Les images ont suscité l'indignation :

Russie : un baptême violent choque l'Eglise orthodoxe


Publié / Actualisé
L'image a choqué la Russie. Un prêtre orthodoxe russe a été suspendu pour avoir violenté un nourrisson lors de son baptême samedi 10 août 2019. Lors de la cérémonie, le père Foty a plongé de force l'enfant de un an, le blessant à la tête. Le clerc est resté de marbre, continuant la cérémonie malgré les cris et les tentatives désespérées de la mère pour stopper le calvaire du bambin.
L'image a choqué la Russie. Un prêtre orthodoxe russe a été suspendu pour avoir violenté un nourrisson lors de son baptême samedi 10 août 2019. Lors de la cérémonie, le père Foty a plongé de force l'enfant de un an, le blessant à la tête. Le clerc est resté de marbre, continuant la cérémonie malgré les cris et les tentatives désespérées de la mère pour stopper le calvaire du bambin.

Premier sacrement religieux, le baptême est l'un des plus important dans la vie des chrétiens. Si les enfants ne s’en souviennent pas car ils sont généralement trop jeunes, les parents eux en gardent des souvenirs indélébiles. Une famille russe risquent de se rappeler longtemps de cette cérémonie. Samedi 10 août 2019, le père Foty baptisait dans la tradition orthodoxe un enfant de un an. Lors de la cérémonie il s’est montré plutôt violent envers le bambin.

Dans une vidéo amateur tournée lors du sacrement et relayée par BFM TV, le prêtre plonge l’enfant de manière virile dans l’eau du baptême. Malgré ses pleurs il continuait d'immerger de force le petit. Choquée la mère a tenté d'intervenir, sans succès, le père Foty lui explicant qu’elle réagissait " de manière extrêmement émotionnelle ". Cette dernière a fini par porter plainte après que son enfant ait été blessé à la tête.

Choquée par les images, l'Eglise a suspendu pour une année le père Foty avant de présenter des excuses à la mère de l'enfant.

Un cas similaire en France

Cet incident peu banal rappelle cet autre baptême en France cette fois-ci. Le 17 juin 2018, un prêtre du diocèse de Meaux en Seine-et-Marne avait giflé un enfant de deux et demi lors de son baptême. Les images avaient fait le tour des réseaux sociaux et choqué la communauté. Le diocèse avait à l'époque suspendu de toute cérémonie le prêtre concerné.

bh/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !