Avec le procureur Eric Tuffery :

Le CEVIF organisé un café-débat autour du féminicide


Publié / Actualisé
Le CEVIF (Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales) organise un café-débat autour d'un sujet délicat mais capital : le féminicide. Une soirée organisée avec la participation du procureur de la République Eric Tuffery, mardi 13 août 2019 de 17h30 à 19h30. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le CEVIF (Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales) organise un café-débat autour d'un sujet délicat mais capital : le féminicide. Une soirée organisée avec la participation du procureur de la République Eric Tuffery, mardi 13 août 2019 de 17h30 à 19h30. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le CEVIF reviendra notamment sur l'origine du terme "féminicide". Il a été popularisé par le livre "L'aspect politique du meurtre des femmes" de Diana Russel, et a été introduit dans le code pénal dans 18 pays d'Amérique latine, depuis 2007, selon le collectif, avant d'entrer pour la première fois dans le dictionnaire français en 2015 (petit Robert).

Toutefois, le "féminicide" n'a pas d'existence légale en France, rappelle le CEVIF. Le terme est de plus en plus utilisé. Il serait défini comme un meurtre de femme, d'une fille en raison de son sexe. "Pourtant quand une femme est tuée, on parle toujours d'homicide, terme générique qui désigne le meurtre d'une personne humaine" rappelle le collectif.

En France, on sait qu'une femme est tuée par son conjoint, compagnon ou ex-compagnon tous les deux jours et demi en moyenne. Or on parle trop souvent encore de "drames familiaux" ou de "crimes passionnels".

Le débat abordera donc les questions suivantes : Comment le terme "féminicide" est-il utilisé ? Recouvre-t-il une réalité plus complexe ? Serait-il temps de reconnaître le féminicide en France comme un crime spécifique ?

Mardi 13 août 2019 de 17h30 à 19h30. Réservations obligatoires au 0262418080 ou à l'adresse cevif@orange.fr
A la permanence du CEVIF à Saint-Denis.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !