Opération citoyenne de nettoyage :

Le défi #FillTheBottle arrive à la Réunion


Publié / Actualisé
Le défi #FillTheBottle, lancé fin juillet en Seine-et-Marne a traversé la mer pour débarquer sur nos côtes. Ce jeudi 8 août 2019, les jeunes Réunionnais ont décidé de nettoyer les plages de l'île, sous l'impulsion de Ciprian. Le principe, remplir des bouteilles de mégots de cigarettes. Ils étaient une centaine à arpenter les littoraux pour nettoyer les plages.
Le défi #FillTheBottle, lancé fin juillet en Seine-et-Marne a traversé la mer pour débarquer sur nos côtes. Ce jeudi 8 août 2019, les jeunes Réunionnais ont décidé de nettoyer les plages de l'île, sous l'impulsion de Ciprian. Le principe, remplir des bouteilles de mégots de cigarettes. Ils étaient une centaine à arpenter les littoraux pour nettoyer les plages.

La Réunion n'y a donc pas échappé et c'est une bonne chose ! Ciprian Moutien, un jeune homme plein d'enthousiasme a lancé son défi #FillTheBottle. L'idée a germé dans son esprit fin juillet, sur Facebook, il créé un groupe et annonce son projet de nettoyage des plages. Assez rapidement les inscriptions se multiplient pour participer à l'opération citoyenne de nettoyage. Parallèlement, plusieurs autres actions se sont montées ça et là pour nettoyer les rues, les plages et divers lieux. Un peu partout dans l'île, les jeunes se mobilisent pour des actions de nettoyage. Les initiatives se multiplient, preuve du réel engouement suscité.

Ce jeudi 8 août matin, de Saint-Gilles à Saint-Pierre en passant par l'Etang-Salé, l'ensemble des littoraux a été nettoyé. Regroupés en plusieurs équipes, des centaines de volontaires ont débuté vers 10h la collecte de déchets, armés de gants et de sacs poubelles. Mégots mais aussi bouteilles, emballages de toute sorte sont ramassés par des jeunes et des moins jeunes. 

Un challenge lancé en France

Lancé fin juillet par Amel, une jeune fille de Seine-et-Marne, le hashtag #FillTheBottle a rapidement conquis les réseaux sociaux. Le principe, remplir une bouteille de mégots de cigarettes pour nettoyer les espaces de leurs déchets. Depuis, la twittosphère s'agite et de nombreux jeunes se sont pris au jeu qui a désormais une portée nationale. À eux seuls, les mégots polluent jusqu'à 500 litres d'eau, tous les ans en France, 30 milliards de mégots sont jetés dans la nature.

Depuis, de nombreux utilisateurs ont partagé sur twitter les clichés de leur action.

#FillTheBottle on en a rempli 10 et plus de 10 sacs poubelles !!! pic.twitter.com/LgzKdI3mDH

Et boom tous ça en 2h30 #FillTheBottle pic.twitter.com/hsYvpN08tQ

Ces actions citoyennes, qui en appellent sûrement d'autres, sont sans doute le fruit du travail de Greta Thunberg, adolescente suédoise qui alerte depuis presque un an sur la nécessité d'agir rapidement pour protéger la planète. La jeunesse, poussée par cette impulsion a pris conscience qu'elle pouvait agir concrètement. Elle utilise pour cela les outils de sa génération, les réseaux sociaux. Facebook, twitter, instagram et consorts sont donc devenus, plus que des applications de communication, des moyens de s'unir pour diverses causes.

De nouvelles idées naissent régulièrement

Parallèlement, plusieurs autres actions s'organisent ça et là pour nettoyer les rues, les plages et divers lieux. Un peu partout, les jeunes se mobilisent pour des actions de nettoyage et les initiatives se multiplient. Dernière idée en date, le Garges clean challenge. Lancé sur les réseaux par les associations de quartiers pour les jeunes de Garges-lès-Gonesse dans le Val-d'Oise, il consiste à nettoyer les cités et défier à leur tour d'autres jeunes de la ville.

bh/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

MôvéLang, Posté
A 1500 euros le mégot, , il y a des pays où trouver un mégot par terre relève du miracle.
Une bouteille de mégots suffirait à embaucher au moins 10 agents verbalisateurs à l'année.
Tant qu'il y aura des cons pour ramasser la merde des autres, alors que le kubeczig réclame 500 par chien que les collectivités doivent ramasser pour lui.
Le ramasseurs de mégots devraient s'en inspirer et les obliger à sortir un arrêté instaurant une forte amende pour chaque mégot jeté.