Du sacré plomb dans l'aile (actualisé) :

Il faut bien le dire : la NRL, telle qu'elle était prévue, ne se fera pas


Publié / Actualisé
Encore un projet de carrière qui fait polémique. Cette fois, c'est à Saint-André que les habitants se mobilisent. Ils ont appris, en tombant sur les panneaux de chantier par hasard, que le projet prévoit pour une durée de 25 ans, entre autres, l'extraction de roches. On l'aura bien compris, les Réunionnais en ont assez des carrières, où qu'elles soient. Nous l'avons bien vu avec les multiples rebondissements qu'a subis celle de Bois Blanc. L'occasion de réfléchir à l'avenir de la Nouvelle route du Littoral et de le dire une bonne fois pour toutes : elle ne se fera pas. En tout cas, pas celle qui était prévue, pas celle des plans d'origine... Changement de budget, retard dans les travaux, roches introuvables... les coups durs ont été nombreux pour le chantier de la NRL et les grands projets de Didier Robert. Il est donc temps d'appeler un chat un chat. Cessons d'être langue de bois. Car à ce stade, il faudrait un miracle pour que la partie digue soit construite comme prévu. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Encore un projet de carrière qui fait polémique. Cette fois, c'est à Saint-André que les habitants se mobilisent. Ils ont appris, en tombant sur les panneaux de chantier par hasard, que le projet prévoit pour une durée de 25 ans, entre autres, l'extraction de roches. On l'aura bien compris, les Réunionnais en ont assez des carrières, où qu'elles soient. Nous l'avons bien vu avec les multiples rebondissements qu'a subis celle de Bois Blanc. L'occasion de réfléchir à l'avenir de la Nouvelle route du Littoral et de le dire une bonne fois pour toutes : elle ne se fera pas. En tout cas, pas celle qui était prévue, pas celle des plans d'origine... Changement de budget, retard dans les travaux, roches introuvables... les coups durs ont été nombreux pour le chantier de la NRL et les grands projets de Didier Robert. Il est donc temps d'appeler un chat un chat. Cessons d'être langue de bois. Car à ce stade, il faudrait un miracle pour que la partie digue soit construite comme prévu. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'était un projet pharaonique, l'une des routes les plus chères au monde… mais voilà déjà des mois que nous savons pertinemment que la Nouvelle route du Littoral, censée guider tout droit La Réunion vers un avenir radieux, ne se fera pas. Du moins telle qu'elle était prévue.

Est-il vraiment nécessaire de rappeler les nombreux aléas qu'a subi ce chantier extravagant ? Peut-être, oui...

En 2011, alors que le projet de cette route les deux pieds dans la mer gonflait le président de Région de fierté et d'ambition, le discours était bien rodé. Coût estimé des travaux : 1,6 milliard d'euros, et un début de chantier en 2013 pour une livraison autour de 2017-2018.

C'était en tout cas ce qui était prévu au protocole de Matignon… oui souvenez-vous… Ce fameux contrat passé avec l'Etat pour financer la Nouvelle route du Littoral. Laquelle reste toujours à finir...

Et pourtant, "nous tiendrons le cadre financier et le calendrier", assurait Didier Robert en février 2011. Oups…

Car même si, au fur et à mesure des aléas du chantier, la date de fin de livraison s'est déplacée, l'air de rien à 2020, on peut vous l'assurer avec certitude : vous ne roulerez pas sur cette route l'année prochaine.

D'ailleurs, c'est certain,  la Région elle-même est consciente que la partie digue de la route ne se fera pas… Didier Robert le sait bien au fond de lui. Car 2 milliards d'euros plus tard, cette route n'est toujours pas terminée et elle est loin de l'être.

