Bientôt équipée de caméras piéton :

La police municipale sainte-andréenne au top de la technologie


Publié / Actualisé
À Saint-André, les policiers municipaux seront dorénavant équipés d'un système de caméras piéton. Pour protéger les agents et les particuliers. La ville de l'est est la première du département à bénéficier du dispositif déjà répandu dans plusieurs villes de l'Hexagone. L'arrêté préfectoral autorisant l'enregistrement audiovisuel des interventions des policiers municipaux est paru le 7 août 2019.
À Saint-André, les policiers municipaux seront dorénavant équipés d'un système de caméras piéton. Pour protéger les agents et les particuliers. La ville de l'est est la première du département à bénéficier du dispositif déjà répandu dans plusieurs villes de l'Hexagone. L'arrêté préfectoral autorisant l'enregistrement audiovisuel des interventions des policiers municipaux est paru le 7 août 2019.

Un dispositif de prévention 

Aux États-Unis, les caméras piéton et caméras embarquées sont devenues un outil du quotidien pour les policiers, ces images sont le témoin de la réalité des faits quand deux versions s’affrontent. Bavure policière ou agression anti-flic, que s’est-il réellement passé ?

À Saint-André, on est loin de cette problématique "les agressions envers les policiers municipaux sont rares" affirme Wilson Savignan, le chef de service de la police municipale. La mise en place de ce dispositif de caméras piéton est lié à la parution d’un décret paru fin février dernier qui autorise la mise en œuvre de "traitements de données à caractère personnel provenant des caméras individuelles des agents de la police municipale" et la volonté de la municipalité d’être à la pointe de la technologie.

Une expérience concluante 

Saint-André a expérimenté le dispositif en 2018 et ce fut assez concluant "on s’est rendu compte que le fait de voir une caméra calmait les contrevenants, même les plus agités" indique Wilson Savignan. C’est là l’objectif premier du dispositif, protéger les agents mais aussi les particuliers "on se dote de ce matériel dans le cadre de la prévention dans le travail quotidien mais aussi pour le futur" commente le chef du service de police municipale.

Un rôle clé 

De plus, ces caméras piéton constituent de précieuses preuves dans le cadre d’une enquête judiciaire "avec les vidéos, il y a un constat des infractions, les enquêteurs pourront s’appuyer dessus pour mener leurs investigations". Bien sûr, cela sera aussi utile aux particuliers, Wilson Savignan tient à préciser qu’une fois les images enregistrées par le policier municipal, ce dernier ne peut pas les modifier " c’est un système sécurisé, seules les personnes habilitées y ont accès ". Le images sont conservées durant six mois avant d’être détruites.

Avec ce dispositif, la question de la vie privée entre aussi en compte. Une caméra piéton ne tourne pas en continu, le policier doit la déclencher mais avant de le faire, il doit avertir le contrevenant qu’il est filmé. De plus, des pictogramme indiquant que les policiers sont maintenant équipés de caméras ont été installés à la mairie et dans d’autres lieux publics de la ville.

Le troisième objectif  de ce dispositif est la formation " grâce à ces caméras, les policiers municipaux auront un support pédagogique " s’enthousiasme Wilson Savignan.

Dans quelques semaines... 

Maintenant que l’arrêté préfectoral autorisant le dispositif a été émis, les policiers municipaux seront prochainement équipés, ne reste qu’à attendre la validation de la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) qui devrait arriver dans quelques semaines. Six caméras pour quatorze policiers municipaux, une par patrouille. Le dispositif est subventionné par le Le Fonds Interministériel de Prévention de la délinquance (FIPD).

fh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !