 100 millions d'euros en moins. L'an dernier, la ministre avait présenté un budget de 2439 milliards d'euros. Elle affirme que les comptes sont stables, et que les 100 millions en moins ne correspondent pas au budget à proprement parler mais aux crédits de paiement. Ceux de cette n'ayant pas été consommés, ils sont déduits de l'année prochaine. Explications. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

En apparence, le budget du ministère des Outremer est raboté de 100 millions d'euros. Faux, dénonce Annick Girardin. La ministre se défend à travers un communiqué qui explique que le budget est intact, ce sont les crédits de paiement qui sont diminués. Les "autorisations d'engagement", elles, sont "stabilisées jusqu'en 2022". Beaucoup de termes un peu barbares qu'il est nécessaire de définir pour s'y retrouver.

L'autorisation d'engagement, comme l'indique son nom, est un accord sur les dépenses prévues dans l'année. Le montant non utilisé peut être reporté sur l'année suivante, c'est prévu dans la loi.

Le crédit de paiement, lui, correspond aux dépenses effectives.

Lire aussi : Outremer : le budget du ministère intact, mais les crédits de paiement rabotés

Déjà en 2018, Annick Girardin avait estimé que le budget des Outremer n'avait "jamais été aussi élevé" mais elle pointait du doigt une "sous-consommation des crédits" : sur les dépenses prévues, 177 millions de crédits n'ont pas été consommés.

Lire aussi : Le budget du ministère des Outre-mer "en augmentation constante" selon l'Etat

En effet, cette somme prévue pour le paiement des factures des opérations engagées n'a pas été consommée en 2018, comme l'expliquait le ministère des Outremer. 107 millions ont donc été reportés sur le budget de 2019 et 70 millions ont été reversés au budget général de l'État.

Annick Girardin avait alors expliqué face aux députés début juin que ce n'était pas tellement une question de financement. "Ce n'est pas l'État qui a pris l'argent, l'argent est sur la table, il n'est juste pas utilisé" avait-elle déclaré.

En clair, selon le ministère des Outremer, le budget consacré aux Outremer n'a pas bougé d'un iota, ce sont les crédits qui ont baissé, tout simplement parce que ceux non utilisés de l'année dernière ont été reportés sur 2020.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !