Maltraitance animale :

Le président de Milit' Activ' entame son sixième jour de grève de la faim


Publié / Actualisé
Depuis six jours, Francis Kubezyk, président de l'assocation de protection animale Milit' Activ' 974, s'est lancé dans une grève de la faim pour interpeller les élus concernant l'errance et la maltraitance animale à La Réunion. En ce mercredi 17 juillet 2019, le militant semble être en forme - et toujours aussi déterminé. (Photo as/www.ipreunion.com)
Depuis six jours, Francis Kubezyk, président de l'assocation de protection animale Milit' Activ' 974, s'est lancé dans une grève de la faim pour interpeller les élus concernant l'errance et la maltraitance animale à La Réunion. En ce mercredi 17 juillet 2019, le militant semble être en forme - et toujours aussi déterminé. (Photo as/www.ipreunion.com)

"Je suis agréablement surpris, je ne souffre pour le moment pas encore de cette grève de la faim, qui est plus un jeûne à l'heure actuelle. Ma tête est occupée à autre chose" confie Francis Kubezyk tout sourire. Entouré de ses chiens, bien installé devant la préfecture de Saint-Denis, le militant n'en démord pas : il restera le temps qu'il faudra pour se faire entendre.

"Nous allons envoyer aux renseignements généraux (RG) nos revendications, et demandons un accueil au préfet, qui n'a pas encore donné suite à cette demande" précise-t-il. Les revendications sont toujours les mêmes : une stérilisation massive des chats et des chiens de La Réunion, errants ou non, l'implication des associations animales dans les politiques de gestion de l'errance, l'arrêt de l'agrandissement de la fourière de la Cirest et de l'euthanasie massive des animaux errants de l'île.

Lire aussi : Une grève de la faim pour lutter contre l'errance animale

Des concerts et une pétition en projet

Le président de Milit' Activ' 974 se réjouit aussi d'une nouvelle étape à venir dans la lutte : plusieurs associations animales des autres départements des Outremer, ainsi que de métropole, devraient bientôt rejoindre son action. "Nous sommes en contact avec la présidente du Collectif Outremer de protection animale (COPA), qui va commencer à communiquer sur l'ensemble des DOM pour essayer de trouver des volontaires comme moi pour faire une grève de la faim, afin de rejoindre notre action" explique-t-il.

Par ailleurs, un kabar devrait être organisée le samedi 20 juillet au soir et le dimanche 21 à midi devant la préfecture. "Nous attendons l'autorisation des RG et cherchons des artistes qui aimeraient se produire" développe le militant. Une pétition sera aussi lancée dans les jours à venir, toujours pour soutenir l'action de l'association.

Francis Kubezyk nous raconte comment se passe sa grève de la faim. Regardez :

as/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Sandra , Posté
Francis, je suis loin mais de tout coeur avec toi. Tu as pris la bonne décision, celle d'être la voix des sans voix.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...