Un choix restreint et souvent cher :

Grandes tailles : pas facile de s'habiller en prêt-à-porter


Publié / Actualisé
C'est la rentrée, l'heure est aux derniers préparatifs avant le jour-J. Une question revient sur toutes les lèvres, que mettre à la rentrée ? Samedi 10 août 2019, une cliente de chez Zara s'est insurgée sur Twitter contre la marque. Ne rentrant pas dans un L, sa taille habituelle, elle a critiqué la politique de fabrication des vêtements mais aussi le cruel manque de choix une fois arrivé dans les grandes tailles. La polémique ravive la question de l'habillement lorsque l'on n'est pas dans une taille dite "normale".
C'est la rentrée, l'heure est aux derniers préparatifs avant le jour-J. Une question revient sur toutes les lèvres, que mettre à la rentrée ? Samedi 10 août 2019, une cliente de chez Zara s'est insurgée sur Twitter contre la marque. Ne rentrant pas dans un L, sa taille habituelle, elle a critiqué la politique de fabrication des vêtements mais aussi le cruel manque de choix une fois arrivé dans les grandes tailles. La polémique ravive la question de l'habillement lorsque l'on n'est pas dans une taille dite "normale".

La quête de l’habit de rentrée est d’actualité. À une semaine du jour-J sur l'île, on se presse dans les boutiques ou sur internet pour dénicher le complet qui fera sensation au bureau ou à l’école. Il n’est pas évident de trouver des pièces adaptées à sa morphologie, les tailles pouvant varier d’une marque à une autre. Mais trouver des vêtements lorsque l’on ne figure pas parmi les tailles dites " normales ", comprises entre le 36 et le 42, ne ressemble en rien à une tournée shopping agréable.

Une polémique a d'ailleurs agité les réseaux sociaux ce week-end. Samedi 10 août 2019, Lucie essayait un short chez Zara. Habituée à porter du L elle passe donc cette taille, parfait... jusqu'à ses cuisses... elle ne manque pas de le signaler sur Twitter pointant du doigt le fait de ne pas rentrer dans ce vêtement et devoir se résigner à acheter cet article alors qu'elle ne rencontre aucun problème habituellement. Elle en a profité pour épingler la marque espagnole sur le manque de choix quant aux vêtements grande taille. Un tweet qui a plus ou moins fait réagir.

 

 

 

C'est une réalité, si les revendeurs proposent de plus en plus de vêtements grande taille, le choix reste tout de même assez restreint une fois passée la taille 44. Il y en a mais bien souvent les vêtemements proposés ne correspondent pas tout à fait aux tendances et ce en dépit des efforts notables réalisés. Ajoutez à cela pour les achats en ligne les frais de livraisons parfois élevés ou tout simplement indisponibles pour La Réunion et une impossibilité de retour vous obtiendrait un sacré casse-tête qui entame fortement votre patience.

Les boutiques spécialisées grandes tailles se développent

À La Réunion, un adulte sur deux souffre d'obésité, pour cette clientèle, certaines enseignes ont fait des grandes tailles leur spécialité. C'est le cas de Forte et Jolie, dont une boutique est située au bas de la Rue Maréchal Leclerc à Saint-Denis. Ouverte depuis 11 ans le magasin propose des vêtements grandes tailles du 44 au 58 pour tous les goûts. "L'idée m'est venue lorsque ma fille, 6 ans à l'époque m'a dit "maman les femmes rondes sont gentilles mais sont habillées comme des sacs" cette remarque m'a fait réfléchir" détaille S. Alibay, responsable du magasin.

Ici l'accent est mis sur l'accompagnement, "on n'a pas d'objectifs chiffrés, nous sommes la pour que les femmes rondes puissent s'accepter avec leurs rondeurs, on les conseille au mieux et quand elles sont bien conseillées forcément elles reviennent". C'est le cas de Natalya, jeune femme en pleine séance shopping : "Je ne viens qu'ici parce que j'ai beaucoup de choix et je trouve tout à ma taille ce qui n'est pas forcément le cas ailleurs".

Effectivement, la boutique propose une grande gamme de vêtements et d'accessoires fabriqué uniquement pour la marque, les pièces sont importées vers La Réunion puis parfois réexportées vers le monde entier tant la boutique a du succès. "On reçoit toujours de nouvelles pièces, il est extrêmement rare qu'une cliente ne trouve pas son bonheur dans la boutique, et si c'est le cas, il reste nos service de vente par internet, c'est d'ailleurs des produits qu'on ne propose pas ou plus dans le magasin" s'enthousiasme Sonia, vendeuse dans le magasin "on réapprovisionne très souvent et avec le bouche à oreille ça fonctionne de plus en plus et c'est multiplié avec la rentrée". conclue-t-elle.

Un accueil pas toujours bienveillant ailleurs

Si les boutiques spécialisées se développent, c'est parce que les magasins "traditionnels" s'arrêtent entre les tailles 44 et 46. Encore plus dans les magasins tendances chez les jeunes, le culte de la maigreur demeure malgré tout et ces marques n'osent pas forcément franchir le pas. Les clients qui veulent des tailles plus grandes se retrouvent bien souvent confrontées au regards et aux remarques. Elles ne sont jamais méchantes mais peuvent mêtre mal à l'aise. "C'est une question d'éducation, c'est la société qui veut cela, on apprend aux enfants à pointer du doigt et c'est dommageable" constate la directrice de magasin.

Ce regard des autres est bien souvent un frein à l'achat, ce que combat durement l'enseigne Forte et Jolie par la voie de sa responsable. "Le regard des autres ne doit plus être un frein, il nous arrive de recevoir des clientes qui ont honte de franchir nos portes or quand vous regardez nos hégéries, elles sont magnifique, les codes des canons de beauté ne sont plus les mêmes qu'il y a quelques temps. Notre travail se base aussi bien sur le commerce que sur de la psychologie". En effet de plus en plus l'heure est au naturel, les femmes rondes assument leurs formes et en font une fierté. "Il ne faut pas faire de généralité, certaines femmes essaient les régimes mais elle ne se sentent pas bien on ne peut pas les laisser comme ça".

Une mauvaise image renvoyée par les marques

Lorsque les marques ne conçoivent plus de vêtements au-delà de certaines tailles, cela pose de réelles questions quant à l'image qu'elles renvoient. "Leur but n'est pas focément de renvoyer une bonne image, ces magasins ont une clientèle bien ciblée et qui leur est fidèle" défend S.Alibay. Les questions demeurent quand même. Comment prétendre promouvoir l'égalité et la diversité lorsqu'on fait l'inverse en magasin en ne proposant pas de vêtement adaptés à toutes les morphologies? Si un travail est effectué vers cette voie depuis quelques temps, il reste tout de même du travail avant de parvenir à des résultats concrets.

bh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Mimi, Posté
C l'angoisse à chaque fois,certain magasin j'y mets jamais les pieds il n'y a pas de taille au dessus du 46 on fait parti d'une autre planète et je vous parle même pas du regard des vendeuses et quand il y a de plus grande taille et c du noir noir et noir ou bleu marine gris voila un bon shopping
Kfrine974, Posté
oté ui mi conné bien boutik Forte et Jolie mem. Mi aim bien son band' linge et su le site y livre vite aussi ! Merci Forte et Jolie <3