N'oublions pas que la question de la digue n'est pas arrivée par hasard au beau milieu du tableau. Alors que les hésitations ont duré bien longtemps et ont animé l'actualité réunionnaise fin 2013 – tout viaduc, pas tout viaduc, telle est la question – il a fallu calmer l'ire des transporteurs… "Didier, sauve à nous, donne à nous travail", ont protesté les camionneurs . En bon seigneur et à la veille d'échéances électorales, le président de Région leur a donné gain de cause… mais 6 ans plus tard, la digue n'est toujours pas là.

- Forcing -

Pourtant l'Etat a tenté le tout pour le tout. Jusqu'à essayer de faire passer la carrière de Bois Blanc, polémique depuis sa première évocation, en force. Mais coup de grâce le mois dernier : le schéma des carrières de 2014 est définitivement annulé. Adieu Bois Blanc. A ce stade ce n'est même plus du plomb dans l'aide, c'est carrément un coup d'arrêt à la NRL.

On récapitule… une route qui a explosé tous les compteurs en dépassant les 2 milliards d'investissement, un retard dans les travaux qui ne risque pas de se résorber, un projet maintes et maintes fois remanié, l'impact écologique qui n'est plus à prouver, la motivation des associations anti-carrières qui ne tarit pas, et maintenant un schéma départemental des carrières qui ne tient plus débout… Ça fait beaucoup.

Il va de soi que la constrution d'une nouvelle route était une nécessité absolue. Les précédents accidents sur la route actuelle l'ont démontré. Il n'est pas question de remettre en cause le projet d'un nouvel axe de circulation. Mais pas celui-là, pas comme ça. La route oui, mais pourquoi la digue ? Jusqu'ici la Région l'a toujours défendue… et pour quel résultat finalement ?

- Se rendre à l'évidence -

Alors un jour ou l'autre il faudra se rendre à l'évidence : il va falloir abdiquer. Mais pas sûr que le courage soit de mise en cette période de campagne, si proche des élections municipales puis régionales…

Ainsi après l'annulation définitive du schéma des carrières de 2014, la Région s'est obstinée jusqu'au bout dans un communiqué en disant prendre "acte du rejet du Conseil d'Etat" mais en soulignant qu'une autre carrière, celle de Ravine du Trou dans l'ouest de l'île, n'était pas concernée par l'annulation en question. De là à combler les 9 millions de tonnes de roches massives manquantes…

Mais la Région ne se démonte pas et affirme que c'est la seule solution viable pour garantir la sécurité des Réunionnais et que "80% du chantier, reconnu d'utilité publique en 2012 et autorisé en travaux en 2013, sont en voie d'achèvement".

Argument imparable, c'est pour le bien des automobiles : ça se fera, point c'est. Mais avec quelles roches ? Mystère éternel.

La Région dit qu'elle y croit, grand bien lui fasse. Peut-être attend-elle que les roches massives apparaissent du côté de la Grande Chaloupe... par miracle...

- Les Grands politiques et les autres -

Mais comme les miracles ne se produisent pas sous le premier galet venu, seuls deux choix s'offrent au président de Région et ses collaborateurs. Pas plus, deux.

Premier scénario : aller chercher des roches ailleurs. Nous l'avons bien vu avec Madagascar… fiasco assuré, et sur tous les plans. Les transporteurs réunionnais crient au scandale face au recours de l'importation, les associations s'alarment devant le désastre écologique subi par la Grande île.

Et que dire d'un point de vue éthique ? Aller à Madagascar, cinquième pays le plus pauvre du monde pour construire notre route au détriment de l'environnement de la Grande Île ? Aller chercher des roches dans d'autres pays en voie de développement alors ? On l'aura bien compris, aller à la course aux cailloux dans l'océan Indien, où que ce soit, semble bien complexe… d'un point de vue moral en tout cas.

Deuxième scénario : abandonner la digue pour finir en viaduc. C'est l'avis des associations de protection de l'environnement, c'est celui de bon nombre d'élus… Mais pour cela, il faudrait pouvoir avouer clairement – peut-être publiquement, rêvons un peu… - "je me suis trompé". 

