Une ligne budgétaire unique de 200 millions d'euros :

Conférence logement Outre-mer : des perspectives positives pour La Réunion


Publié / Actualisé
Ce vendredi 19 juillet 2019, la Préfecture a annoncé la signature prochaine d'un plan logement 2019-202 qui se traduit entre autres par des subventions de la ligne budgétaire unique (LBU). Celui-ci est supérieur à 200 millions d'euros pour l'ensemble des DOM et a été fixé pour 2020, 2021 et 2022. Le communiqué est à retrouver dans son ensemble ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce vendredi 19 juillet 2019, la Préfecture a annoncé la signature prochaine d'un plan logement 2019-202 qui se traduit entre autres par des subventions de la ligne budgétaire unique (LBU). Celui-ci est supérieur à 200 millions d'euros pour l'ensemble des DOM et a été fixé pour 2020, 2021 et 2022. Le communiqué est à retrouver dans son ensemble ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"La ministre des Outre-mer et le ministre chargé de la politique de la ville et du logement ont conclu le 10 juillet dernier, sur la base des propositions formulées par les acteurs de La Réunion et de l’ensemble des DOM, les travaux menés dans le cadre de la conférence logement, annoncée lors de la remise du Livre Bleu des Outre-mer au président de la République le 28 juin 2018.

Localement, ces travaux ont fortement mobilisé les services de l’État et rassemblé dans des ateliers locaux organisés à son initiative les multiples partenaires du logement au cours du mois de mars : collectivités locales, associations, entreprises, bailleurs sociaux, promoteurs, architectes, etc. L’exercice a été conduit de manière volontariste et ambitieuse puisque le département souffre toujours d’un déficit de logements et que les besoins de travaux sur le parc existant montent en puissance, constituant autant de défis que la filière de la construction s’est dite prête à relever.

La première réponse apportée par l’État à ces enjeux est celle des moyens financiers, puisqu’un objectif annuel de consommation de subventions de la ligne budgétaire unique (LBU) supérieur à 200 millions d'euros pour l’ensemble des DOM a été fixé pour 2020, 2021 et 2022.

Ensuite, de multiples réponses aux demandes formulées par les acteurs locaux sont apportées, au premier rang desquelles figure l’instauration pour 2020 d’une aide à l’accession à la propriété et à la sortie d’insalubrité. Cette mesure va notamment permettre la remise en place de conditions de financement satisfaisantes des travaux de réhabilitation des logements des propriétaires occupants.

La réhabilitation des résidences des bailleurs sociaux a également été considérée comme une priorité dans la mesure où le crédit d’impôt existant pour les quartiers du nouveau programme de renouvellement urbain sera étendu en 2020 aux logements situés en dehors de ces quartiers, ainsi qu’aux opérations de démolition liées à la reconstruction des logements sociaux.

Les besoins des publics spécifiques sont également pris en compte :

  • pour les personnes âgées et handicapées d’une part, puisqu’un forfait sera défini pour l’habitat inclusif (choix d’un mode d’habitation regroupé avec un projet de vie sociale et partagée) et qu’il est proposé le déploiement d’un PIG (projet d’intérêt général) sur l’autonomie ;
  • pour les étudiants d’autre part, par la déclinaison d’un plan de développement du logement dédié et par le déploiement d’un observatoire local associant l’État, le rectorat, l’université et les bailleurs sociaux. Le contrat de convergence et de transformation, signé le 8 juillet dernier entre l’État et les collectivités réunionnaises, prévoit ainsi les crédits nécessaires pour la construction de 200 logements étudiants à Saint-Denis (qui viendront s’ajouter aux 300 logements qui vont prochainement être livrés sur Saint-Pierre et Le Tampon).

Les demandes exprimées localement en mars trouvent également des réponses dans le domaine de la qualité, des coûts et de la réglementation : encouragement de l’innovation, développement des matériaux bio-sourcés, valorisation des déchets du BTP, mutualisation pour l’achat de matériaux, renforcement de la formation (filières amiante et réhabilitation), adaptation des réglementations et des normes existantes aux réalités des Outre-mer… Plusieurs mesures visant à approfondir les efforts des acteurs locaux en matière de transparence des prix sont également proposées.

Ces conclusions se traduiront par la signature du plan logement 2019-2022 en septembre prochain, qui sera l’occasion de formaliser les engagements des différents partenaires comme Action Logement qui prévoit, à travers son Plan d’investissement volontaire, une enveloppe dédiée de 1,5 milliards d’euros pour le logement ultra-marin. Des accords territoriaux seront ensuite signés pour la fin de l’année, véritable feuille de route pour le logement à La Réunion, dont les actions seront suivies à travers un comité dédié et publiées sur le site Transparence."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)