Photographe amatrice passionnée :

Sylvie Perrigault, la tête dans les étoiles depuis 1986


Publié / Actualisé
Depuis le passage de la comète Halley, Sylvie Perrigault est passionnée d'astronomie. Mais ce n'est que depuis quelques années que cette dernière s'est lancée dans la photographie d'astronomie. Retrouvez son portrait, cette semaine dans la rubrique "Photographe amatrice passionée".
Depuis le passage de la comète Halley, Sylvie Perrigault est passionnée d'astronomie. Mais ce n'est que depuis quelques années que cette dernière s'est lancée dans la photographie d'astronomie. Retrouvez son portrait, cette semaine dans la rubrique "Photographe amatrice passionée".

Tout a commencé en 1986 avec le passage de la comète de Halley. Des séances d'observation était organisées, où Sylvie Perrigault a décidé de se rendre. "J'y suis allée sans rien y connaitre, on m'a montrée saturne, et depuis je suis tombée dans la marmite" raconte-t-elle en riant. "J'ai trouvé ça tellement extraordinaire que j'ai adhéré à l'association qui organisait les visites, et je me suis formée à l'astronomie au fur et à mesure" continue-t-elle.

Au fil du temps, elle explique cependant que tout passionné finit par avoir envie d'aller plus loin, quand finalement ces derniers ont fait "le tour" de l'observation des étoiles.  Si sa passion pour les étoiles est née il y a de cela 23 ans, la photographie n'est réellement entrée dans sa vie il y a environ six ans.  "On peut dire que tenter de photographier les étoiles, c'est l'étape suivante qui découle naturellement de leur observation, après quelques années" explique Syvlie Perrigault.

Aujourd'hui, elle est à la fois présidente de l'association d'astronomie de La Réunion et trésorière de l'observatoire des Makes. Et Sylvie l'admet, faire de la photographie, surtout des étoiles, ça demande énormément de temps et de patience. "On pourrait juste poser son pied et faire une photo en longue exposition, mais on finit toujours par avoir envie d'aller plus loin, de faire du suivi d'étoile, de mettre en évidence d'autres détails qu'on ne peut pas mettre en valeur juste en un cliché" développe la photographe amatrice.

De la patience, beaucoup de patience

Pour une seule photo, la passionnée d'astronomie prend parfois plusieurs heures, jusqu'à trois heures du matin même s'il le faut. "Quand on veut une photo du ciel sur une demi-heure, il faudra prendre trente photos d'une minute, et ensuite faire le montage…Ca m'arrive de passer une nuit sur une seule photo oui" explique-t-elle en riant.

Et il faut aussi composer avec les aléas du temps. "On peut parfois tout préparer, et d'un coup, voir des nuages arriver et ruiner le moment" continue-t-elle. Et des ratés, Sylvie en a connu. "C'est même les ratés qui ont tendance à plus nous marquer ! s'exclame-t-elle. Comme l'année dernière, quand j'étais aux Etats-Unis pour une éclipse solaire et où j'ai oublié d'enlever le filtre avant de commencer à photographier. Je m'en suis beaucoup voulu, autant vous dire que je n'ai pas refait la même erreur cette année" avoue-t-elle, toujours en riant.

Perfectionniste, elle n'est que rarement satisfaite de ces clichés. "J'en demande peut-être un peu trop à mon reflex, mais c'est vrai que la plupart du temps je suis un peu déçue du résultat, je cherche toujours à m'améliorer" explique la photographe amatrice. Et pour s'améliorer, elle compte sur les autres photographes de l'observatoire pour la guider. "Il y a toujours quelqu'un pour conseiller les autres, il y a beaucoup d'entraide" raconte-t-elle.

Aujourd'hui, si elle se tente parfois aux photographies de paysage, elle admet ne pas vraiment maîtriser la pratique. "Il y a certaines personnes qui sont naturellement douée pour ça. Moi, ça me demande beaucoup de travail, mais ça finira bien par rentrer" conclut-elle. On ne sait pas si ses dires sont vrais concernant les photos de paysage, mais une chose est sûre, elle maîtrise parfaitement celles des étoiles.

as/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Sidido, Posté
C' est excellent ce que fait cette femme avec son Club. Bonne continuation. QUE LA FORCE SOIT AVEC ELLE !