Le problème est qu'admettre ses erreurs - surtout quand elles coûtent déjà plus de 2 milliards d'euros  -, est la marque des politiques clairvoyants… pas de ceux uniquement préoccupés par la satisfaction d'intérêts politiciens...

Il y a les Grands hommes qui font l'Histoire et il y a les autres. Ceux là ne font que des demi-routes... et font porter le poids de leurs erreurs à La Réunion toute entière...

Quel dramatique gâchis...

Lire aussi : Cher Monsieur Didier Robert votre demi-jour de gloire est arrivé

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com
 

   

19 Commentaire(s)

Mérou38, Posté
Pourquoi pas transformer la NRL en piste d'atterrissage pour des OVNI. Dommage que Ségolène Royal n' a pas eu l'idée de construire sa route solaire à la réunion.
Pilou, Posté
Moi j'ai une question à m Robert, d'après le lancement du projet et la réalisation du plan de construction du pont et était élaborer un ralliement entre la possession jusqu'a St Denis en pont,pourquoi soudainement l'envie de changer votre veste sur le projet?! Pourquoi faire une partie en pilonne et un autre en monticules de roche que bien sû les réunionnais sont contres. Zourite stationne dedans dehors du port des galets mais sans plus, vous avez des dit aux réunionnaise et réunionnais que le pont ne va dépasser les 2 milliards d'euro que j'ai étudié la question et que les réunionnais ne vont pas subir, mais hélas les yeux étaient plus gros que le ventre. Donc terminé se foutu pont en pilonne et laissé les roches tranquilles.
Marie ange , Posté
MDR c'est bien vrai, DRL ( demie route du littoral) hi hi hi
CHABAN, Posté
C'est drôle, il faudrait être positif être constructif devant ce désastre !
Et puis quoi encore !
Varap97 , Posté
Je me rappelle un doux et lointain passé, alors que IPR était un rapporteur objectif de l'actualité réunionnaise. Comme des journaliste quoi... témoins de leur quotidien et acteurs de leur avenir. Aujourd'hui teintés politiquement, vous ne faites plus que critiquer, sans rien apporter de positif au débat, ce qui est encore pire que de se tromper. C'est vraiment moche.... (En quoi ne sommes nous pas objectif, cher Varap97 et d'où tenez-vous que nous ne faisons plus que critiquer ? Etes-vous sûr de ne pas vous tromper de site ? Bonne après-midi - Webmaster)
Tata, Posté
QUE VOUS VOULEZ OU PAS LA ROUTE DIGUE SE FERA. MAIS MR ROBERT E UN INCAPABLE...MERCI ANNETTE ET LE GISCARDIEN VERGOZ.
Strop, Posté
Que du point de vue moral? Si cela permet de développer Madagascar et que cela leur apporte des devises, c'est très bien. Il n'y a qu'à appliquer les normes européennes (par exemple, arrosage) qu'on voulait appliquer à St-leu ou à ailleurs. On pourrait aussi demander leur avis aux Malgaches, s'ils sont d'accord ou pas. A mon avis, ils seront bien content de nous vendre des roches! Le vrai problème c'est que nos transporteurs qui semble-t-il se sont endettés ne gagneraient rien dans ce cas.
Le Sudiste, Posté
Et oui, on s'est fait manipuler par les pseudo associations manipulés par certains anciens élus en manque de reconnaissance, qui font tout pour mettre des batons dans les roues des politiques en place et donc nous allourdir la facture. Et dire que la majorité de la population votera pour ces empêcheurs de tourner en rond aux prochaines élections. J'attends déjà les protestations quand aux futurs tracés du nouveau tram-train, des embouteillages que ça causera et des éventuels expropriations...
Tony, depuis son mobile, Posté
A bon entendeur, personnes ne souhaitent une carrière à côté de chez soi! Je suis d'accord! Mais posons nous les bonnes questions! Pas de carrières à la Réunion, ok pour aujourd'hui MAIS demain??? Les ressources en matière première ne sont pas inépuisables alors luttons contre les carrières aujourd'hui et demain importons les matières premières: sable, tout venant etc fin de construire la Réunion de demain. Je préfère m'arrêter à là car l'intelligence de certains me dépassent. Essayons de regarder plus loin que le bout de votre nez!
Fleur, Posté
et voila donc une route a moitié qui en fin de compte ne servira a rien .
Bacus, depuis son mobile, Posté
Votre article est plus un éditorial qu'un article de presse. À part critiquer, quelle solution apportée-vous ? Vous dites que la route ne se fera pas comme elle a été prévu au départ, quelles sont vos preuves ? Votre article n'est étayer en rien.
On peut être du bord politique opposé à celui de la région, mais cela n'empêche pas de faire un article constructif. Ça n'est en général pas le cas de votre agence de presse lorsque cela concerne la région. C'est dommage ! (Cher Bacus, c'est effectivement un éditorial et un éditorial est un article de presse. Si vous lisez cet article vous y verrez écrit que la solution réside dans la construction d'une route en tout viaduc. Les preuves de l'impossibilité de l'aménagement de la NRL tel que prévu au départ sont quotidiennement sous les yeux du public, il suffit de constater le non avancement des travaux. Notre article est étayé par ces nombreuses preuves. La question de quelconque "bord politique" est sans objet, car il n'est nullement nécessaire d'avoir "une bord politique" pour constater une énorme gabegie. Bonne journée à vous - Webmaster)
Râleur , Posté
Le résultat des deux mandats de Robert je me rappelle encore de ces mots sortant de sa bouche, verges a promis mais n'a rien fait , moi je suis pour le changement un super plongeoir qui partira de saint Denis jusqu'à la grande chaloupe qui la fait ça ? Vote pour moi en 2021 et je finirais le restant merci la réunion d'etr aussi c...
LIFE IS SHORT, Posté
IMAZ PRESS OU CROIS UN ZOUR NA GAGNE BAT KARÉ SI LA ROUTE LÃ" - AVANT NALÉ BAT IN TOUR AUX SEYCHELLES, MADAGASCAR, PARIS, AUSTRALIE, MEXIQUE, USA......
ZembroKaf, Posté
Bon maintenant "on" fait quoi...pour les 20% qui reste (d'après la Région)??? pour un Viaduc...c'est reprendre les études entre La Grande Chaloupe/Possession !!! La barge "zourite" est parti ailleurs...pour plusieurs années!!! D'ici 10 ans au minimum..."on" aura une NRL...complète !!!
Jack974, Posté
Les grands projets ont toujours fait explosé le budget....depuis l Antiquité...jusqu'à aujourd'hui !!! Ça ne changera pas....l expérience nous le montre....les monuments ont toujours coÃ"té en moyens humains et financiers...de même c'est toujours le peuple le citoyen qui paye....quel que soit la personne qui dirigera une nation ou une région...l Histoire est riche d enseignement?
Badwolf, Posté
C'est clair qu'il faut faire arrêté avec cette digue... hors de question de défigurer la Reunion avec des carrieres. En tout cas s'il ne se ravise pas... je voterai au prochaine élection pour le candidat qui proposera de finir la nrl en tout viaduc.
JJacques, depuis son mobile, Posté
Pitoyable !!!! voila comment on gère l'argent public!!! et dire que ce M Robert accompagné de ses valets Fournel et cie...osent encore critiquer les actions de certaines collectivités !!!allez cachette comme i di ici
Ketyna, Posté
Ou sa u lé lé 2000 bus promis, les 10 000 emplois, la route livrée en 2021 quand té fé lo fier avec Fillon, mi préfère rire de la bêtise humaine et des promesses non tenues. L'amateurisme dites- vous?
CHABAN, Posté
C'est Didier Robert. Les Tamponnais connaissent. Maintenant la Réunion connaît.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)